Avec le temps, différentes sortes de saletés viennent recouvrir la toiture de la maison.  L’humidité, les variations de température et les intempéries répétitives favorisent la formation des mousses, des lichens et des algues. Ajoutées à cela, il y a les feuilles mortes et les poussières qui viennent s’y déposer. Ces éléments n’affectent pas uniquement l’aspect extérieur de la bâtisse. Ils ont de grands impacts sur l’intégrité et la durabilité du toit. Pour y remédier, un démoussage s’impose. Si cette tâche est le plus souvent confiée à un artisan couvreur, nous décidons, pour une raison ou une autre, de nous en charger personnellement. Pour qu’elle soit un succès, il faut cependant se poser les bonnes questions. Découvrez ces dernières et quelques éléments de réponses dans les lignes qui suivent.

Le démoussage du toit est-il obligatoire ?

Il n’existe aucune règlementation imposant le démoussage du toit. Néanmoins, ce dernier reste incontournable. En effet, il existe de nombreuses raisons qui justifient l’intérêt de le nettoyer . Comme susmentionné, le nettoyage de la toiture n’est pas entrepris dans un but purement esthétique. A priori, il répond à un besoin impératif de préserver le bon état de la structure. En effet, la dégradation de cet élément de la maison est inévitable avec le temps. Il est cependant possible de la ralentir, voire de l’éviter,  en éliminant les mousses, les lichens et autres salissures. Ces éléments, en retenant l’eau sur le toit, sont à l’origine des problèmes d’infiltration d’eau. Il faut toutefois savoir que l’humidité figure parmi les pires ennemis de la toiture. Elle ne s’attaque pas uniquement à la couverture, de sérieux dommages peuvent être constatés au niveau de l’isolation et de la charpente. Nous vous conseillons de vous adresser à cette entreprise de couverture https://www.entreprise-couverture-28.fr/ pour le nettoyage de votre toit.

Quelle est la période idéale pour nettoyer la toiture d’une maison ?

Comme vous le savez probablement déjà, le nettoyage d’un toit ne peut s’opérer à tout moment. En effet, cette activité ne peut être entreprise que par beau temps. Les jours de pluie et trop venteux sont à éviter. Ainsi, certaines saisons sont plus propices que d’autres. De préférence, les toits sont nettoyés au début de printemps et/ou à la fin de l’automne. Dans le premier cas, les travaux d’entretien permettent de corriger les dégâts laissés par la neige en hiver. Quant au second, il permet d’intervenir après la chute des feuilles. Sachez que le dépôt de ces dernières sur le toit est également à la source du développement des végétaux parasites. D’ailleurs, intervenir en automne permet de préparer la structure à l’arrivée de l’hiver.

À quelle fréquence faut-il démousser un toit ?

Comme vous l’aurez compris, le toit doit être démoussé à mesure de deux fois par ans. Toutefois, certains paramètres pourront influencer la fréquence à laquelle réaliser cette opération. En effet, il faudra tenir compte du type de matériaux de couverture utilisés, de l’ancienneté de la toiture, de son environnement, du climat et éventuelle de la date des derniers entretiens. Ainsi, il est conseillé de demander conseil à un spécialiste en travaux de toiture pour la détermination de cette fréquence.

A-t-on besoin d’un produit spécifique pour nettoyer la toiture de sa demeure ?

Il existe sur le marché des produits conçus à cet effet. Toutefois, leur utilisation pour démousser un toit reste optionnelle. Cette opération peut se faire en vous servant d’un nettoyeur basse pression, éventuellement votre tuyau d’arrosage, et d’une brosse dure. Dans un premier temps, le plus gros des mousses sera éliminé au moyen de cette dernière. Les plus coriaces pourront être retirées en vous servant d’un racloir. Pour le rinçage, il suffit de faire couler de l’eau à basse pression en suivant le sens de la pente.

Attention ! L’utilisation du chlore et de l’eau de javel est fortement déconseillée. Bien que ces produits soient d’excellents nettoyeurs, les produits chimiques qu’ils contiennent sont corrosifs. Ils n’entrainent pas seulement la décoloration des tuiles, ils peuvent aussi les endommager. Si vous souhaitez vous  servir d’un produit spécifique, prenez le soin de vous renseigner sur sa nature ou demandez conseil à un couvreur.

L’utilisation d’un nettoyeur haute pression est-elle une bonne idée ?

Comme vous pouvez le constater plus haut, il suffit d’un minimum d’outils pour démousser son toit. Le nettoyeur haute pression  comme le Karcher est cependant un moyen à la fois rapide et efficace pour ce faire. Néanmoins, notez que son utilisation n’est pas sans danger pour votre toiture. En effet, une pression trop élevée peut abimer la couverture. D’ailleurs, le recours à un tel appareil est proscrit pour les toitures de tuiles en terre cuite. L’eau projetée à haute pression a pour conséquence d’augmenter la porosité de tuile. Ce qui risque de favoriser les infiltrations d’eau.

Après le nettoyage, l’application d’un produit hydrofuge est-elle obligatoire ?

Le nettoyage serait incomplet sans l’application d’un produit anti-mousse. Sa pulvérisation n’est pas toutefois obligatoire. Elle reste néanmoins indispensable. En effet, les bienfaits de ce traitement sont multiples. L’hydrofuge ne permet pas uniquement de limiter l’expansion des parasites végétaux sur le toit. Il sert également d’imperméabilisant et rend la surface concernée moins susceptible à la saleté. Retenez néanmoins que le type de produit à mettre en œuvre sera tributaire des spécificités de votre toiture. Par conséquent, il est conseillé de vous fier aux conseils d’un spécialiste en travaux de toiture.

Article consulté 938 fois.