RSE

On nous parle beaucoup d’écologie, et si des actions sont faciles à mettre en place au sein de son logement, qu’en est-il au bureau ?

Les gestes pour limiter la surconsommation d’énergie

Au sein d’une société, tous les gestes comptent même s’ils peuvent paraître anodins. Et si certaines actions peuvent être individuelles, les gestes venant de l’ensemble de la société auront un impact positif plus important.

Éteindre les lumières

De nombreuses entreprises laissent les lumières allumées 24h/24. Si cela représente un coût important, cela a aussi un impact négatif important pour l’écologie.

Ainsi, il est possible de demander au dernier employé à partir d’éteindre ou bien d’installer des minuteries. Cela permettrait de ne pas laisser les lumières allumées la nuit alors que l’entreprise est fermée.

Il est également important de se demander si la lumière artificielle est nécessaire. En effet, la lumière extérieure peut suffire à éclairer les bureaux.

Gérer le chauffage et la climatisation

Il est préférable de mettre un pull et de baisser le chauffage plutôt que de venir en t-shirt en hiver en sachant que l’on pourra compter sur le chauffage.

De plus, si vous travaillez en open space, tout le monde n’aime pas la même température. Il arrive donc que le chauffage soit à 28° pendant que d’autres ouvrent la fenêtre.

Ainsi, que cela soit en open space ou en bureau individuel, prévoyez des tenues vous permettant de travailler confortablement et sans utiliser la climatisation ou le chauffage.

Arrêter les appareils en veille

Il est important de perdre la mauvaise habitude de laisser ses appareils en veille. En plus de consommer, ils se déchargent et demandent alors d’être rechargés plus souvent.

Ainsi, tout appareil non utilisé pendant 30 minutes devrait être éteint et les prises devraient être débranchées.

Éviter les appareils énergivores

Nous le savons, certains appareils consomment plus que d’autres et peuvent être remplacés.

Par exemple, les ordinateurs classiques consomment presque le double des ordinateurs portables, et cela, sans parler des ordinateurs à plusieurs écrans.

Les gestes pour limiter la surconsommation de papier

S’il y a bien un endroit où nous consommons beaucoup de papier, c’est au travail.

Opter pour le format électronique

À chaque fois que vous souhaitez imprimer un document, demandez-vous s’il ne peut pas être partagé et utilisé en PDF. En effet, grâce aux technologies, nous n’avons plus besoin d’imprimer les rapports de 200 pages en plusieurs exemplaires.

Si cela est plus écologique, c’est également plus pratique. Effectivement, cela prend moins de place et reste plus fiable dans le temps.

Offrir une deuxième vie

Et si, à la place de jeter les papiers dont vous n’avez plus besoin, vous les gardiez pour vous en servir comme brouillon au lieu de prendre des feuilles vierges à chaque fois.

De plus, une fois les pages pleines d’écritures, il est important de les jeter dans une poubelle spéciale afin qu’elles soient recyclées correctement.

Choisir la bonne impression

Si vous souhaitez imprimer des documents, certains modes sont préférables afin de limiter votre consommation :

  • Le recto verso ;
  • Le noir et blanc au lieu de l’impression couleur ;
  • Le mode éco pour réduire la consommation de toner.

Les gestes pour limiter la consommation lors des déplacements

Quoi de mieux que limiter les gaz à effet de serre pour protéger la planète ?

Laisser la voiture

Si votre bureau n’est pas très loin, vous pouvez toujours y aller à pied ou à vélo. S’il s’avère être trop loin, il faut se renseigner sur les transports en commun pouvant desservir un arrêt proche de votre lieu de travail.

Enfin, si vous n’avez pas d’autres choix que d’utiliser votre voiture, n’oubliez pas de proposer du co-voiturage à vos collègues. Cela sera bon pour votre porte-monnaie et pour la planète.

Penser travail à distance

Les nouvelles technologies nous permettent de travailler de chez nous avec facilité. Et si cela ne doit pas devenir un mode de travail quotidien, il permet cependant d’éviter des trajets.

De plus, finis les déplacements à plus de 250km, les réunions sont maintenant possibles à distance grâce aux nombreuses plateformes. Si vous êtes obligé de vous déplacer, privilégiez le train à l’avion.

Les petits gestes pour limiter la pollution au bureau

Des habitudes quotidiennes peuvent être changées. Ce qui paraît être insignifiant a en fait un gros impact à l’échelle d’une entreprise.

Réinventer les pauses

Au lieu de boire votre café de 10h00 dans un gobelet avec une touillette, amener un mug et une cuillère au bureau. Il vous suffira de laver pour réutiliser.

Il en va de même pour les repas du midi. Il vaut mieux ramener un tupperware de chez soi plutôt que de commander. Ainsi, on limite les emballages ainsi que les livraisons en voiture ou en scooter.

Enfin, penser à troquer vos bouteilles en plastique contre une gourde réutilisable.

Les autres gestes possibles

D’autres gestes sont possibles afin de limiter l’impact carbone de votre entreprise. Parmi eux, on retrouve :

  • La mise à disposition de vélos d’entreprise ;
  • La mise en place d’une « EcoTeam » qui travaillera avec les responsables RSE ;
  • Le choix de mobilier et de fournitures écoconçus et écologiques ;
  • La mise en place de bacs de tri et de recyclage ;
  • La lutte contre la pollution digitale ;
  • Le choix de prestataires écoresponsables et d’une économie circulaire ;
  • Etc.
Article consulté 2 578 fois