La charpente constitue l’une des pièces maitresses de la construction. En effet, c’est sur cette structure que reposent tous les éléments qui composent la toiture. Il est donc essentiel de veiller à sa solidité. À la différence de la charpente en métal ou en béton, la charpente en bois est souvent sujette à l’attaque des insectes. Elle se dégrade également lorsque la toiture souffre d’infiltrations d’eau. Pour garantir son bon état et sa durabilité dans le temps, il faut donc l’entretenir. Comment s’y prendre ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Quelles sont les principales menaces qui pèsent sur la charpente en bois ?

Les menaces potentielles vont dépendre de l’essence du bois utilisé pour construire la charpente. Généralement, les pièces les plus importantes de cet élément sont faites en pin sylvestre, en peuplier, en sapin Douglas, en épicéa et en orme. Quant aux chevrons et aux clivages, ils sont réalisés en sapin, en châtaignier ou en peuplier. En outre, les spécificités de la région dans laquelle la maison est située ont une influence considérable sur ces menaces. Dans tous les cas, les charpentes en bois sont exposées à deux grands types de menaces, à savoir :

Les insectes xylophages

Ces ravageurs se nourrissent du bois. Ils creusent également des galeries dans la charpente afin d’y déposer leurs larves. En l’occurrence, il s’agit des termites, des vrillettes, des capricornes et des lyctus. Les petits trous et les sciures sur la charpente marquent leur présence. Pour les éradiquer, il est conseillé de faire appel à un couvreur charpentier expérimenté.

L’humidité

L’humidité sur la charpente provient des infiltrations d’eau au niveau de la toiture. Celles-ci résultent généralement du mauvais état des tuiles. Il est à noter que l’humidité entraine le ramollissement et le pourrissement du bois de la charpente. Elle est aussi responsable du développement des champignons lignivores, surtout si les combles ne sont pas suffisamment ventilés.

Quelles solutions adopter pour préserver et protéger la charpente en bois ?

Pour mettre fin aux maux dont souffre la charpente en bois, il est nécessaire de diagnostiquer son état général. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un couvreur charpentier. Ce diagnostic ne permet pas uniquement de mesurer l’ampleur des dégâts. Il permet surtout de définir les solutions à adopter pour éradiquer les problèmes de la charpente. En fonction de leur nature, le professionnel mettra en œuvre :

Un traitement préventif

Il est destiné aux nouvelles charpentes en bois et à celles qui sont âgées de cinq ans au moins. Comme son nom l’indique, ce traitement permet de prévenir les dégâts que pourraient causer les insectes xylophages et l’humidité. Pour mieux protéger la charpente, il est donc recommandé de le renouveler tous les cinq ans.

Un traitement curatif

Il concerne les charpentes en bois qui subissent déjà les dégâts des insectes ravageurs et de l’humidité. Il s’agit d’un traitement à base d’insecticide que l’on pulvérise ou que l’on injecte dans le bois à travers les trous réalisés par les insectes xylophages afin de les éradiquer. Selon l’ampleur des dégâts, il faudra procéder au remplacement des pièces endommagées de la charpente. Pour cela, le recours aux services d’un professionnel est incontournable.

Article consulté 1 888 fois