Le marché des fenêtres en PVC s’est considérablement développé ces dernières années grâce à des progrès techniques et technologiques conséquents dans leurs procédés de fabrications.

En effet, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) s’applique aux changements des fenêtres lorsque le particulier change ses fenêtres pour passer du simple ou double vitrage, lorsqu’il s’agit de sa résidence principale. De nombreuses autres aides existent comme celle accordée par L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) ainsi que d’autres primes écologiques.

Ce crédit d’impôt a grandement bénéficié aux fabricants et poseurs de fenêtre, notamment en PVC. Nous conseillons donc aux poseurs de bien insister sur ces aides financières pour convertir leurs devis en commande.

Comment bien choisir ses fenêtres PVC ?

Le PVC est le matériau le plus utilisé pour les fenêtres car il présente de nombreux avantages : facile à entretenir, excellent rapport qualité/prix, facilité d’installation….

De plus, l’isolation que les fenêtres en PVC proposent ainsi que sa résistance face aux intempéries en fait un excellent choix.

Double ou triple vitrage ?

Pour les zones urbaines, il est primordial de proposer à son client un double vitrage au minima. Cela garantie une bonne isolation thermique mais surtout acoustique, pour réduire les nuisances sonores très présentes en ville.

Le triple vitrage sera particulièrement adapté aux régions froides, pour faire faire des économies de chauffage à votre client. Les pièces qui sont orientées au Nord verront les fenêtres PVC en triple vitrage garantir une meilleure isolation thermique.

Quel type de pose ?

Pour les poseurs, 4 types de posent existent concernant les fenêtres PVC. Chaque type de pose est adapté à des situations précises :

La pose en rénovation : ce type de pose consiste à conserver le cadre existant de l’ancienne menuiserie afin de pouvoir poser la nouvelle fenêtre plus simplement et rapidement. En plus d’être rapide pour le poseur, aucun travaux de retouche ne sera à faire, comme la peinture ou la tapisserie du mur.

La pose en applique : c’est la pose sur un bâtiment neuf ou pour les réhabilitations. C’est le type de pose à choisir lorsque l’on refait l’isolation par l’intérieur. La pose est simple et l’étanchéité et donc l’isolation sont optimales.

La pose en tunnel : pour cette pose, la menuiserie de la fenêtre va être posée dans l’épaisseur du mur. Ce type de pose est utilisé pour les constructions anciennes ainsi que pour les maisons avec une ossature en bois. La pose reste simple dans le cas où la nature du mur est saine et d’équerre. L’isolation est généralement moins performante que les autres types de pose.

La pose en feuillure : cette pose consiste à remplacer l’ancienne par une nouvelle sans garder le dormant. Cela permet de gagner en luminosité et améliorer l’isolation thermique grâce à un cadre neuf et plus performant.

Informez vos clients des primes éligibles

Pour conforter vos clients dans leur choix de changer de fenêtres, invitez-les à se renseigner sur les différentes primes écologiques dont ils peuvent bénéficier. En effet, celles-ci peuvent atteindre 80% du prix des fenêtres, ce qui devrez-vous aider à valider bon nombre de commandes !

Article consulté 966 fois.