Le positionnement de l’isolation thermique à l’extérieur des parois enterrées, en contact avec la terre, joue un rôle de plus en plus important dans la conception de l’isolation thermique des bâtiments à faible consommation d’énergie. Très exposé à l’humidité, aux insectes, aux contraintes de charges, l’isolant utilisé sera choisi en fonction de ses performances qui conditionnent la pérennité thermique de la construction. Pour cette application, les propriétés du verre cellulaire font de FOAMGLAS® le matériau le plus performant du marché. Rigide, très résistant à la compression, étanche à l’humidité, il fait barrage aux insectes et est écologique (100 % en verre). Composé de bulles de verre étanches à l’air, à la vapeur et à l’eau, FOAMGLAS® protège les dalles basses en béton et les murs enterrés, car il conserve dans le temps à la fois ses performances thermiques et sa résistance à la compression sans tassement.

Il est prouvé qu’une part importante des déperditions thermiques intervient au niveau des sols. Afin d’éviter tout gaspillage d’énergie, FOAMGLAS®, isolant étanche à l’humidité et à l’air, offre une isolation thermique durable. L’isolant FOAMGLAS®, rigide et très résistant à la compression, peut être indifféremment mis en œuvre horizontalement et verticalement. Résistant à autant de contraintes, FOAMGLAS® se positionne comme l’isolant à utiliser sur toutes les applications en sol qui rendent les matériaux inaccessibles une fois l’ouvrage terminé.

Un produit exceptionnel constitué de verre recyclé
FOAMGLAS® est exclusivement composé de matières premières minérales, dont 66 % de verre recyclé provenant de pare brises et de fenêtres. En recyclant le verre, FOAMGLAS® suit une démarche écologiquement responsable. De plus, lors de la déconstruction des ouvrages, le verre cellulaire, solide, est en capacité d’être réutilisé. Concernant ses propriétés thermiques, elles se sont fortement améliorées pour atteindre dorénavant, avec le FOAMGLAS® T3+, un lambda de 0,036 W/m.K, valeur exceptionnelle pour un isolant incombustible et étanche à l’humidité.

Un mode de production faiblement carboné
Pour sa fabrication, l’isolant FOAMGLAS® utilise une large part d’énergie propre (hydro électrique ou éolienne) afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi que la consommation d’énergie et de ressources : la demande en énergie non renouvelable a ainsi été réduite à 20,0 MJ/kg, et les émissions de gaz à effet de serre (CO2 et ozone) à 1,3 kg CO2-eq et 4,18.10-10 kg CFC11-eq.

Isolation des murs enterrés
Isolation des sols sous radier, sous dalle portée et en vide sanitaire

La rigidité du FOAMGLAS® est idéale pour isoler les murs enterrés en toute sérénité. Elle permet de recevoir la terre en direct ou avec un drainage approprié. L’isolation en FOAMGLAS® des sols présente de nombreuses qualités pour l’ouvrage : elle est incompressible, insensible à l’humidité, fait barrage aux termites, aux insectes, aux rongeurs, et, ni sa résistance thermique, ni sa résistance à la compression ne varient dans le temps.

Dans le cas de l’isolation sous radier, les panneaux FOAMGLAS® sont posés librement sur une couche d’égalisation (sable, gravillons ou autre) ou sur un béton de propreté. La mise en œuvre se fait à joints secs et serrés avant celle du radier en béton armé. La très forte résistance à la compression du FOAMGLAS® (allant jusqu’à 160 t/m2 avec FOAMGLAS® F) et son incompressibilité remarquable (tassement de 0,5 mm maximum par plaque, quelle que soit son épaisseur) apportent des solutions d’une grande qualité structurelle et thermique.

L’utilisation en isolation sous dalle basse portée suit le même procédé. Les panneaux de FOAMGLAS® sont posés librement, puis recouverts de la couche de désolidarisation et de la dalle basse.

Pour l’isolation en vide sanitaire, les panneaux de FOAMGLAS® sont collés et fixés avec rupteur thermique directement sous la dalle en béton. Ici, ce sont principalement ses qualités d’incombustibilité (A1), d’insensibilité à l’humidité et aux insectes qui sont appréciées.

Article consulté 990 fois.