Pour des raisons de sécurité, la construction d’un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est soumise à des normes bien définies. Comme l’indique son nom, cet établissement accueille des seniors ayant perdu leur autonomie.

De fait, il est important que le bâtiment qui les abrite soit sécurisé afin de garantir leur bien-être, leur confort et surtout leur sécurité. De multiples réglementations relatives à la prévention des dangers ainsi qu’à la gestion des accidents doivent donc être respectées, notamment celles indiquées par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Alors, quelles sont les actions de sécurité qui doivent être menées lors de la construction d’un EHPAD pour assurer aux pensionnaires un cadre de vie agréable et sécurisé ? On vous dit tout dans cet article.

Poser des bandes podotactiles

Également connue sous le nom de bande d’éveil, la bande podotactile est une surface de sécurité extérieure ou intérieure destinée aux personnes malvoyantes ou aveugles. Elle est identifiable au contact avec le pied ou à la canne blanche, d’où son adjectif podotactile. Ces surfaces sont fournies avec des clous podotactiles en forme de dôme. En fonction du matériau utilisé, le clou podotactile sera collé, frappé ou vissé pour former la bande. En général, il est conseillé d’opter pour les clous podotactiles en inox parce qu’ils offrent plus de résistance ainsi qu’une meilleure durabilité. Cependant, vous pouvez en trouver en laiton, en fibre de verre ou en aluminium.

D’après la loi, ce dispositif est obligatoire dans un EHPAD pour annoncer un danger tel qu’un quai, un passage piéton ou une structure en hauteur. La bande doit donc être installée en haut de tous les escaliers, quel que soit le nombre de marches. Elle assurera ainsi la sécurité des seniors malvoyants ou aveugles en les prévenant de la présence imminente d’un escalier. Ils pourront donc prendre les mesures nécessaires pour éviter une chute.

Pour un usage optimal, les bandes podotactiles installées dans un EHPAD doivent respecter différentes normes à la conception et à la pose. Les bandes d’éveil sont soumises à la norme P98-351. Il est question d’un document technique dont l’application a été rendue obligatoire suite à la publication d’un décret. Pour les EHPAD, cette norme fixe les propriétés géométriques des clous, les caractéristiques des matériaux, le contraste visuel et les règles d’installation qui doivent être respectées.

Les caractéristiques géométriques tiennent compte de la largeur de la surface podotactile et des dimensions des clous. Pour un escalier, la largeur minimale de 40 cm est requise. Les clous doivent avoir une forme de dôme avec un diamètre de base de 25 mm et une hauteur de 5 mm. Il est essentiel de les disposer en diagonale avec un espacement de 37,5 mm entre chaque plot. Les matériaux de conception doivent faire l’objet de tests relatifs au risque de glisse, au feu, à la fumée et à l’indentation. Ces tests permettent de s’assurer de la durabilité de la bande et confirment sa conformité. Un accent particulier doit être mis sur le classement de réaction au feu qui doit être supérieur à F3.

Conformément à la norme NF P98-351, le contraste représente l’écart de lumière réfléchie entre la bande podotactile et la surface sur laquelle elle est installée. Ce paramètre doit être de 0,70 si la bande d’éveil est plus foncée que le support et de 2,30 dans le cas contraire. Enfin, selon le principe de freinage, la bande doit être placée en retrait du risque pour permettre au senior de ralentir son élan. De fait, une distance variant entre 28 et 50 cm de la première marche est requise.

Installer du matériel adapté à l’évacuation des personnes âgées

En dehors des surfaces podotactiles, d’autres équipements de sécurité doivent être installés au sein d’un EHPAD en fonction de chaque section :

La prévention du danger d’incendie

Dans un EHPAD, la prévention du risque d’incendie passe principalement par la mise en place d’un dispositif de sécurité incendie. Il s’agit d’un ensemble de matériel qui garantit la sécurité des pensionnaires et facilite les évacuations. Il est principalement composé d’équipements de désenfumage, de détection des incendies et de signalisation des sorties. À cela s’ajoutent les clapets coupe-feu ainsi que les portes qui permettent d’empêcher la propagation du feu et de la fumée.

La loi exige aussi de réduire le nombre d’étages pour simplifier les évacuations des seniors en situation de handicap en cas de danger. Enfin, conformément à la circulaire du 12 décembre 2006 relative au tabagisme dans les structures sociales, des règles rigoureuses doivent être prises pour empêcher les résidents de fumer dans leur lit. Cette disposition doit, à priori, être intégrée dans le règlement intérieur de votre établissement.

Les alarmes lumineuses pour les seniors malentendants

Spécialement conçues pour les malentendants, les alarmes lumineuses les informent du danger et de l’évacuation en cours. Ce dispositif émet une lumière de couleur blanche ou rouge avec une intensité minimale de 0,5 cd/m².

Les barres de maintien

Dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, l’intégrité physique de chaque résident doit être protégée. C’est pour cette raison que la pose de barres d’appui ou de maintien est nécessaire. Celles-ci doivent être présentes dans les toilettes, les douches, à côté du lit du pensionnaire, etc. Sur le marché, il existe de nombreux modèles (droite, longue, courte, en T) adaptés à des besoins particuliers.

La main courante

Il est question d’un système de sécurité qu’il faut fixer en hauteur de part et d’autre d’un escalier si celui-ci est composé de plus de 3 marches. La main courante sert de point d’appui pour les résidents à mobilité réduite. Pour une performance maximale, la main courante doit s’étendre au moins de la deuxième marche de l’escalier à l’avant-dernière.

La hauteur de ce dispositif se situe généralement entre 0,8 et 1 mètre. Elle doit être suffisamment solide pour ne pas représenter un danger pour les pensionnaires. Il est recommandé aux gestionnaires de structures accueillant des personnes âgées de choisir des mains courantes en inox, en métal ou en aluminium. Les modèles en corde sont à proscrire. En définitive, un EHPAD est une structure dont l’environnement doit être propice à la sécurité des seniors dépendants qui y sont accueillis. Pour ce faire, il est indispensable d’installer des systèmes d’éveil, d’aide à l’équilibre et de prévention incendie.

Article consulté 833 fois.