Au plus fort des longues saisons hivernales, avoir un poêle de chauffage n’est pas un luxe, c’est un besoin vital. En effet, ce dispositif de chauffage vous permet de bénéficier d’un confort thermique ambiant dans votre habitat. Cependant, avant de pouvoir en profiter pleinement, il faut entretenir périodiquement ces appareils en effectuant des travaux de ramonage de cheminée. Il s’agit d’une opération qui consiste à enlever les suies et les dépôts dans votre conduit. Pour mener à bien ces interventions de nettoyage, penser à faire appel à un ramoneur. Dans cette optique, quels sont les essentiels que vous devez connaître afin d’assurer la réussite de votre projet ?

Les basiques à retenir

A l’origine, les suies laissent sur vos parois des dépôts formés par la condensation de gouttelettes de goudron qui donnent naissance à une matière appelée créosote. Selon le code de prévention des incendies, l’accumulation de plus de 3 mm de créosote dans votre conduit représente une menace potentielle d’accident. D’où la nécessité d’effectuer les travaux ramonage de cheminée chaque année. C’est la raison pour laquelle il est important de faire appel à un ramoneur expérimenté pour entretenir votre dispositif. Cette opération permet ainsi d’assurer son bon fonctionnement en continuant à évacuer les gaz nocifs et la fumée.

Autrement, il est également essentiel de noter que le choix des combustibles utilisés pour votre chauffage joue un rôle non négligeable. En effet, les bois durs et de forte densité comme l’eucalyptus, l’érable et le chêne possèdent un rendement calorifique assez important. De ce fait, le volume de production de créosote dépendra en conséquence du type d’essence sélectionné.

Les préalables à suivre

Avant de lancer vos travaux ramonage de cheminée, vous devez vous assurer que les éléments du mécanisme d’évacuation seront inspectés méticuleusement. Dans cette optique, il est crucial de faire appel à un ramoneur professionnel disposant d’une licence en systèmes de chauffage à combustible solide. Au cours de son passage, cet artisan procèdera au repérage des anomalies et d’éventuels dysfonctionnements, avant de dresser un état de lieux.

Pour ce faire, il contrôlera les éléments suivants :

  • la partie supérieure en vérifiant le chapeau ou couronnement de votre foyer,
  • les composants qui assurent l’étanchéité et la liaison avec la couverture, le calfeutrage des solins,
  • l’intérieur du conduit,
  • les supports et les raccords des différentes pièces de l’installation.

 

Ce spécialiste ne manquera pas également d’examiner les points suivants :

  • l’état du conduit et du manchon assemblant l’appareil à la cheminée,
  • les espaces libres par rapport aux matériaux combustibles,
  • le circuit de l’entrée et de la sortie d’air,
  • l’existence d’infiltration d’eau, de corrosivité, de fissuration, des perforations, de nids d’oiseaux et d’autres objets inattendus.

Ainsi, la prévision d’une inspection de façon périodique vous donnera l’assurance de disposer d’un appareil de chauffage opérationnel et sécuritaire. En fonction de son diagnostic, si les travaux ramonage de cheminée s’imposent, vous pouvez également confier à ce spécialiste le nettoyage de votre système d’évacuation. Dans la pratique, ces interventions durent en moyenne une vingtaine de minutes. Toutefois, elles peuvent varier selon la taille de votre installation. Dans tous les cas, afin de bénéficier d’une prestation de qualité pour garantir votre sécurité, ayez le réflexe de faire appel à un ramoneur confirmé.

 

Article consulté 987 fois.