Pour pouvoir savourer de délicieuses sensations de repos et de fraîcheur, surtout avec les chaleurs actuelles sur toute la France, certains construisent une fontaine ou même un petit bassin dans leur jardin.

Ces installations, malgré leur apparente complexité, sont à la portée de n’importe quel bricoleur.

Les fontaines de jardin

La construction d’une fontaine de jardin est toujours réalisée suivant un modèle très simple. Il suffit d’avoir à sa disposition un réservoir, une pompe et un moteur.

Le réservoir, qui peut être invisible car enterré ou apparent, a pour rôle de collecter l’eau. Quant à la pompe, généralement immergée, elle comporte un tuyau en caoutchouc qui récupère et conduit l’eau vers un système d’ajustage.

Dans ce système, l’eau circule en circuit fermé. Comme c’est la même eau qui est utilisée, faire régulièrement l’appoint est conseillé. Cela permet de compenser les pertes par évaporation.

En ce qui concerne l’esthétique, la partie visible d’une fontaine peut avoir des formes et des modèles variées selon le choix.  Plusieurs possibilités sont offertes. Il y a la classique amphore à la statue figurative et les formes plus abstraites, comme les boules, les cylindres, les cônes ou les parallélépipèdes. L’important c’est d’obtenir l’illusion d’un écoulement naturel.

Il est à noter que pour une fontaine bouillonnante, l’eau se répand sous forme de gros bouillons et non pas en jet. La partie apparente est souvent limitée  à un simple contenant de terre cuite.

Comment installer un kit de fontaine ?

Actuellement, pour venir en aide à ceux qui souhaitent installer une fontaine dans leur jardin, des kits de fontaine avec un réservoir d’eau enterré sont vendus sur le marché.  Ces kits sont très faciles à mettre en place et conviennent surtout aux petits jardins.

L’installation  s’effectue en plusieurs étapes :

  • Etape 1 : Le décapage

La surface prévue pour l’emplacement de la fontaine doit être décapée. Il faut enlever les touffes de gazon, les éventuelles pierres et les toupets d’herbe.

  • Etape 2 : Le creusage

Selon la forme du réservoir disponible, le trou peut être rond ou carré.  Il est recommandé de réaliser une excavation un peu plus grande que le réservoir. Ce dernier doit flotter dans sa cavité et être de 5 cm plus bas que son niveau définitif une fois qu’il est en place.

  • Étape 3 : Tapisser le fond de la cavité de sable

Pour ce faire, le  réservoir est d’abord enlevé, puis replacé. À la fin de cette opération, il doit être à ras de terre. Au cas où sa position n’est pas très horizontale, l’épaisseur du sable doit être réajustée.

  • Étape 4 : Vérification de l’horizontalité  du réservoir avec un niveau à eau

Lorsque l’horizontalité est parfaite, il ne reste plus qu’à combler les interstices entre les bords du trou et le réservoir, puis  disposer la pompe et mettre le couvercle du réservoir.

  • Étape 5 : Mettre en place la partie visible et  relier le tuyau au système d’ajustage

Le moment est maintenant venu de remplir le réservoir d’eau et de brancher la pompe. Un régulateur de débit, qui est généralement adapté à la pompe, permet de régler la puissance du jet.

  • Étape 6 : Parfaire la finition

Cette dernière étape consiste à dissimuler le couvercle du réservoir sous des galets ou d’autres pierres qui s’harmonisent à l’ensemble.

Comment construire un bassin aquatique pour son jardin ou sa terrasse ?

Il est très facile de créer soi-même une petite mare peu profonde dans son jardin. Il suffit de creuser une fosse. Avec des bandes de géotextile et de la bâche étanche, il est possible de se construire un joli petit bassin aquatique dans son jardin.

Pour ceux qui ne disposent pas d’un jardin, des bassins hors sol peuvent être utilisés. Ces bassins en bois ne nécessitent pas de travaux lourds, à part un sol plan et une surface résistante.

La construction d’un bassin aquatique se fait en plusieurs étapes, dont la première consiste à définir son emplacement. De manière générale, un endroit mi- ombragé est idéal.

Quelles sont les règlementations et les règles de sécurité ? 

Dans le cas d’un petit bassin aquatique de jardin, un permis de construire n’est pas nécessaire. Néanmoins, il vaut mieux faire une déclaration de travaux. Ainsi, votre entourage sera averti des nuisances occasionnées.

Afin de se tenir en conformité avec les règles locales qui concernent l’aménagement du territoire communal, il est vivement conseillé de se renseigner auprès des services techniques de sa mairie.

Enfin, dans le but de prévenir les accidents des jeunes enfants qui pourront éventuellement être attirés par ce point d’eau, le bassin aquatique doit être conçu de façon à éviter les risques potentiels.

Article consulté 1028 fois.