Les offres et choix techniques pour les interphones Urmet s’appuient sur vos modes de vie

Vincent Bouché, chef produit Interphonie Urmet France Quelles sont les spécificités de votre fonction ?
Mon rôle en tant que chef produit Interphonie au sein de le direction marketing d’Urmet France, est de faire perpétuellement évoluer nos solutions pour que nos innovations répondent aux attentes des résidents et des gestionnaires et bien sûr des installateurs. Nos priorités sont déterminées par l’écoute des besoins et les retours d’expérience. Les améliorations sur nos interphones et nos systèmes de contrôle d’accès sont testées, les nouveautés installées dans des immeubles où les copropriétaires font part de leurs remarques dans leur usage quotidien.

Quelles sont vos évolutions techniques en interphonie ?
De nos solutions ‘’filaires’’, réputées comme très fiables, nous innovons depuis plus de deux ans avec une gamme d’interphones hybrides et sans fil donnant le choix aux résidents d’une même copropriété de répondre avec leur smartphone, leur fixe ou bien des postes audios ou vidéos. C’est une solution que nous recommandons vraiment, car nous voyons que les systèmes qui s’appuient sur les seuls smartphones et une liaison par les seuls réseaux 3G/4G ne sont pas forcément adaptés dans toutes les situations de vie et qu’il y a parfois des contraintes techniques. Pourquoi réduire le confort des résidents alors que, bien souvent, des câbles sont déjà présents entre les logements et les parties communes où passent les gaines. Nos innovations permettent de combiner toutes les possibilités, avec ou sans fil ou un mix des deux.

Des résidents ou des gestionnaires vous ont fait part de problèmes sur le sans fil seul ?
Nous essayons d’aller au-devant des problèmes et donc, avant de recommander un interphone, les installateurs qui travaillent avec Urmet ont l’habitude de conseiller les décisionnaires sur les vérifications à faire… Il y a pas mal de paramètres à prendre en compte car ce qui est acceptable pour l’internet mobile ou les conversations n’est pas acceptable pour l’interphonie. En effet, les tests nationaux réalisés par l’ARCEP (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) donnent une attente possible jusqu’à 10 secondes pour l’affichage d’une page web ou pour la réception d’un message. Or l’attente maximale d’un visiteur devant l’interphone est d’environ 20s pour une communication qui consiste en trois ou quatre mots : « bonjour, je vous ouvre ! ». Évidemment, pour plus de sécurité, l’identification de la personne est demandée dans 70% des cas. Si l’image apparait plusieurs secondes après l’appel, le système devient donc caduc ! Dans un immeuble, il n’est envisageable ni de laisser les visiteurs à la porte, ni de laisser entrer tout le monde, il en va de la sécurité des résidents….

Vous pensez qu’aujourd’hui le réseau n’est pas prêt ?
Il n’est pas prêt partout. Les opérateurs indiquent le taux de couverture de la population mais pas la couverture du territoire qui n’est que de 35% en 4G suivant l’analyse d’UFCQ. Les débits varient en fonction de divers facteurs, comme la distance par rapport à l’antenne, le nombre de personnes connectées simultanément, la présence d’obstacles (murs, arbres), etc. Voir s’afficher 4 barres de couverture sur son smartphone et bénéficier d’un débit élevé ne garantit pas de télécharger un fichier ou de visionner une vidéo dans de bonnes conditions.

Quelles solutions proposez-vous ?
Pour recevoir les appels de nos interphones hybrides ou 100% sans fil, les résidents utilisent l’app gratuite Tel2Voice. Elle permet de recevoir une notification d’appel sur le smartphone avec une image très légère qui permet une transmission fiable sur des réseaux 3G ou 4G même avec débit un peu faible. Il est préférable d’envoyer une image plutôt qu’une vidéo pour des questions de bande passante du réseau mais aussi pour éviter de consommer les forfaits du résident ! Et puis bien sûr, comme je le précisais, l’idéal est d’encore se laisser le choix de répondre avec différents équipements comme un moniteur dans l’appartement en permanence, jamais déchargé ni sans réseau, et, avec Urmet, tout est possible !…

Article consulté 1222 fois.