La gouttière est l’élément de la toiture qui garantit la gestion des eaux de pluie. Elle assure leur collecte et leur évacuation de sorte à les éloigner le plus loin possible de la façade et des fondations. Mais à mesure que le temps passe, différentes saletés viennent se déposer dans ses parois. Les feuilles mortes, les petites branches, la boue et les champignons parasitaires sont à l’origine de son engorgement. Pour éviter cela, découvrez dans cet article les solutions que vous pouvez adopter.

L’installation d’une grille de protection

Il existe différents moyens d’éviter l’engorgement d’une gouttière. Pour savoir quelle solution est la mieux adaptée à vos besoins, nous vous conseillons de faire appel à un couvreur professionnel. Parmi les alternatives auxquelles vous pouvez avoir recours figure la mise en place d’un protège-gouttière.

Ce dispositif est fixé au-dessus de la gouttière. Il empêche l’accumulation des débris de feuilles mortes, des mousses et des lichens. Le protège-gouttière empêche également les animaux d’élire domicile dans la gouttière. Il assure le bon fonctionnement de cette dernière et rend l’entretien de celle-ci plus aisé.

Malgré cela, les saletés qui se déposent sur ce dispositif devront être éliminées régulièrement. Ceci étant fait afin de préserver son bon état et assurer une meilleure durabilité à la gouttière.

Éviter l’engorgement grâce à un hérisson de gouttière

À côté de la grille de gouttière, on peut aussi recourir à un autre système qu’est le hérisson de gouttière. Concrètement, il s’agit d’une brosse qui mesure 4 mètres de long et dispose d’un diamètre de 100 millimètres. On peut envisager la mise en place de ce système sur la majorité des gouttières malgré leurs formes.

L’installation du hérisson de gouttière s’opère facilement. Il se compose d’une spirale en acier inoxydable et de poils en polypropylène que l’on glisse dans le système d’évacuation d’eau. Étant donné qu’il occupe toute la place, les débris de végétaux et toutes autres saletés ne pourront donc pas se loger dans la gouttière. Ce qui évite en conséquence son engorgement.

L’entretien de la gouttière

Bien que nous entretenions régulièrement la toiture, nous négligeons souvent la gouttière. Pour qu’elle assure l’évacuation des eaux de pluie, il faudra la débarrasser de tous les éléments susceptibles de causer son obstruction. Réalisez les travaux de nettoyage durant le printemps et à la fin de l’automne, après la chute des feuilles. Si vous ne disposez pas de temps à consacrer à cette activité, il est recommandé de faire appel à un couvreur professionnel comme https://www.couvreur-zingueur-06.fr/.

Outre le nettoyage, il faudra veiller à ce que la gouttière ne présente aucune fuite. Le cas échéant, procédez à leur colmatage pour éviter les ruissellements d’eau sur la façade et les fondations. Assurez-vous également que la taille de la gouttière en place peut collecter une grande quantité d’eau. Si ce n’est pas le cas, envisagez son remplacement en tenant compte de la pluviométrie de votre région.

En résumé, on peut éviter l’engorgement de la gouttière en empêchant les salissures de se loger dans ses parois. Pour ce faire, l’installation d’une grille de gouttière ou d’un hérisson de gouttière est préconisée. Malgré ces dispositifs, sachez que ce système d’évacuation d’eau requiert un entretien régulier. Son nettoyage doit se faire à mesure de 2 fois par ans, notamment au printemps et à la fin de l’automne. Par contre, si le développement de votre gouttière ne permet pas la bonne évacuation des eaux pluviales, son remplacement est à prévoir.

Article consulté 1299 fois.