Le ramonage d’une cheminée est une opération obligatoire chaque année. Il est même imposé par la loi au cas où vous l’oublierez. Il faut aussi prendre certains points en compte avant de vous lancer. Vous obtiendrez ainsi une opération répondant pleinement à vos attentes et profitez du rendement de votre chauffage.

Principe du ramonage d’une cheminée

Ramoner une cheminée est une opération qui consiste à nettoyer le conduit comme il se doit. L’objectif est d’éliminer toutes les salissures qui peuvent se présenter à travers les parois intérieures de la construction. Cela peut s’avérer indispensable pour assurer le bon fonctionnement de votre chauffage. Il vous est conseillé de contacter un artisan ramoneur pour assurer la qualité du travail. En effet, vous éviterez de vous retrouver en mauvaise posture pendant les prochaines combustions si vous vous fiez à un spécialiste.

Le point sur la règlementation

Il suffit en principe de vous rendre auprès de la mairie pour vous informer sur la règlementation concernant le ramonage. Vous allez alors consulter le « règlement sanitaire départemental ». Ce document indique que vous devrez ramoner votre cheminée au moins une fois par an. Cela peut parfaitement augmenter jusqu’à 3 fois selon l’état de votre installation. Il faudra aussi solliciter un professionnel comme ce ramoneur dans le Var sur ce site : https://www.ramoneur-83-var.fr/ pour réaliser l’opération comme il se doit.

Le ramonage appartient au propriétaire ou au locataire ?

Le ramonage d’une cheminée revient normalement à la personne qui occupe le bâtiment. Cela est principalement valable pour une maison individuelle que vous soyez locataire ou propriétaire. Vous pouvez en outre vous tourner vers le syndic si vous avez des conduits collectifs. La présence de ce type d’entretien dans votre contrat de bail peut en outre changer les choses. Il suffit de vérifier le document pour déterminer la personne qui doit faire le travail.

Les risques en cas de négligence

Notez avant tout que vous allez vous exposer à une amende pouvant atteindre jusqu’à 450 € si vous négligez cette intervention. Il y a aussi le risque de voir votre indemnité de prise en charge baisser en cas de sinistre. En effet, votre assureur peut parfaitement évoquer votre négligence en cas d’incendie provoqué par la cheminée non entretenue. La suffocation par le CO est aussi un risque à ne pas négliger.

Combien coûte un ramonage de cheminée ?

Il est important de bien préparer votre budget avant de valider la réalisation d’un ramonage. Notez que le montant exact peut dépendre de l’état de votre cheminée. Il faudra aussi déterminer la technique que vous allez appliquer. Une intervention mécanique n’aura certainement pas le même prix qu’une opération chimique. Il suffit de demander un devis auprès de l’artisan que vous souhaitez engager pour vous faciliter les choses.

N’oubliez pas votre certificat de ramonage

Il se peut que vous soyez tenté de réaliser l’intervention tout seul. Notez en outre que vous ne pourrez pas demander une attestation de ramonage si vous prenez une telle décision. Ce type de document ne peut être délivré que par un artisan professionnel. Vous devrez alors contacter ce dernier pour réaliser le travail. Vous allez pouvoir vous en servir à tout moment quand il sera demandé. Votre compagnie d’assurance peut par exemple exiger ce certificat en cas de sinistre.

Article consulté 708 fois