Si votre réseau d’eau domestique ne vous apporte pas suffisamment de pression, vous devez incontestablement investir dans un surpresseur, qui vous permettra de moduler ce paramètre en fonction de vos propres besoins. Combien coûte ce matériel ? Quels sont les critères qui pèsent sur le budget nécessaire pour l’installation ? Voici toutes les informations qui vous aideront à bien anticiper cet achat !

De moins de 100 € à plus de 1 000 € : le prix évolue selon vos exigences

Très concrètement, on peut trouver une pompe surpresseur vendue pour moins de 100 €, tandis que les références les plus sophistiquées peuvent dépasser les 1 000 €. Comment expliquer ces différences ?

Pour commencer, le prix varie selon la nature du modèle choisi. Les moins chers sont des surpresseurs simples, qui viennent juste s’ajouter au réseau d’eau traditionnel et qui augmentent, par exemple, la pression sur un robinet spécifique.

Plus énergivore et plus onéreuse à l’achat, la pompe surpresseur fonctionne à chaque fois que le robinet est ouvert et peut être installée à plus grande échelle.

Enfin, le groupe de surpression (ou groupe hydrophore) inclut à la fois le surpresseur, la pompe de surface et le réservoir à vessie. Il assure toute la distribution de l’eau domestique et, grâce à la présence d’une citerne, la pompe n’est pas enclenchée à chaque fois que quelqu’un tire de l’eau. Aussi, si cette installation se révèle plus chère à l’achat, elle peut se montrer plus économique à l’usage, surtout dans les maisons où le surpresseur est régulièrement sollicité.

Source : https://www.technipompe.fr

Ces sécurités et fonctionnalités qui impactent le coût final, mais peuvent vous être utiles

Certaines pompes, plus élaborées que d’autres, incluent des protections ou privilégient des matériaux plus robustes. Cela demande une dépense supérieure au départ, mais cela permet aussi d’avoir une installation plus sûre ensuite, tout en réduisant au minimum l’entretien et les dépannages.

Par exemple, il est vivement recommandé d’exiger au moins de l’acier inoxydable pour le corps de pompe, sachant que le matériau le plus fiable reste la fonte. En outre, dès lors qu’il s’agit de stocker de l’eau potable, il faut idéalement favoriser un réservoir galvanisé couplé avec un système de filtration d’eau. Là encore, cela représente un coût… Mais si cela vous permet ensuite d’alimenter votre maison gratuitement en eau, l’investissement en vaut la peine.

Certains autres accessoires peuvent venir perfectionner votre installation :

  • Un pressostat pour arrêter la mise sous pression du ballon ;
  • Un manomètre pour contrôler régulièrement la pression effective ;
  • La sécurité manque d’eau pour éviter que la pompe fonctionne « à vide » en cas de manque d’eau, ce qui pourrait l’endommager sérieusement ;
  • Le clapet anti-retour pour éviter le désamorçage.

N’hésitez pas à vous rendre sur des sites spécialisés dans les pompes à eau comme Technipompe : vous y trouverez une vaste sélection d’accessoires hydrauliques à tous les prix, pour adapter votre installation à vos usages ou simplement augmenter son niveau de sécurité. Si vous avez des questions quelconques, le service client du site reste à votre entière disposition.

Article consulté 1170 fois.