Au fur et à mesure que le temps passe, la toiture finit par noircir. Outre les traces engendrées par la pollution atmosphérique, les mousses, les lichens et autres végétaux indésirables recouvrent la couverture. Pourtant, la présence de ces saletés n’est pas sans conséquence sur l’état de celle-ci. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les moyens d’éradiquer les champignons parasitaires qui tapissent les tuiles. Découvrez !

Les travaux d’entretien, gages d’une toiture saine

La toiture est l’élément de la maison qui nécessite le plus d’entretien. En effet, elle est en permanence exposée à différentes agressions. A côté des intempéries, elle subit également les attaques des végétaux parasitaires. Toutefois, ces derniers peuvent causer de sérieux dégâts. Ils sont souvent à l’origine des fissures au niveau des tuiles, de la rétention d’eau et des problèmes d’humidité. D’où la nécessité de les éliminer. Pour cela, il convient de nettoyer cette structure. Vous pouvez contacter ce professionnel en nettoyage de toiture pour cette tâche.

Les professionnels en travaux de toiture mettent en œuvre différentes techniques pour décrasser la couverture. Néanmoins, le nettoyage à haute pression reste la méthode la plus répandue. Il implique l’utilisation d’un nettoyeur haute pression ou d’un karcher. Malgré tout, l’état du toit dictera le type de nettoyage à réaliser.

Outre le nettoyage, la toiture doit faire l’objet d’un traitement spécifique. Il s’agit notamment de la pulvérisation d’un produit hydrofuge à sa surface.  Ce produit joue un rôle multiple. D’une part, il prévient contre la formation des mousses, des lichens et des algues. D’autre part, il optimise l’imperméabilité des matériaux de revêtement. Enfin, il préserve la propreté du toit plus longtemps. Il existe cependant différentes sortes de produit hydrofuge. C’est ce que nous allons voir dans le paragraphe qui suit.

Les différentes sortes de produits hydrofuge

Il existe trois grandes catégories de traitement hydrofuge. Mais toutes ne conviennent pas forcément à la nature de votre toiture. C’est pourquoi il est conseillé de demander l’avis d’un artisan couvreur avant l’achat d’un tel produit. En effet, on distingue :

L’hydrofuge filmogène

Comme son nom l’indique, ce produit forme un film protecteur par-dessus le revêtement du toit en séchant. Le film en question est impénétrable pour l’air et l’eau. Il vient ainsi optimiser l’isolation de la toiture.

L’hydrofuge à effet perlant

Contrairement au premier produit, cet hydrofuge est composé principalement d’eau. Aucun film ne se forme donc sur les tuiles. En effet, les composants de ce traitement pénètrent les matériaux quand l’eau s’évapore. De ce fait, il ne leur empêche pas de respirer. Malgré cela, le produit hydrofuge à perlant reste très efficace, et ce, sur le long terme. D’ailleurs, c’est la solution la plus prisées par les experts en travaux de toiture.

L’hydrofuge coloré

En vieillissant, la toiture blanchit. Pour lui redonner de l’éclat, vous pouvez opter pour l’hydrofuge coloré. En plus de la protéger contre les champignons parasitaires, ce produit rendra sa jeunesse d’antan à votre couverture. Néanmoins, veillez à ce que la couleur choisie ne va pas à l’encontre des prescriptions des règles d’urbanisme en vigueur dans votre localité.

En conclusion, pour supprimer les mousses, les lichens et tout autre champignon, le nettoyage de la toiture s’impose. Cette opération demeure cependant incomplète sans l’application d’un traitement hydrofuge. Ce produit ne permet pas uniquement de stopper l’expansion des végétaux parasites. Il contribue aussi à l’étanchéité de la toiture et au maintien de son état de propreté. Il est quand même important de consulter un professionnel avant sa mise en œuvre. Sachez qu’il existe différentes sortes d’hydrofuge. Celui à appliquer devra impérativement être adapté à la nature du revêtement de votre toit.

Article consulté 1105 fois.