L’arrivée des scanners laser 3D dans le secteur du bâtiment et des travaux publics a changé radicalement les méthodes de travail. Si ces outils sont utilisés dans la construction, ils sont également bénéfiques pour réaliser différents travaux, comme la rénovation de façades.

Zoom sur le fonctionnement d’un scanner laser 3D pour bâtiment

Un scanner laser 3D pour bâtiment est un outil qui utilise les technologies, telles que la lasergrammétrie et la photogrammétrie. On s’en sert dans plusieurs domaines, comme l’architecture, l’arpentage ou encore l’archéologie. Dans le BTP, il a été conçu afin de scanner un terrain ou une bâtisse. Grâce à un système de numérisation 3D, on obtient une représentation numérique d’un objet scanné. Pour cela, on place le scanner sur un emplacement fixe. En réalité, l’outil envoie des lumières à grande vitesse dans toutes les directions. Pour la photogrammétrie, l’appareil prend des photos d’un bâtiment, et cela, sous différents angles. L’image virtuelle obtenue est représentée par des nuages de points.

D’habitude, le laser scanning 3D est placé sur un trépied. Mais il est possible de l’installer sur un drone ou une voiture. L’objectif ici est d’obtenir différentes portées. L’outil est fourni avec un logiciel. Ensuite, il traite de manière basique les données capturées. Cependant, les professionnels utilisent des logiciels spécifiques pour exploiter les données au maximum. On utilise le plus souvent cet appareil pour préparer un terrain avant la réalisation des travaux de grande envergure. Pour des bâtiments existants, le scanner permet de réaliser une maquette BIM à partir des nuages de points. Ainsi, on transmet plus facilement les plans à l’ensemble des acteurs d’un projet. Concernant les travaux de rénovation, l’utilisation du scanner laser 3D peut être salutaire.

Projet de rénovation : pourquoi utiliser un scanner laser 3D ?

Avant tout, l’usage d’un scanner laser est inutile pour certains travaux. C’est notamment pour une seule pièce à rénover. Cet engin est surtout utilisé dans le cadre des travaux de réhabilitation majeure. Dans ce cas, l’utilisation d’un scanner 3D facilite le contrôle géométrique en cours de chantier. Effectivement, les relevées 3D montrent la dimension, l’orientation, la surface d’un objet scanné. Cela facilite grandement le travail des chefs de chantier. Il permet également d’identifier rapidement les structures fragiles d’une ancienne construction. Les accidents et les risques sont ainsi minimisés afin de garantir la sécurité des ouvriers.

Les maquettes BIM sont essentielles pour réhabiliter un bâtiment. Le scanner laser permet d’en créer une rapidement, surtout pour les bâtisses qui n’en disposent pas. Les ingénieurs se basent donc sur le modèle numérique pour finaliser les plans de construction. Mais le plus grand avantage de cet outil, c’est le gain de temps et l’efficacité. Il permet d’obtenir des mesures précises. Cela réduit grandement le temps de traitement et les erreurs de calcul. Pendant la réalisation des travaux, le scan 3D est un excellent moyen de suivre l’avancée en comparant les plans et les relevées obtenus. En outre, il permet également de prévenir les malfaçons. Pour bien utiliser le scanner laser 3D, il est préférable de suivre des formations spécifiques ou recourir à un professionnel pour effectuer le scan.

Article consulté 937 fois.