Accessoire quasi omniprésent dans les foyers occidentaux, l’aspirateur est toujours utile et s’avère être un compagnon très efficace pour nettoyer les surfaces extérieures et intérieures, ou même les textiles de la voiture. Si les modèles ordinaires, avec centrale ou en balai, avec ou sans sac, conviennent pour le ménage au quotidien, ils se montreront moins persuasifs pour aspirer les restes d’un chantier de rénovation. Si la plupart des gros débris se ramassent assez facilement, la poussière, elle, s’immisce partout et se montre tenace quand il s’agit de s’en débarrasser.

La poussière, un danger invisible

Qu’ils soient petits ou grands, les travaux dans la maison, que l’on perce, casse, ponce, scie, génèrent énormément de poussière. Et le nettoyage d’un chantier peut vite devenir un calvaire si vous n’êtes pas bien équipés. Heureusement, le monde est bien fait, peuplé de ses très nombreux ingénieurs, et il existe aujourd’hui de très nombreux aspirateurs dédiés à tous les types de déchets que peuvent générer des travaux : cendres, eau, gravats, plâtre, sciure… Mais c’est bel et bien la poussière qui nous intéresse aujourd’hui, car c’est souvent le résidu le plus difficile à faire disparaitre tant il est petit. Présente dans l’air et surtout sur les surfaces, la poussière peut irriter les poumons, voire pire, causer de graves lésions pulmonaires lorsqu’elle est présente en trop grande quantité.

Identifier ses besoins

Quoi qu’il arrive, il vaut mieux ôter un maximum de poussière avec une balayette et une pelle à main avant d’utiliser un aspirateur pour le faire durer le plus longtemps. Les particules de plâtre peuvent être si fines qu’elles abrègent la vie de tout engin aussi performant soit-il. Une heure de ponçage peut générer jusqu’à 3 kg de poussière ! Alors, pour s’en débarrasser efficacement au fur et à mesure d’un chantier de rénovation, mieux vaut s’équiper d’un aspirateur à poussière. Plus robuste et plus puissant que les modèles classiques, tel que le Rowenta Power XXL,  il devient vite indispensable pour nettoyer efficacement tous les résidus de travaux. Il en existe de nombreux modèles avec des caractéristiques assez différentes. Il convient donc dirae se pencher sur vos besoins ainsi que les critères les plus importants qui entreront en compte lors du choix de votre aspirateur.

Quelle puissance me convient ?

L’une des premières caractéristiques évidentes est sans nul doute la puissance de votre matériel. Celle-ci est déterminée par la consommation d’énergie, exprimée en Watts, et par la dépression, c’est-à-dire sa force d’absorption, exprimée en kPa (kilopascal). Plus votre aspirateur sera puissant, plus vite il nettoiera les surfaces sales. La consommation d’énergie peut aller de 1000 à 1800 Watts. La force d’absorption, elle, s’échelonne de 12 à 27 kPa.

On peut distinguer trois situations différentes qui détermineront la puissance dont vous avez besoin : les petits travaux occasionnels, les travaux de bricolage réguliers (chaque week-end, par exemple), et les gros chantiers qui nécessitent un nettoyage à effectuer en permanence. Dans le premier cas, une puissance de 1 000 à 1 200 Watts et une capacité d’aspiration peut être limitée à environ 15 kPa suffiront. Pour des travaux hebdomadaires, mieux vaut tabler sur une puissance de 1400 Watts, couplée à une dépression d’au moins 19 kPa. Enfin, pour les gros chantiers, il faut pas hésiter à s’orienter vers des appareils puissants avec une consommation énergétique comprise entre 1600 et 1800 Watts, et dont la capacité d’absorption sera maximale (entre 23 et 27 kPa).

Pas besoin d’une grosse capacité de cuve

Selon le type de chantiers que vous avez, encore une fois, il vous faudra tenir compte de la capacité de la cuve, c’est-à-dire, la quantité maximale de débris que l’aspirateur peut ingurgiter. Elle peut être en plastique, plus léger mais moins résistant, ou en inox, plus lourd mais plus robuste. Néanmoins, dans le cas d’un seul aspirateur à poussières, il convient de ne pas s’encombrer avec une grosse cuve. En effet, la poussière ne prenant pas beaucoup de place, il suffit simplement d’une cuve d’une contenance d’environ 4 à 10 litres, comme le modèle SE 4001 de chez Kärcher. Petit, compact et surtout puissant, il peut représenter un compagnon efficace pour vos tâches de nettoyage. Pour aspirer la poussière, il est aussi indispensable d’utiliser un sac. Il en existe en carton, moins cher, mais moins efficaces que ceux en tissus, qui sont plus résistants aux déchirements et qui vont mieux filtrer les particules. Pensez justement à la taille et à la qualité du filtre lors de votre achat, car la surface filtrante a pour fonction de retenir saletés et particules de poussière et donc de protéger votre matériel.

Pensez à la maniabilité

Sur le marché, les capacités peuvent grimper jusque’à plus de 20 litres. Mais la maniabilité d’un aspirateur plus lourd et plus gros devient alors moins pratique pour le transport. Le confort d’utilisation est d’ailleurs l’une des caractéristiques à prendre en compte dans l’achat d’un aspirateur à poussière pour vos chantiers de rénovation. La taille et le nombre des roulettes peuvent par exemple entrer en compte dans la maniabilité. En effet, la centrale doit pouvoir rouler sans trop s’encombrer dans les éventuels obstacles, ni en collectant de la poussière dans les roulements.

Aujourd’hui, il existe même des aspirateurs sans fil ressemblants à des balais. Comme le H.Koenig UPX18, par exemple, ils sont plus maniables mais moins puissants. Et ils n’ont, en général, pas la possibilité d’accueillir un sac dans leur cuve. Toutefois, ces aspirateurs-balais sont assez silencieux. Et le bruit émis par votre machine peut affecter le confort de travail. Alors pensez à regarder la puissance sonore, indiquée en décibel, au moment de votre choix d’aspirateur. Un bruit trop intense peut nuire à votre audition sur le long terme.

Des petits accessoires pour se faciliter la tâche

Aujourd’hui, la plupart des aspirateurs à poussière de chantier sont accompagnés, à l’achat, de multiples accessoires pouvant être utilisés dans de nombreuses situations. On peut notamment évoquer les suceurs, qui peuvent être à brosse, ou à fente, spécialement dédiés à la poussière. L’aspirateur peut être aussi équipé d’une soufflerie, qui, à l’instar d’un sèche-cheveux, dégage les poussières pour mieux les aspirer. Une prise synchro est également un accessoire intéressant si vous travailler beaucoup d’outillages. En effet, elle vous permet de connecter votre aspirateur à votre outil (une scie, une ponceuse…) pour récolter un maximum de poussières à la source. Enfin, une brosse rotative pourra aussi évacuer les poussières avant de les traiter.

Article consulté 839 fois.