Reconstruire sa maison demande souvent des concessions. Heureusement que les taux immobiliers sont en baisse à cause de la conjoncture économique. Mais les conditions d’obtention de prêt immobilier ne sont pas du tout identiques et dépendent du type de projet à entreprendre.

Dans le cas d’un projet de construction, il existe plusieurs modes opérationnels. Une renégociation pourrait être une alternative intéressante. Pour guetter le bon moment, l’intervention d’un courtier immobilier serait la bienvenue. Ainsi, vous aurez les connaissances nécessaires pour bénéficier d’un meilleur taux auprès de votre banque.

À partir de quel moment pouvez-vous renégocier votre crédit immobilier ?

Lorsque vous constatez que le taux d’intérêt est inférieur à celui qui était en cours au moment où vous avez effectué votre prêt. C’est le meilleur moment pour renégocier votre prêt immobilier. S’il est minoré de 1 %, la démarche de négociation sera intéressante.

La date de votre souscription est aussi un point essentiel avant de renégocier votre prêt immobilier. Si vous effectuez une demande après le début du paiement de vos mensualités, plus vous ferez des économies. L’idéal est que vous n’avez pas encore remboursé la moitié du capital emprunté.

L’échéance mensuelle dans un prêt à taux fixe se divise en deux parties. D’une part, il y a le capital et d’autre part les intérêts. La répartition varie tout au long de la vie du prêt. Quand le capital restant dû de votre crédit est égal ou supérieur à 70 000 euros, l’opération de renégociation devient pertinente. Alors, vous pouvez créer un rappel auprès de votre banque.

La renégociation de l’assurance de prêt immobilier

Quand vous faites la renégociation du taux de votre emprunt, vous pouvez également entamer une négociation de votre assurance de crédit immobilier. En effet, le prix de l’assurance emprunteur représente 1/3 du coût total de votre emprunt. De ce fait si le coût des intérêts bancaires augmente, le prix de l’assurance s’élève également.

La délégation d’assurance de prêt immobilier c’est le fait de changer d’assurance au sein d’un autre assureur indépendant aux groupes bancaires. Si vous voulez faire des économies en changeant d’assurance, cette alternative est une bonne idée. En outre, la législation française permet de changer d’assurance de prêt immobilier.

De plus, l’intérêt de déléguer l’assurance est double :

– En faisant jouer la concurrence entre les banques, vous ne payez plus la marge que s’octroie la banque prêteuse. Avec un emprunt de 200 00 euro sur 20 ans, vous gagnerez à peu près 6 310 euros.

– Vous êtes bien couvert étant donné que vous ne serez pas obligé de respecter l’équivalence de garantie de l’assurance de prêt immobilier. Vous obtiendrez des garanties supplémentaires, car il y a une large différence de coût.

La résiliation du contrat d’assurance emprunteur est-elle facile ?

Pour simplifier la procédure de résiliation, deux lois ont été mise en place pour les personnes qui veulent rompre leurs contrats :

– L’assuré peut annuler son contrat pendant les 12 mois, à n’importe quel moment de la première année de couverture. Cette action est possible depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon en 2015.

– L’emprunteur peut résilier chaque année, mais uniquement à la date d’échéance du contrat. Cette opération est autorisée selon la loi Sapin II : l’abolition du contrat d’assurance signé à partir du 1er mars 2017 est faisable tous les ans. Depuis le 1er janvier 2018, c’est l’ensemble des contrats qui a été concerné.

L’intervention du courtier immobilier

La présence du courtier sera un gain indéniable en temps et en argent. Son expertise du marché et son réseau vous aideront à constituer tous les dossiers correspondants aux attentes de la banque. En effet, il connait les établissements bancaires qui ont la possibilité de financer la construction de votre maison.

Ce professionnel s’occupera de tout : depuis la préparation de votre dossier jusqu’à la négociation de votre nouveau prêt.

L’intervention d’un courtier est aussi bénéfique pour les banques. Le client est plus qualifié par le travail de ce dernier. Grâce à la relation antérieure entre les deux partis, l’établissement prêteur accordera facilement l’emprunt avec votre courtier.

Les frais pour renégocier un crédit immobilier

Dans le cas d’une renégociation de crédit, la banque ne pourra pas facturer des indemnités de remboursement anticipé (IRA). Cependant, il y a des frais de dossier à payer appelés frais d’avenant. Le coût varie en fonction de l’établissement prêteur. En tout cas, il peut s’agir d’un montant forfaitaire ou proportionnel au montant du crédit.

Quelques fois, ces frais d’avenant peuvent être très chers. Ils dépendent généralement de ce que vous souhaitez renégocier. Au cas où les modifications du contrat de prêt sont considérables, les frais de dossier le seront automatiquement. Pour éviter ce genre de circonstance, il faut bien évaluer la situation. Dans certains cas, la renégociation n’est pas du tout envisageable. Il est donc recommandé de faire une simulation de prêt immobilier pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Article consulté 1781 fois.