La plupart des objets ou des infrastructures que l’on rencontre dans la vie courante sont couverts par différents types de revêtements, dont la peinture. Pour le cas de cette dernière, il existe plusieurs applications possibles. Cependant, on ne retrouvera pas les mêmes variétés sur les murs d’une maison ou pour envelopper la chaudière d’une usine par exemple. C’est pour cela qu’il faut savoir faire la différence entre revêtement normal et revêtement industriel. Ce dernier possède beaucoup plus de spécificités.

Caractéristiques et usages de la peinture industrielle

Techniquement, la peinture industrielle est un produit de revêtement qui sert à couvrir certaines surfaces spécifiques. Elle se présente souvent sous une forme plus ou moins liquide ou en pâte selon la variété. Certains types s’exploitent aussi en poudre. Le résultat des applications est souvent une couche protectrice ayant diverses épaisseurs et différentes textures après le processus de séchage ou de durcissement. Les techniques d’application doivent suivre des normes rigoureuses afin de garantir la qualité du travail final. C’est pour cela qu’il est toujours nécessaire de faire appel à une entreprise de peinture industrielle spécialiste en la matière.

D’un côté, le but de son utilisation est bien sûr d’ordre décoratif. Outre l’aspect esthétique, la couverture par revêtement répond à des objectifs bien plus larges. En effet, elle sert aussi à conserver ou apporter une certaine protection à la surface des machines ou des objets fabriqués auprès de ces industries justement. La peinture industrielle est donc un bouclier pour faire face aux différentes agressions, pour éviter la corrosion par exemple ou les aléas climatiques. Certaines matières sont également faites pour la restauration, notamment pour combler les fissures et les trous. Selon ces différents objectifs d’usage, la composition de la peinture peut varier (pigments, diluants, additifs, polymères, etc. ).

Les différents types de peintures industrielles

La classification des peintures industrielles n’est pas simple à définir précisément. Les produits actuellement présents sur le marché sont extrêmement variés avec des compositions de plus en plus élaborées. Cependant, d’un point de vue général, il est possible d’y aller par couche. L’enduit est le premier revêtement en contact avec la surface à recouvrir. C’est souvent ce qui sert aux traitements anticorrosion. On a ensuite la peinture pour la couche intermédiaire qui joue le rôle d’épaississant à la structure. Sa composition diffère légèrement de l’enduit surtout au niveau du rapport pigment/liant. Enfin, la peinture de finition vient fermer la marche. Dans certains cas, on applique du vernis par-dessus. C’est un système pour donner de l’effet brillant ou simplement pour procurer plus de protection.

L’autre mode pour catégoriser les peintures industrielles se base plutôt sur les matières composantes. Les revêtements à nitrocelluloses sont les types les plus utilisés et parmi les premiers à être vulgarisés dans le secteur industriel. D’autre part, on a les peintures dites synthétiques ou alkydes. Ces dernières ont été conçues dans le but d’augmenter la performance des produits utilisés en industrie. Enfin, toujours dans la catégorie des peintures les plus utilisées, on a la peinture époxy.

Article consulté 886 fois.