conduitcirculaire BD

Promat, leader français dans le domaine de la protection passive contre l’incendie et spécialiste dans l’isolation haute performance, enrichit sa gamme de revêtements projetés fibreux avec FIBROGAINE®. Ce nouveau produit est dédié à la protection au feu des conduits de ventilation (y compris VMC) et de en tôle acier, horizontaux, circulaires ou rectangulaires.

FIBROGAINE® apporte une protection incendie optimale : une isolation thermique qui limite l’élévation de la température, une étanchéité au feu et aux fumées et le maintien de la tenue mécanique des conduits métalliques et de leurs supports. Testé selon les normes NF/EN 1366-1 et 1366-8, il dispose de P.-V. qui attestent de sa résistance au feu jusqu’ à EI 120 qu’il soit à l’intérieur ou à l’extérieur du conduit.

Conformément au DTU 27.1,  NF P 15-202, FIBROGAINE® est simple à mettre en œuvre, par projection sèche avec humidification en sortie de pistolet pour prise avec le liant, et s’affranchit de toute sous-couche de primaire.

La protection de la tôle acier s’opère par une première couche d’environ  30 mm  d’épaisseur.  Puis, après installation d’un grillage  à mailles  hexagonales tout  autour  du conduit, une seconde couche est appliquée pour atteindre l’épaisseur requise en fonction des caractéristiques du conduit à protéger. Les systèmes de supportage maintenus par tiges filetées, qu’ils soient colliers ou traverses, seront recouverts d’une épaisseur identique à celle du conduit. Les tiges filetées sont habillées d’une première couche de laine de roche sur laquelle est appliqué FIBROGAINE®.

Aucun renfort n’est nécessaire pour les largeurs de conduits rectangulaires inférieures ou égales à 625 mm. Au-delà de cette largeur, des renforts internes ou externes sont à prévoir. L’étanchéité des joints entre tronçons est réalisée par l’application d’un mastic acrylique A1.

Avec FIBROGAINE®, Promat apporte – comme il le fait pour l’ensemble de ses produits – toutes les garanties de conformité réglementaire et de sécurité incendie.

 

Article consulté 2 605 fois