travaux rénovation budget

 
Vous envisagez d’entamer des travaux coûteux mais ne savez pas comment les financer ? Entre le budget à établir, les coûts des imprévus, le financement et les différentes aides de l’Etat, nous allons tenter d’y voir plus clair et de vous aider à financer vos travaux.

Bien budgéter ses travaux

Pendant la phase de recherche du ou des artisans qui réaliseront votre chantier, il est important de porter une attention forte aux devis qui vous seront transmis. Il faudra veiller à ce que les devis soient comparables entre eux, et permettent de bien distinguer les coûts liés à la main-d’œuvre de ceux liés à la fourniture des matériaux. Vérifiez bien que vous êtes en accord avec le type de matériaux sélectionnés. Le prix d’un simple radiateur peut aller d’une centaine d’euros à plus de 1000€ pour les plus design et les plus qualitatifs. Idem pour les interrupteurs, qui vont de 5 à 150€. Selon les matériaux choisis, la facture finale peut être bien différente de celle affichée initialement. Il est donc important de bien regarder le devis et de valider chaque matériau en fonction de ce que vous souhaitez. Beaucoup d’artisans n’indiquent pas spontanément le détail, n’hésitez pas à insister pour l’obtenir.
Une fois cette étape réalisée, vous avez a priori une vision exhaustive du coût du chantier. Ceci étant, il est tout de même fortement recommandé de prévoir une enveloppe un peu plus grosse que le montant affiché dans les devis. Pourquoi ? Car les chantiers réservent toujours des surprises une fois les travaux commencés : découverte d’une plomberie en piteux état, d’une dalle abimée au sol, de poutres fissurées qu’il faut changer, découverte d’un joli parquet après dépose du carrelage existant…. Ces découvertes en cours de chantier sont rarement de bonnes nouvelles d’un point de vue budgétaire et génèrent des surcoûts parfois importants par rapport au budget initial. C’est pourquoi il est recommandé de prévoir un budget de 10% supérieur à celui du prix des travaux, afin de faire face à ce type d’imprévus sans chambouler le plan de financement du projet.
Voilà, le budget est établi, passons maintenant au financement des travaux.

Le financement

Pour boucler le plan de financement d’un projet de travaux, quel qu’en soit le budget, vous avez la possibilité de recourir à 3 types de financements :
La première possibilité consiste à mobiliser son épargne pour financer tout ou partie de son projet. Actuellement, compte tenu du contexte d’inflation il peut être assez judicieux de « consommer » son épargne dans un projet de rénovation. Ceci étant, mieux vaut maintenir une épargne de précaution en cas de coup dur.
La seconde possibilité consiste à demander une aide ponctuelle à ses parents par exemple. Cette aide peut être formalisée à l’aide d’une reconnaissance de dettes et devra par ailleurs être déclarée à l’administration fiscale pour toute somme supérieure à 5.000€.
Troisième possibilité, le recours à l’emprunt auprès d’une banque ou d’un établissement financier. Dans ce cas, vous pourrez opter par exemple pour un prêt personnel travaux qui permet de financer l’ensemble des travaux de rénovation ou d’amélioration d’un logement. En France, les taux des prêts personnels comptent parmi les plus faibles d’Europe car la concurrence est forte sur le marché national. Il est donc fortement recommandé de faire jouer la concurrence entre les banques pour obtenir la meilleure offre de financement.
Fort heureusement, pour comparer les offres, il n’est pas nécessaire de faire les démarches auprès de chacune des banques. Il existe des outils en ligne gratuits qui permettent de comparer les offres d’un seul coup. C’est le cas de CheckmonCredit.fr, un comparateur de crédit en ligne qui analyse les taux d’intérêts de 30 banques, assurances et organismes de crédit. Il suffit de renseigner le type de crédit, travaux en l’occurrence, le montant et la durée de remboursement. A vous ensuite de sélectionner la banque ou la société proposant le taux d’intérêt le plus faible.
Par ailleurs, les banques peuvent proposer des taux préférentiels pour certains projets lorsqu’ils ont vocation notamment à améliorer la performance énergétique du logement. C’est par exemple le cas de certaines offres de prêt personnel Boursorama Banque destinées au financement de projets éco-responsables et font bénéficier leurs clients d’un taux réduit de 10% par rapport au taux en vigueur dans ce cas. D’autres banques proposent également des taux préférentiels sur les projets ayant un impact positif sur l’environnement, n’hésitez donc pas à les demander. Pour les travaux de rénovation avec un coût élevé, cela peut générer de belles économies.
Enfin, il existe des aides de l’Etat pour financer ses travaux de rénovation. Cela concerne là encore les projets destinés à l’amélioration de la performance énergétique du logement. Avant de solliciter ces aides, il convient de tester l’éligibilité de son projet sur le site : https ://france-renov.gouv.fr/aides. Ce test permet également de préciser le montant auquel vous pouvez avoir droit.
Les aides peuvent prendre différentes formes. Par exemple, Ma Prime Renov’ est une enveloppe financière qui concerne les logements de plus de 15 ans tandis que l’Eco prêt à taux 0 est un prêt à taux bonifié, à rembourser sur une durée maximum de 20 ans, délivré par les banques mais dans le cadre d’un dispositif mis en place par l’Etat. L’Eco prêt à taux 0 est accessible à tous, le montant ne doit cependant pas dépasser 50 000€ et le logement doit avoir été construit depuis plus de 2 ans. Ces aides allègent pas mal la facture donc profitez-en.
L’amélioration de la qualité énergétique des logements est un enjeu considérable dans la perspective du changement climatique et l’Etat a mis en œuvre des moyens importants pour inciter les particuliers à s’engager dans la rénovation de leur logement. Les banques et établissements financiers lui ont également emboîté le pas avec des offres dédiées. Et même si votre projet n’est pas directement lié à l’amélioration de la performance énergétique, des solutions de financement existent pour le mettre en œuvre. Et si c’était le bon moment pour réaliser vos projets de rénovation ?

Article consulté 1 086 fois