Lorsqu’on entreprend un ravalement de façade, cela procure de nombreux avantages. En amont, cela permet de rendre l’extérieur de la maison son esthétisme d’antan. Le ravalement est aussi un moyen de réparer les dégradations et mauvaises réalisations. Cela peut se produire particulièrement si la structure est « déplacée ». À certains endroits une fissure, ou plusieurs apparaissent. La rénovation assure donc la conservation de l’intégrité du bâtiment. Chacun des travaux bien évidemment doit suivre les règles d’urbanisme (la mairie doit en prendre note). L’Administration peut refuser certaines innovations par rapport à la structure d’origine du bâtiment.

Travaux préparatoires avant le ravalement

La première chose à faire avant de s’attaquer aux travaux de ravalement, il faut d’abord effectuer un diagnostic en bonne et due forme de la façade. Cela aboutit alors à une évaluation correcte et exacte du véritable état de cette dernière et de la maison d’une manière générale. Un spécialiste en ravalement de façade est en mesure de réaliser un diagnostic pour une rénovation rapide et sécuriser. Quelques points dans ce cas sont à prendre en compte pour savoir exactement les travaux à exécuter. Tel est le cas de la matière de construction. Le choix est alors assez vaste entre les classiques briques ou pierres naturelles. Il faut aussi prendre en compte les délais nécessaires à l’exécution du ravalement, le style adopté, l’isolation choisie et enfin les divers travaux annexes.

Il faut ensuite procéder au décapage de l’ancienne façade. Cela consiste à enlever tous les débris et les parties tombées en morceaux de cette dernière. Il existe plusieurs manières pour ce faire. Mais en général, le professionnel utilise le nettoyage sous pression et le décapage chimique. Cette seconde solution est principalement utilisée pour les postes très contaminés. Cela se termine par un traitement de la façade contre les mousses et les champignons.

Le ravalement proprement dit

Il n’est pas obligatoire d’humidifier la façade à ravaler si on ne souhaite pas mettre en place un crépi. Pour les travaux en question, il est nécessaire de préparer du mortier, puis d’en mettre une couche du bas vers le front. Après quelques heures, on peut maintenant appliquer une seconde couche de ciment et de mortier. Il suffit par la suite de peindre le tout. Cela n’a rien de complexe en réalité sauf si on souhaite construire une façade plus esthétique et plus complexe. Dans ce cas, la meilleure solution consiste toujours à demander l’assistance d’un professionnel. Celui-ci s’occupera non seulement du ravalement, mais aussi de l’isolation du mur de la façade.

Si l’on souhaite simplement repeindre la façade, il est plus judicieux de se doter d’une peinture résistant à l’eau et des outils adéquats. On doit alors se munir de pinceaux pour peindre dans un premier temps les angles de la façade, et d’un rouleur pour peindre le reste. Deux couches de peintures dans ce cas suffisent amplement pour un rendu plus que satisfaisant. Il faut attendre au moins 2 heures avant l’application de la deuxième couche.

Article consulté 1130 fois.