Le revêtement de toiture est indispensable pour pouvoir protéger, isoler et orner un logement. Actuellement, il existe un grand nombre de types de couverture sur le marché. L’on se perd facilement dans le choix de revêtement. D’autant plus que chaque matériau dispose de ses avantages et inconvénients. Jusqu’à présent, il y a la toiture en bardeaux d’asphalte, le toit vert, le toit en tôle et en métal, le toit en membrane de gravier et d’asphalte… Par ailleurs, quelques facteurs doivent être mis en évidence pour pouvoir choisir le revêtement idéal pour son habitation. Les quelques points suivants pourront peut-être vous donner une idée avant de choisir celui qui s’adaptera à votre logement.

Première étape : déterminer ses besoins

Déterminer ses besoins s’avère être la première étape pour pouvoir suivre la bonne voie dans la quête de la meilleure couverture. Il est nécessaire de se demander si le projet consiste à changer le revêtement ou réaliser des réparations précises. Il est aussi indispensable de définir le budget à respecter pour la réalisation des travaux. S’informer sur les normes en vigueur de la municipalité est aussi obligatoire, car il est possible que la loi oblige aux propriétaires de maison d’utiliser des matériaux spécifiques comme revêtement de la toiture.

Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à une entreprise de couverture comme https://www.toiture-charpente.be/ pour guider dans ce type de projet. D’autant plus que l’installation d’un revêtement est une opération à la fois délicate et dangereuse. Elle demande, notamment, un savoir-faire et une bonne expérience dans le domaine. Il dispose des connaissances en la matière. Il saura connaître le revêtement adapté à l’habitation et il pourra en même temps réaliser les travaux d’installation selon les règles de l’art.

Deuxième étape : connaître les modèles de toit existant

Généralement, il existe deux modèles de toit, entre autres, il s’agit des revêtements de toitures-terrasses ou toit plat et les revêtements de toitures en pente. Actuellement, les toits en pente sont les plus prisés. Ils ont l’avantage d’être faciles à entretenir. Cependant, il faudra les vérifier durant l’automne et le printemps. Ils doivent également être vérifiés durant les périodes de gel ou de dégel. En cas de tempête, la toiture en pente peut subir des dommages sachant qu’elle est plus sensible. Mais il reste toujours une solution à ce problème, notamment la mise en place d’une membrane autocollante ou d’un papier de catégorie 50 livres.

Souvent, le toit plat est aujourd’hui prisé pour les triplex. Il existe encore deux types de couverture pour ce type de toit, notamment la couverture d’asphalte et de gravier ou la membrane élastomère. De par sa mise en place, il demande plus d’entretien. Toutefois, il peut durer jusqu’à environ 20 ans. C’est pour cette raison qu’il faudra l’inspecter très régulièrement afin d’assurer sa pérennité.

Troisième étape : tenir compte des accessoires et de la quincaillerie

Avant de choisir le revêtement idéal pour sa toiture, il est aussi important de penser aux accessoires et à la quincaillerie qui peuvent inclure les fenêtres de toit, les gouttières, les éléments de fixation, de sécurité et de ventilation, l’entourage de cheminée… Il est conseillé de considérer ces points pour assurer la finition optimale de la toiture et aussi pour offrir une meilleure étanchéité de celle-ci.

Article consulté 864 fois.