L’immobilier ancien offre généralement de nombreuses opportunités. Cependant, quelques travaux s’avèrent parfois nécessaires avant d’occuper la maison. Alors que vous envisagez de demander un crédit immobilier, il est important d’estimer non seulement le prix du bien, mais aussi le coût des réparations. Profitez d’une estimation réaliste de la somme adaptée à votre projet immobilier avec un outil de simulation de crédit immobilier en ligne.

Les travaux sur un bien immobilier ancien

L’achat d’un immobilier ancien engage souvent à réaliser des travaux de rénovation partielle. Il est important de rendre visite aux lieux pour repérer les réparations nécessaires avant d’occuper la maison ou l’appartement.

Les points à évaluer

Le propriétaire de la maison ou de l’appartement peut avancer quelques idées sur les travaux qui vous attendent. Par contre, l’inspection de chaque recoin de toutes les pièces s’avère non négligeable. 

Retenez les éléments à contrôler : 

  • Les murs, des différents piliers et de la toiture.
  • Le sol.
  • Les systèmes électriques.
  • La ventilation et l’aération.
  • Les chauffages et l’isolation.
  • La plomberie.
  • Les équipements sanitaires.
  • Les mobiliers de cuisine.
  • Les escaliers.
  • Les ouvertures (fenêtres, etc.).

Il convient de bien vérifier les sources d’humidité, les fissures et les parties dégradées. Pour une maison qui présente majoritairement des infrastructures en bois, le spécialiste doit vérifier les planchers, le plafond et tous les chevrons. Même avec des murs en bon état, vous avez intérêt à réserver un budget spécifique pour la peinture et la décoration intérieure. 

Établir un devis

Le coût des travaux dépend principalement de l’état global de la propriété immobilière. Avec une structure entièrement à rénover, les dépenses pour les réparations peuvent dépasser le prix d’achat du bien. Trouvez une construction ancienne bien entretenue qui ne requiert que des réparations à moindre coût. 

Comptez en moyenne 200 à 500 euros par mètre carré pour des travaux simplistes. Si vous devez réviser le sol, les murs et d’autres éléments importants de votre future résidence, la fourchette de prix se situe entre 500 et 800 euros par mètre carré. 

N’oubliez également pas de penser à la rénovation du jardin, du garage et des clôtures. 

Trouver un expert en BTP

Engagez un expert polyvalent en BTP pour lister les travaux à entreprendre. Certains artisans ne pourront donner que les devis sur des réparations des structures en béton et en bois. Vous aurez ainsi à engager d’autres professionnels : plombier, électricien, peintre, etc. 

Un devis valable devrait inscrire l’immatriculation du/des professionnel(s). Avant de signer un contrat, il faut s’assurer que le professionnel est bel et bien immatriculé au répertoire des métiers. Il devrait en même temps disposer d’une assurance. Engagez un expert ou un groupe d’experts de bonne notoriété. La plupart des artisans acceptent une négociation de leur tarification. N’hésitez pas à comparer les prestations de quelques professionnels avant de prendre une décision. 

Simuler le prêt immobilier

Une fois que vous avez un devis sur les réparations, il est temps d’envisager d’envoyer les dossiers complets auprès de quelques établissements bancaires. 

Définir la somme à emprunter

Le montant total de la somme à emprunter doit afficher le prix du bien immobilier et aussi celui des travaux. Toutefois, il faut considérer que la mensualité ne devrait pas dépasser 35 %. Le taux idéal s’avère à 33 %. La banque évalue votre profil en fonction de vos revenus. Avec des pièces justificatives, il est possible de citer à la fois votre salaire fixe mensuel ainsi que vos gains supplémentaires (revenus fonciers, loyer, commerce, etc.). Vous devez garder une bonne partie de votre argent pour vos charges quotidiennes. 

Il est bon de retenir que divers frais sont obligatoires. Il s’agit des frais de dossiers, les intérêts bancaires, les assurances ainsi que les frais de notaire. Ces données se révèlent d’une grande importance lors de la simulation de crédit immobilier. 

Prévoir un apport personnel

Certaines banques, comme BNP, accordent un prêt sans apport. Toutefois, afin d’éviter le refus de crédit, l’apport personnel devrait afficher 10 % du montant total du projet. La banque apprécie les liquidités que vous avez déjà en main, surtout si vous souhaitez miser sur un prêt de courte durée.

La liste des travaux peut encore être additionnée pendant la rénovation. Il convient de prévoir une marge de 5 à 10 %.  

Si vous souhaitez débloquer les fonds le plus vite possible, confiez-vous à un courtier immobilier. Ce professionnel négocie auprès de la banque pour obtenir de bons résultats. Il propose des consignes importantes lors de la préparation de votre dossier, surtout pour la présentation des devis des travaux. 

Article consulté 1476 fois.