Quand un jeune retraité habitant une maison près de Vannes (56) souhaite poursuivre ses activités sportives et de loisirs si possible chez lui, cela aboutit à la construction d’une extension. D’une surface de 130 m2, cette extension abrite une piscine de belle taille (bassin de 11 x 4 m), un espace de vie avec équipements sportifs et un coin détente avec bar pour recevoir amis et famille. Parallèlement, la valeur du bien immobilier s’en trouve forcément accrue.

Compte tenu de la surface créée et existante, un dépôt de permis de construire était nécessaire. Le cabinet Archibel, rompu à la conception d’extensions, a pris cette démarche en charge pour le client.

L’architecte Isabelle Anger a conçu un projet intégrant en douceur ce nouveau volume conséquent (130 m2) dans la maison d’origine. L’architecture de la maison est symétrique et marquée par différents volumes : un volume central en toiture 4 pans et des volumes secondaires bardés en toit terrasse. La conception nouvelle dessine un cadre architectural blanc en rappel de la couleur de la façade existante et des impostes bardées viennent répondre aux volumes secondaires de l’habitation. La ligne de toit en avancée permet d’intégrer les différences de hauteur.

Comment se fait le lien entre la maison et l’extension ?

L’extension épouse le vide formé par la forme en « L » de l’existant. La communication s’effectue par les baies vitrées des pièces de vie (dont une fenêtre transformée en baie vitrée) et les deux chambres de ce « L ». Pour apporter de la lumière aux deux chambres donnant maintenant sur l’extension, deux puits de lumière ont été créés de 1 x 1m dans l’espace piscine.
Quant au local technique, celui-ci est intégré à l’extension, dans la bande servante latérale comprenant aussi la douche et le mini-bar.
Pour allier esthétique et pratique, un ruban led à éclairage indirect (8 x 2m) intégré en plafond dessine un rectangle en écho à la forme du bassin ; aussi, appliques et spots encastrés apportent en soirée une ambiance tamisée.

Nouvelle pièce de vie : piscine, mini-bar, espace musculation ©Cybel Extension

Le mot du propriétaire
« J’ai fait confiance au duo Cybel Extension-Archibel pour leur expertise dans l’agrandissement. Mon projet de piscine intérieure était bien spécifique et je ne l’aurais pas trouvé dans un catalogue de constructeur de maisons ! Le résultat est au rendez-vous, les promesses sont tenues, et bien que le chantier ait subi un peu de retard en raison du contexte actuel, je les recommande sans hésitation – et je l’ai déjà fait ! ».

Un projet ambitieux livré « clé en main »

Alexandre Lecoeur, contractant général de l’agence Cybel Extension de Vannes, a mené ce projet ambitieux jusqu’à sa réalisation. Il a coordonné l’intégralité des travaux, en gros œuvre comme en second œuvre.

Il a tout planifié, de la pose des menuiseries à l’installation de l’isolation acoustique (un plafond tendu pour éviter la résonnance des bruits et plus particulièrement du système audio installé par le propriétaire), en passant par la pose du plafond lumineux et des puits de lumière.
Il complète : « Au-delà de la création de la piscine intérieure, le principal défi relevait de la pose des grandes baies vitrées (6 x 2,50m), avec une ouverture centrale ».

Avant le projet d’extension ©Cybel Extension
Après le projet d’extension ©Cybel Extension

Quelques chiffres et compléments d’information

  • Destination de l’extension : piscine, espace de remise en forme et espace détente avec bar
  • Surface de l’extension : 130 m2 dont 88 m2 de plancher
  • Le bassin : 11 x 4 m et 44 m2 de surface
  • Traitement de l’air : déshumidificateur muni d’un réseau de gaines encastré dans le vide sanitaire
  • Surface plancher totale de la maison : 335 m2
  • Mode constructif : parpaing avec enduit et bardage, toit 
plat
  • Durée des travaux : 12 mois
  • Réalisation : agence Cybel Extension de Vannes dirigée par Alexandre Lecoeur, avec le concours du cabinet d’architecture Archibel
  • Finitions : projet clé en main


A SAVOIR : L’intervention d’un architecte est obligatoire dans tous les projets d’agrandissement, dès que la surface plancher atteint 150 m2 (extension inclue). La maison de 200 m2 s’adjoint une extension de 130 m2.

Article consulté 2478 fois.