La charpente est un élément clé de la toiture du fait qu’elle forme son ossature. Elle supporte son poids et soutient la charge des éléments qui la composent. Comme elle joue un rôle important, il est crucial de veiller au bon état de la charpente. En effet, elle peut subir les dommages causés par les intempéries, par les insectes ou encore par son vieillissement naturel. Pour préserver sa solidité, des travaux de rénovation s’imposent. Sa rénovation peut également être envisagée afin de permettre la création d’une lucarne, la surélévation de la toiture ou l’aménagement des combles. En fonction de la nature des travaux, elle peut donc être soit partielle soit totale. Dans tous les cas, il faudra nécessairement ces étapes quand on rénove sa charpente. Découvrez !

Étape 1 : Établir un diagnostic de la charpente

Avant d’entamer la moindre chose, il est crucial d’établir un diagnostic de la structure. Une inspection minutieuse de la charpente s’impose afin de mesurer l’ampleur des dégâts. Ce diagnostic permet en effet de déterminer les éléments de la charpente à remplacer ou à renforcer. Il permet également de constater la présence des insectes xylophages. Au cours de sa réalisation, le couvreur vérifie si la toiture ne présente pas de fuites. L’humidité et les moisissures sur le bois de la charpente témoignent en effet des problèmes d’infiltration d’eau.

À l’issue du diagnostic, un artisan couvreur charpentier établit un devis des travaux afin que son client puisse se préparer financièrement à leur réalisation.

Étape 2 : Procéder à la rénovation proprement dite de la charpente

Les travaux à réaliser dans le cadre de la rénovation d’une charpente varient en fonction de la nature et de l’ampleur des dégâts constatés. À ce titre, ils peuvent se matérialiser par différentes opérations. Dans tous les cas, le couvreur vous conseillera la meilleure solution à adopter.

Ainsi, si la présence d’insectes xylophages dans le bois de la charpente est observée, il faudra les éradiquer. Pour cela, un traitement à base d’insecticide sera pulvérisé sur le bois ou injecté en procédant par les galeries creusées par les ravageurs. Après ce traitement, le professionnel procèdera au remplacement des pièces ravagées par ces derniers.

En outre, la rénovation de la charpente est incontournable dans la mesure où elle se déforme ou s’affaisse. Ces phénomènes sont principalement dus par l’humidité excessive dans les combles. Dans ce cas, il faudra mettre fin à l’infiltration d’eau par le toit en remplaçant les tuiles et les joints cassés, et en assurant une bonne ventilation du toit. Ici encore, le recours aux services d’un couvreur professionnel est vivement conseillé.

Étape 3 : Refaire l’isolation de la toiture

Les travaux de rénovation de charpente sont une belle occasion de retravailler l’isolation de votre logement. En effet, vous pouvez économiser jusqu’à 30 % sur votre facture de chauffage en installant de nouveaux isolants. À titre de rappel, il existe deux techniques d’isolation, à savoir l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) et l’isolation thermique par l’extérieur (ITE).

Bon à savoir : En réalisant des travaux d’isolation, vous pourriez bénéficier d’une aide financière en provenance de l’État pour la rénovation de votre charpente (ex. : TVA à taux réduits, éco prêt à taux zéro, crédit d’impôt, aides de l’ANAH, etc.). Vous devez néanmoins remplir les conditions d’éligibilité. Parmi celles-ci figure le recours aux services d’une entreprise de travaux de toiture RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Article consulté 534 fois.