C’est là le cauchemar de la plupart d’entre nous : que lors d’une absence, dans les maisons, les locaux professionnels ou même les commerces, on n’est pas à l’abri d’un problème d’inondation.

Rien n’est plus stressant que de se retrouver, engourdi, les pieds dans l’eau en constatant les dégâts partout…

Pour vous rassurer, il suffit d’équiper les bâtiments de vos clients d’un détecteur d’inondations. Voyons les raisons de l’installation d’un tel dispositif !

Comment fonctionne un détecteur d’inondation ?

Le détecteur d’inondation est un équipement de sécurité qui a pour rôle de repérer la présence inhabituelle d’eau, pour un niveau qui dépasse les 2 mètres. Il est adapté en complément d’un système d’alarme qui a pour rôle de protéger un bâtiment, un commerce ou une habitation.

Une fois que le capteur détecte la montée d’eau, il émet un signal d’alerte vers l’alarme, sous forme d’impulsion électrique. Cette transmission des informations a lieu soit par ondes radio, soit grâce à une liaison filaire. La sirène se déclenche, après, pour signaler tous les habitants du bâtiment.

En cas de constatation des moindres signes de l’existence d’un problème d’inondation, il vaut toujours mieux faire appel à un plombier agréé ou demander un devis gratuit sur ce site : https://plombier-lyonnais.com/ . Ce dernier dispose de tout le matériel nécessaire pour veiller au bon déroulement de l’opération et saura comment gérer la situation en toute sécurité.

Les nouvelles constructions professionnelles sont pour la plupart équipées avec ce type d’installation.

Les principaux types de détecteurs d’inondation

Sur le marché, il existe deux principaux modèles de détecteurs d’inondation : le détecteur d’inondation autonome et le détecteur d’inondation sans fil.

En ce qui concerne le détecteur d’inondation sans fil, il est facile à installer et à utiliser. Il peut également déclencher, d’une manière automatique, une sonnerie d’alarme, transférer une alerte par SMS sur le Smartphone de l’utilisateur ou via un mail, ou même couper l’arrivée d’eau.

Cependant, ce dispositif doit être raccordé à une centrale d’alarme. En fait, il se compose de trois éléments cruciaux :

  1. Une sonde externe ou un capteur de fluide: installé directement sur le sol, il se compose de deux électrodes qui sont, à leurs tours, placées un peu en hauteur dans le but d’être en contact direct avec l’eau quand le niveau monte.
  2. Un émetteur radio : il s’agit d’un transmetteur placé au mur juste au-dessus du sol.
  3. Un câble : cet élément a pour rôle de raccorder les deux éléments précédents.

Quant aux détecteurs d’inondation autonome, ils sont dotés d’un simple boîtier à poser sur le soubassement. Contrairement au détecteur sans fil, les électrodes sont situées d’une manière directe à l’intérieur du boîtier. Quand l’eau y intègre, le système en question se déclenche pour émettre une alarme sonore.

Les raisons de s’équiper d’un détecteur d’inondation

Il existe de nombreux privilèges pour mettre en place un détecteur d’inondation. Tout d’abord, il est utile pour les bâtiments qui se situent dans les endroits géographiques où il y a des crues intenses.

En fait, cela permet d’alerter les occupants que l’eau commence à monter dans les pièces. Ce fait a pour objectif de minimiser les dommages matériels, tels que la détérioration des meubles et du sol, voire même des murs, l’élévation  de la consommation énergétique…

Cependant, outre tous les dommages matériels sur les bâtiments, un détecteur d’inondation permet d’éviter des complications plus graves comme les courts-circuits. Il se révèle, donc, particulièrement fiable quand ses occupants se mettent à dormir et que le danger survient à l’improviste.

Où peut-on placer un détecteur d’inondation ?

Prévoir l’emplacement du détecteur d’inondation est crucial. Il est obligatoire de le poser au niveau des endroits à risques, cela veut dire :

  • Près de la chaudière
  • Au niveau des canalisations d’évacuation d’eau
  • Près des appareils électroménagers : lave-vaisselle, lave-linge, évier, baignoire, lavabo, …
  • Dans les pièces équipées de réservoirs à eau : radiateurs à eau, toilettes…
  • Près des fenêtres si le bâtiment est placé dans un emplacement inondable

La mise en place de ce genre de dispositif nécessite une pose minutieuse pour éviter toute mauvaise surprise, comme le déclenchement de fausses alertes. En effet, il ne faut jamais mettre le détecteur en route.

Pour plus de sécurité, placez d’autres détecteurs connectés !

Le détecteur d’inondation n’est pas le seul dispositif à garantir la sécurité des occupants du bâtiment, il en existe plein d’autres ! Il y a, par exemple, des détecteurs de chaleur et/ou de fumée, qui ont pour rôle de détecter la fumée via une caméra équipée d’un capteur photoélectrique.

Si aucune fumée n’est émise, le détecteur supplémentaire installé enregistre une élévation de température dans la pièce et peut, par conséquent, alerter les habitants du danger. Quant au détecteur de monoxyde de carbone, il permet d’éviter une intoxication probablement mortelle.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à joindre un spécialiste dans le domaine ! Il pourra vous conseiller afin de s’équiper du meilleur détecteur d’inondation, et ce au meilleur prix, afin de répondre au mieux à votre besoin de sécurité.

Article consulté 881 fois.