Le secteur du bâtiment produit chaque année des millions de tonnes de déchets. Le comble, c’est que les coûts pour s’en débarrasser sont colossaux. De plus, ils impactent dangereusement l’environnement. Pour y remédier, les professionnels dans ce secteur ont l’obligation de trier les déchets. Cet article expose quelques conseils essentiels pour réaliser les techniques de tri efficaces.

L’importance de trier les déchets

Sur un chantier, deux principaux types de déchets existent. Il y a les déchets non-dangereux et les déchets dangereux. Les déchets non-dangereux se distinguent en quatre catégories, dont les déchets recyclables, organiques, en mélange et combustibles. Il existe également des déchets non-dangereux inertes et non-inertes. Les déchets inertes sont constants, ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent pas de réaction physique ou chimique. Ainsi, ils n’ont pas d’impact sur la santé humaine ni sur l’environnement. On peut citer par exemple le béton, les déblais, ainsi que les tuiles et les briques. De leur côté, les déchets non-inertes comme les cartons, les bois ou les plastiques se décomposent dans le temps.

Quant aux déchets dangereux, ils représentent des risques considérables pour la nature et la population. Ils contiennent des éléments toxiques et peuvent être explosifs, corrosifs, irritants, cancérogènes ou infectieux. Pour cela, ils doivent faire l’objet de précautions particulières. Ainsi, pour bien séparer les différents types de déchets, le tri des déchets est essentiel. Cela permet de sélectionner les déchets recyclables afin de créer de nouveaux matériels. Par ailleurs, cela procure donc un avantage d’ordre écologique. Il permet de préserver l’environnement surtout les ressources naturelles. En effet, avec la réutilisation des substances et matériaux, le recours aux matières premières est considérablement réduit.

Des astuces pratiques pour un tri efficace

La meilleure solution pour bien trier les déchets de chantier est de prévenir plusieurs matériels adaptés comme les bennes. Ces matériels doivent être posés sur un sol en béton. Chacun d’eux est dédié à un type de déchets spécifique. C’est essentiel afin de faciliter leur dépôt, car chaque type de déchets doit être dirigé vers un emplacement particulier. Dans la mesure du possible, il est plus judicieux de séparer les différents matériaux se trouvant sur un même objet. Par exemple, en démontant une porte, il peut parfaitement séparer le panneau en plastique des éléments en métal. C’est essentiel afin de mettre le métal à part ou avec les autres métaux pour être recyclé.

En outre, la gestion des déblais de chantier, ainsi que le stockage, le transport, le recyclage et l’élimination de ces déchets sont soumis à des règlements stricts. En fonction de chaque type de déchets, les règles à respecter sont différentes. Concernant les déchets d’emballage par exemple, la manière de les gérer change selon le volume hebdomadaire. Ainsi, s’ils représentent moins de 1100 tonnes par semaine, le service de collecte des déchets d’emballage peut se charger de les retirer. Par contre, si le volume est supérieur, les professionnels du bâtiment ont l’obligation de valoriser les déchets. Les emballages peuvent donc faire l’objet d’un réemploi ou être retirés par une entreprise spécialisée.

Article consulté 1186 fois.