Busch France
Dirigeant :                   Eric LEBRETON
Effectif :                      49 personnes
Date de création :       1979
CA 2011 :                    16 millions €
Siège :                        Lisses (91)

 

Au service des clients
– Bureau d’études
– Atelier de montage et banc d’essai avec acquisition
en temps réel,4000 m²
– Atelier de maintenance et de réparation
– Conception Bureau d’études, CAO


Busch, au cœur de l’industrie dans le monde entier        

Créée en 1963,  la société Busch Pompesà vide et Systèmes  compte aujourd’hui 2200 employés et offre le plus grand choix au monde de pompes à vide pour les applications industrielles dans les secteurs agroalimentaire, emballage, chimie, pétrochimie, pharmacie, arts graphiques, environnement…

Plus grand fabricant de pompes à vide, surpresseurs et systèmes industriels du marché, Busch dispose de 56 filiales installées dans 39 pays et d’agences situées dans plus de 30 pays.

L’entreprise de plus de 45 ans propose :

  • Pompes à vide, systèmes de vide et surpresseurs industriels.
  • Centrales de vide standard et sur-mesure
  • Centralisation des installations de vide existantes
  • Nombreux accessoires : vannes de régulation de vide sans fuite, vacuomètres, filtres, capots d’insonorisation, supervision, etc.
  • Solutions spécifiques pour les atmosphères explosives avec ses systèmes ATEX conformes à la directive 94/9/CE.
  • Pompes version Oxygène pour l’emballage alimentaire (…)

Le service Busch

Busch cultive le service au client, de la conception des produits qui sont adaptés à chaque application, jusqu’au service après-vente.

Eric Lebreton, Directeur Général de Busch France explique : “Notre force réside dans notre capacité à concevoir, développer et déployer des systèmes complets de centralisation de vide. Notre service après-vente assure, sur site ou en atelier, la maintenance de pompes à vide de toutes marques ainsi que la fourniture de pièces détachées et de consommables. Notre parc de pompes de location permet d’assurer la continuité du service, dans le cadre d’un contrat de maintenance, ou un apport de ressources temporaires pour faire face à une surcharge de production”.

Busch possède une expertise et un savoir-faire de longue date dans le domaine puisque le Dr Karl Busch destinait déjà sa première pompe à vide, en 1963, à l’industrie de l’emballage de la viande.

Le COUT TOTAL
Sachant que le coût d’achat d‘une pompe à vide ne représente qu’environ 20 % de ce qu’elle coûte sur toute sa durée de vie, Busch travaille avec ses clients dans une optique de COUT TOTAL en intégrant les coûts de maintenance, de consommables, d’énergie, de fuites de vide, de pertes de charges mais également des éléments indirects comme la mauvaise optimisation ou les arrêts de production. Les clients bénéficient ainsi des solutions les plus avantageuses du marché sans aucune surprise.
 
 

Le vide : un élément fondamental pour la conservation et l’emballage des aliments

Outre son utilisation pour l’emballage et la transmission pneumatique, le vide intervient dans la préparation et le traitement de produits alimentaires : le malaxage, la cuisson sous vide, l’évaporation, le dégazage, la stérilisation, le thermoformage, l’embouteillage… (l’oxygène présent dans l’air étant un important facteur d’altération des aliments, la mise sous vide permet de l’éliminer et de favoriser la conservation des produits).

Leur conditionnement se fait principalement sous deux formes : l’emballage sous vide et l’emballage sous atmosphère modifiée.

Dans le conditionnement sous vide, l’air est évacué et l’emballage soudé parla machine. Ensortie, le produit est alors soumis à la pression atmosphérique ce qui provoque sa compression dans l’emballage, à l’instar du café ou des cacahuètes salées.

L’emballage sous atmosphère modifiée débute également avec une mise sous vide du produit. Ensuite, l’injection de gaz précisément dosés permet de compenser la pression atmosphérique. L’air peut être remplacé par :

  • un gaz non oxydant, le plus souvent de l’azote, utilisé pour les produits non comprimables comme les salades en sachet
  •  un composé d’oxygène à 70 % et de dioxyde de carbone à 30 %. L’oxygène entretient l’aspect frais des produits emballés et le CO2 les préserve des bactéries. Ce procédé est notamment utilisé pour le conditionnement des viandes rouges (steaks, steaks hachés, saucisses…) afin qu’elles gardent une agréable coloration rouge.

Busch, une référence mondiale pour les industries agroalimentaires

Références mondiales pour les applications d’emballage et de process des filières agricoles et agroalimentaires, les pompes Busch ont un impact déterminant sur l’augmentation des cadences et la réduction des coûts d’exploitation grâce à une faible consommation d’énergie et une maintenance réduite, mais aussi sur l’homogénéité des produits traités grâce à une constance inégalée du vide et la qualité des conditions de travail (moins de bruit, de vibrations et de chaleur dégagés dans les locaux).

Lors du processus de conditionnement sous vide ou sous atmosphère modifiée, les pompes à vide sont souvent placées au pied des lignes de conditionnement, ce qui évite de perturber les cadences de production mais entraîne des inconvénients : bruit constant, dégagement de calories, rejets d’odeurs, temps de fonctionnement disparates, maintenance complexifiée par la dispersion, mauvaise accessibilité des pompes et les contraintes horaires.

La philosophie Busch 
Proposer des systèmes de vide toujours plus simples à utiliser, plus performants et dédiés à la spécificité de chaque industrie. 
Les pompes à vide Busch équipent les machines de table, les thermoformeuses, les operculeuses, les machines à thermo-sceller, les machines à cloches, les carrousels, les machines d’emballage avec injection d’oxygène
Le système de distribution centraliséede vide Busch, basé sur des techniques mono- ou multi-réseaux, supprime ces inconvénients avec un investissement rapidement rentabilisé puisqu’il permet de faire des économies substantielles.

De grandes références dans le domaine de l’emballage sous vide font confiance à Busch :

  • Labeyrie
  • Delpeyrat
  • Spanghero
  • SVA Jean Rozé
  •  Bigard Charal
  • Turenne Lafayette
  • Raynal et Roquelaure
  • Monique Ranou
  • Fleury Michon
  • Les salades Martinet

Gestion du vide optimisée : production optimisée

La centralisation du vide permet une meilleure gestion de celui-ci. Elle libère le lieu de production et permet dans la plupart des cas d’augmenter l’intensité des cadences de production.

Les différentes machines de production sont raccordées à un « réseau de vide » régulé par automate programmable.

Cette solution globale offre l’avantage de mutualiser la capacité de production et de pallier aux défaillances éventuelles d’une pompe puisque les autres pompes du système compensent, d’où un accroissement de la sécurité ainsi qu’une meilleure régulation la pression et du débit.

Avec la mise en place d’une centralisation, les gains de production peuvent atteindre voire dépasser 30%.

 

Des utilisations en mono- ou en multi-réseaux

L’installation en mono-réseau convient parfaitement aux lignes mettant en œuvre une seule opération, par exemple l’emballage. Dans ce cas, les pompes à vide Roots de Busch (voir encadré)  sont disposées au pied des machines qui ne sont donc alimentées que par un seul raccordement. Le système est dit centralisé car, même si les pompes sont toutes rassemblées dans le local de production, elles travaillent sur le même collecteur.

L’utilisation en multi-réseaux répond aux impératifs des lignes de production accueillant plusieurs applications, qui nécessitent des niveaux de pression différents et une régulation du vide. Dans l’agroalimentaire, les machines principalement concernées sont les operculeuses sous vide, les thermoformeuses automatiques sous vide, les malaxeurs sous vides et les poussoirs sous vides.

Economies d’énergies et confort

Les centrales régulant à tout moment la mise en service des pompes en fonction du besoin, la consommation électrique est ajustée au besoin réel de la production.

Les pompes à vide étant déportées de l’atelier, celui-ci n’est plus soumis à leurs émissions de chaleur ce qui permet de réduire la climatisation.

Le confort acoustique et olfactif des opérateurs s’en trouve également amélioré, l’atmosphère assainie puisque les rejets d’odeur dus aux huiles contenues dans les pompes à vide pour la lubrification sont neutralisés.

Un entretien réduit et simplifié

La réduction du nombre ou la suppression de pompes en fonctionnement dans les locaux de conditionnement se traduit par un gain de place et une maintenance facilitée et réduite, donc une diminution des coûts.

Durant leur utilisation, les pompes Roots fonctionnent toujours à pression stable. De ce fait, elles chauffent moins rapidement. Les maintenances peuvent être planifiées et réalisées en temps masqué, c’est-à-dire sans arrêt de production, grâce à une pompe de secours.

Principe de fonctionnement des pompes Roots :
Les pompes Panda et Puma fonctionnent selon le principe éprouvé des pompes Roots: deux rotors parallèles dont les profils sont identiques, tournent en sens contraire dans un cylindre.
Lors de la rotation, le média pompé est emprisonné dans l’espace compris entre les lobes et le cylindre, puis il est transporté et évacué au niveau de l’échappement.
Compte tenu de la forme des lobes, cette action se répète six fois à chaque tour de l’arbre d’entraîne-ment. Aucun lubrifiant n’est requis dans la chambre de compression. Les Roots doivent être placés au pied de la machine (voire dans la machine). Ils ne dégagent quasiment pas de calories et pas du tout d’huile.

Une solution globale sur-mesure clé-en-mains

Chaque centrale de vide est définie par Busch en fonction des besoins du client : conditionnement du produit, seul ou accompagné du thermoformage de barquettes à l’entrée de la ligne, de malaxage…

L’installation sera abordée sous différents aspects :

  • Bilan de l’existant : configuration, analyse de l’exploitation présente et évolutions prévues, diagnostic
  • Faisabilité technique : calculs et simulation des différentes options techniques ;
  • Etude économique : calcul de retour sur investissement, outils de calculs spécifiques ;
  • Validations techniques et économiques ;
  • Réalisations et pilotage projet global ;
  • Installation, démarrage et réglages ;
  • Formation, plan d’exploitation et maintenance.

 
 
Exemples d’application :
 
Operculeuses :

Des barquettes préfaites sont remplies de produits alimentaires, la pompe fait le vide dans la barquette avec réinjection, ou non, de gaz puis les barquettes sont thermoscellées.

Thermo-formeuses :

Le vide permet ici à la fois de donner la forme souhaitée à la barquette mais aussi de conserver l’aliment emballé.

CONTACT PRESSE : Aurélia JOURDAIN – TARA- aj@tara-communication.com – 01 49 30 10 70


Article consulté 1 298 fois