Vous souhaitez rénover votre maison pour la rendre plus performante énergétiquement ? Pour ce faire, il existe plusieurs solutions : mieux isoler votre logement ou encore installer de nouveaux équipements à haut rendement comme une pompe à chaleur ou un ballon thermodynamique. Avant de vous lancer dans cette voie, notez d’ailleurs qu’il existe diverses aides à la rénovation énergétique… Découvrez sans plus attendre lesquelles !

MaPrimRénov’

Si vous comptez entreprendre des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez tout d’abord bénéficier du dispositif MaPrimRénov. Accessible depuis le 1er janvier 2020, elle concerne tous les foyers, quelles que soient leurs ressources. Cette aide s’adresse également aux copropriétaires et aux bailleurs.

A savoir, vous pouvez profiter de ce dispositif si vous rénovez votre résidence principale. Pour les copropriétés, cette aide leur est accordée en cas de rénovation des parties communes.

Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à chercher plus d’informations sur Ma Prime Renov.

Les bonus France Relance

Notez d’ailleurs que vous pourriez bénéficier d’un bonus dans certains cas : si votre logement a atteint la classe énergétique A ou B grâce aux travaux ou s’il est classé « passoire thermique ». Dans les deux cas, le bonus peut aller jusqu’à 1500 euros supplémentaires.

Eco-prêt à taux zéro

Pour le financement de vos travaux, un éco-prêt à taux zéro peut vous être attribué sous certaines conditions. Vous pouvez en bénéficier si vous rénovez une maison ou un appartement déclaré comme résidence principale. De plus, votre bien doit avoir été construit avant 1990. Sous ces conditions et selon les travaux prévus, vous pouvez prétendre à un éco-PTZ de 30 000 euros maximum.

Aide « Habiter mieux sérénité »

Cette aide concerne uniquement certains foyers aux ressources limitées. Par exemple, si vous vivez seul en Île-de-France, vous y avez droit si vous avez des revenus inférieurs ou égaux à 25 068 euros. Proportionnelle au montant des travaux, cette aide peut atteindre jusqu’à 18 000 euros.

Notez toutefois que cette aide s’applique seulement pour la rénovation de résidences principales, qui ont plus de 15 ans au moment du dépôt de dossier.

Dispositif Coup de pouce économies d’énergie

Accessible jusqu’au 31 décembre 2021, cette aide peut être attribuée à tous les ménages, sans distinction de ressources. En revanche, le montant de l’aide tient compte des revenus du foyer. Pour information, ce dispositif s’applique par rapport à divers travaux d’isolation ou encore par rapport au remplacement de certaines chaudières.

Chèque énergie

Destiné aux personnes ayant des ressources limitées, le chèque énergie peut servir à régler les factures d’énergie mais aussi à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. En l’occurrence, c’est l’administration, qui établit chaque année la liste des bénéficiaires du dispositif.

TVA à 5,5%

La réduction de la TVA à 5,5% constitue une autre aide dans le cadre d’une rénovation énergétique. Cette mesure peut s’appliquer pour certains travaux réalisés dans votre résidence principale ou secondaire, ayant été construite plus de 2 ans plus tôt.

Réduction d’impôt Denormandie

Pour certains logements, il est possible de profiter de la réduction d’impôt Denormandie. En l’occurrence, cela s’adresse aux propriétaires bailleurs achetant un bien dont le montant des travaux de rénovation représente au moins 25% du prix du logement. D’autres conditions doivent aussi être respectées pour bénéficier de ce dispositif.

A savoir, le logement doit ensuite être mis en location nue pendant 6, 9 ou 12 ans. Le bien doit être labellisé cœur de ville. Enfin, il doit être loué selon certaines règles.

Les aides locales

Enfin, certaines communes accordent des aides locales aux personnes, qui entreprennent des travaux de rénovation. Cela peut notamment se présenter sous la forme d’une exonération de la taxe foncière.

Article consulté 1197 fois.