Interview de Valérie Ramon, directrice marketing Urmet France / Yokis

L’interphone, et plus globalement tout le contrôle d’accès au sein de la copropriété, apportent la sécurité, le calme et le confort au quotidien.
C’est pourquoi il s’agit de faire les bons choix dès la conception ou la rénovation du bâtiment en ayant une solution qui répond vraiment aux modes de vie et aux habitudes des résidents.
C’est autour de cette évidence que se développent nos nouvelles offres.
Pour Urmet, chaque partie du bâtiment est un lieu de vie, relié à un autre par le cheminement des résidents, des visiteurs, des prestataires. On accède à pied ou en voiture par le portail du garage.
On peut ensuite avoir un clavier codé, ou un interphone, une caméra, une serrure ventouse, une gâche, une sonnette, une rampe handicapée, un bouton d’entrée, une télécommande, un badge Vigik, des droits différents, des horaires particuliers.
On a accès aux caves, au local poussettes, vélos, puis on passe dans le hall.
Ici encore, un écran qui informe de la vie de la résidence, et puis on progresse jusqu’à la porte pour accéder à chaque appartement.
Et pourquoi pas accéder à tous ces espaces différents avec un seul badge et pouvoir gérer tous ces équipements depuis une plateforme unique ?
C’est possible avec les solutions Urmet.

Comment concilier tous les besoins des résidents et des gestionnaires ?

Dans le choix de la sécurisation il faut apporter une réponse aux modes de vie mais aussi respecter les contraintes règlementaires et environnementales.
On peut en effet avoir dans un même immeuble des résidents qui font du télétravail, des propriétaires, des locataires, des locations saisonnières, des professions libérales et des commerces.
Il y a des résidents en situation de handicap ou des personnes âgées.
Pour le gestionnaire syndic, ou même les membres du conseil syndical, il faut pouvoir intervenir rapidement, ne pas avoir à se déplacer pour faire des simples modifications de noms sur l’interphone par exemple.
En maîtrisant la domotique, l’interphonie, le contrôle d’accès et la vidéosurveillance, Urmet offre une réponse au projet dans son ensemble.
Toutes les technologies installées sont paramétrables et administrables à distance via une plateforme web unique, ergonomique et gratuite : VisiosoftWeb.
Avec cet outil de gestion sécurisé on peut créer des badges, les modifier, gérer les droits d’accès, visualiser les images de caméras, envoyer des informations sur les interphones, les écrans de hall, etc.
Je peux vous donner le témoignage d’un gestionnaire qui utilise cet outil qui résume bien l’esprit : « Avec VisiosoftWeb, je détermine qui a accès à quelle porte et à quels horaires. Je peux donner à des prestataires de services des accès ponctuels aux parties communes et maintenant, grâce à la serrure à badge, aux appartements, comme par exemple le kiné. Ainsi il a le badge, qui n’ouvre la porte qu’à l’heure programmée et la résidente à mobilité réduite n’a pas à se déplacer pour ouvrir. »

Pourquoi et comment demander au syndic ou à l’installateur de choisir Urmet ?

Nous pouvons répondre aux questions des copropriétaires à tout moment et les informer sur les nouveautés, mais aussi sur toutes les possibilités offertes actuellement qui ne sont souvent pas assez connues.
Je vous donne quelques exemples : avoir une icône spéciale sur l’interphone pour les médecins ou les professionnels qui disparait en dehors des heures de fermeture, pouvoir contrôler l’ascenseur depuis l’interphone, pouvoir activer la caméra de la plaque de rue depuis son appartement ou encore contrôler les lumières, interdire la copie de badge, passer des messages aux résidents sur l’écran de la plaque de rue, ouvrir via le smartphone, ouvrir la porte de la cave avec le même badge…
Nous pouvons recommander des installateurs qui connaissent toutes nos solutions ou former l’installateur référencé pour la copropriété.
Nous pouvons aussi être présents lors d’un conseil syndical ou une AG pour montrer nos produits en fonctionnement.
L’important, à tout moment dans le projet, c’est de garder le choix et de ne pas se laisser imposer une technologie qui ne correspondra pas aux usages !

www.urmet.fr
01 55 85 84 00 info@urmet.fr

Article consulté 900 fois.