Contexte : reconstruire et valoriser
Avec près de 40 % de sa surface couverte de forêts, Viroflay est l’une des communes les plus boisées de la proche couronne parisienne, partie intégrante de la communauté d’agglomération Versailles Grand Parc. C’est précisément à l’entrée de ville et en lisière de la forêt domaniale de Meudon que se situe le nouveau Centre Aquatique des Bertisettes (CAB). Un emplacement historique, occupé dès 1966 par l’ancienne piscine. Comment, sur cette parcelle contrainte, pentue et en forme de triangle aigu, reconstruire un équipement adapté aux attentes d’aujourd’hui et tirant parti de cet environnement ? Porté par Opalia, concessionnaire, et par le promoteur- constructeur GCC, le projet de l’Atelier Po & Po répond par un bâtiment compact en forme de proue. Sur 4 600 m2 en R+1, il accueille de plain-pied le hall, les vestiaires et trois bassins pour la compétition, l’apprentissage et le loisir ; au premier niveau : l’espace balnéo-détente, ainsi que des zones réservées au personnel. Le solarium et son jardin en toitures terrasses, les sheds vitrés de la halle bassins et, d’une manière générale, les volumes dialoguent avec l’urbain et les bois. 

Enjeux : confort et lumière
Le bâtiment s’ouvre aux paysages et à la lumière naturelle tout en maximisant son économie (isolation thermique renforcée, capteurs solaires en toiture, systèmes de récupération d’énergie, etc.) et en préservant le confort comme l’intimité des usagers. Par- delà les spécificités techniques, « le vrai luxe des équipements que l’on conçoit, c’est la lumière », souligne Jean-Luc Calligaro, architecte associé de l’Atelier Po & Po. Les fonctions et les vues dictent le choix des ouvertures : façades vitrées sur le hall d’accueil, grands ensembles composés à l’étage de l’espace détente, percées prolongées d’un garde-corps en toiture, sans oublier les verrières d’une toiture complexe… « Un traitement spécial est accordé à la façade vitrée de la halle bassins (sur rue), avec des ventelles métalliques posées à la verticale. L’enveloppe du rez-de-chaussée devient pleine sur la place de la fête, intégrant les ouvertures des bureaux du personnel, et se retourne sur la route du pavé de Meudon, où elle devient presque totalement opaque, intégrant là encore des ventelles métalliques au droit du vitrage de la halle bassins. » Conséquences pour le lot menuiseries extérieures : une variété inhabituelle de formes, de dimensions et de poses, assurée par les solutions aluminium Wicona et l’expertise de l’entreprise E2MK.

Solutions WICONA : performances et adaptabilité

Aux Bertisettes, la solution de façade MECANO mérite bien son nom. Elle se décline sur de nombreux murs-rideaux. L’un d’eux se déploie sur toute la façade nord, éclairant d’abord le hall d’accueil sur 40 m de long par 3,40 m de haut, puis les bassins, sur 30 m par 2,20 m, posé sur une allège maçonnée devant des ventelles métalliques. Un autre, en surplomb de la halle bassins, se compose de trapèzes de dimensions différentes, posés sur 35 m de long, inclinés en applique extérieure sur les poutres de Vierendeel de la charpente mixte bois-métal.

La même solution MECANO sert aux larges ouvertures en étage mais celles des espaces détentes (8 m de long par 2,70 m), encadrées d’un bardage métallique, sont réalisées en châssis WICLINE 65 HI (haute isolation), dotées chacune d’un ouvrant à la Française. La même solution WICLINE 65 HI compose les ensembles donnant sur les terrasses et intégrant des portes WICSTYLE 65, ainsi que les ouvrants hauts et étroits (2 m par 80 cm) des bureaux de la façade ouest.

Enfin, le système WICSTYLE 77 FP coupe-feu 30 minutes (EI30) a permis de réaliser les deux cloisons, dont une avec porte, séparant le hall d’accueil et la halle bassins.

Un résultat fidèle aux promesses du concours

« Les contraintes logistiques et techniques étaient nombreuses sur ce projet, mais la plus inattendue a été la Covid-19 », se souvient Victor Gros-Colas, directeur de projet de l’opération pour GCC Travaux. En dépit de cela, « la relation de confiance nouée dès la conception s’est poursuivie tout au long du chantier. Grâce à ce vrai partenariat, malgré les deux mois d’arrêt du printemps 2020, le résultat est fidèle au concours et le centre a ouvert dans les délais, en juin 2021 ».

Copyright photo : Franck Deletang

Article consulté 1 075 fois