Vous souhaitez clôturer votre terrain ? Poser un grillage rigide représente une bonne option. Cette alternative offre effectivement plusieurs avantages, notamment une bonne résistance dans le temps et un résultat esthétique. Si vous envisagez d’installer un tel grillage, notez alors qu’il existe plusieurs types de pose. Entrons davantage dans le détail !

Les avantages d’un grillage rigide

Comme évoqué, un grillage rigide apporte plusieurs avantages. Tout d’abord, il s’agit d’une solution esthétique. De plus, un tel grillage va bien résister sur la durée. Contrairement à un grillage souple ou à un grillage simple torsion, un grillage rigide ne va pas se déformer. Ensuite, cette option offre une meilleure protection par rapport aux intrusions. Enfin, il est tout à fait possible de combiner un grillage rigide avec un occultant : canisse, brise vue, haie artificielle, etc. D’ailleurs, notez qu’il existe des lames de bois ou de résine, qui peuvent se glisser entre les fils du grillage.

Cela étant dit, notez quand même qu’un grillage rigide s’avère plus onéreux qu’un grillage en rouleau. Son installation présente aussi davantage de complexité.

Grillage rigide : différents types de pose

Poser un grillage rigide reste toutefois relativement simple. En l’occurrence, plusieurs types de pose existent : la pose par scellement et la pose sur platine. En parallèle, plusieurs supports peuvent être utilisés : béton, mur de briques, parpaings, mur de galets, etc. Approfondissons le sujet !

Pose par scellement

Si vous comptez grillager votre terrain, la pose en scellement représente donc une première option. A savoir, cette technique consiste à fixer dans le sol ou dans un mur l’extrémité du poteau de clôture avec du béton. Cette alternative est la plus populaire tout d’abord pour une question de prix. Ensuite, ce type de pose s’avère très esthétique. Enfin, le résultat est très solide.

Vous souhaitez opter pour la pose par scellement ? Il vous faudra alors faire votre choix parmi les différents types de panneaux de grillage rigide. Une fois votre matériel réuni, commencez par déterminer l’emplacement de votre clôture et des poteaux. Ensuite, pour une fixation dans le sol, vous devez creuser les trous de scellement. Après cette étape, il vous sera possible de sceller le premier poteau grâce à un béton à prise rapide. Puis, pensez à bien mettre à niveau le poteau à l’aide d’un niveau à bulles. Continuez en engageant le premier panneau dans les encoches dédiées à cet effet. Ajoutez alors les clips de sécurité avant d’accrocher le deuxième poteau sur le panneau. Après tout cela, il conviendra de contrôler et maintenir le niveau avec un basting de bois par exemple ou une règle en alu.

De la même manière, l’opération devra être reproduite autant de fois que nécessaire !

Pour une pose par scellement sur un muret existant, un carottage sera incontournable. Les dimensions de la carotte vont alors varier en fonction des caractéristiques du poteau. Dans l’hypothèse où le muret n’est pas encore construit, il faudra prévoir des réservations à l’emplacement des poteaux.

Pose sur platine

La pose sur platine représente toutefois une autre alternative. Cette technique consiste à utiliser des pièces en acier galvanisé, qui viendront se fixer sur le muret ou la surface plate allant accueillir les poteaux.

Dans ce cas, le travail commence par la fixation des platines sur le muret ou la surface. Pour ce faire, il convient tout d’abord de définir la position des trous avant de les percer. Après les trous réalisés, prévoyez l’insertion des chevilles et des écrous avant de fixer le poteau à la platine. L’étape suivante consistera à mettre en place le panneau de grillage rigide. La manœuvre devra être répétée autant de fois que nécessaire pour clôturer l’ensemble de votre terrain.

Article consulté 957 fois.