en 2020, soprofen mise sur une combinaison unique de talents, de marques et de produits !

Racheté il y a un an par le groupe Bouyer Leroux, SOPROFEN a rejoint le pôle fermetures de ce numéro un français sur le marché des briques de mur et de cloison. Aujourd’hui, l’entreprise présente une équipe dirigeante renouvelée et affirme son ambition de devenir « leader durablement, rentablement et différemment » grâce à des investissements commerciaux et industriels.

 La force d’un outil industriel soutenu par une équipe soudée

Créé en 1984 à Mertzwiller, SOPROFEN a débuté comme fabricant de profilés PVC. Devenu concepteur gammiste de volets roulants, l’entreprise a élargi au fur et à mesure ses activités pour s’inscrire comme un acteur majeur sur le marché de la fermeture.

Aujourd’hui, SOPROFEN compte 495 collaborateurs répartis sur ses 8 sites de production en France (Mertzwiller, Froideconche, Champagney, Marssac sur Tarn, Lassay, Cholet) et en Belgique (Lokeren, Charleroi), sur une surface totale de plus de 55.000 m2.

Cette organisation lui garantit un maillage territorial optimal pour distribuer ses solutions innovantes de volets roulants, portes de garage, protections solaires, vitrages de balcons, ses accessoires de pose et pièces détachées.

Implanté au cœur de ses marchés, SOPROFEN se distingue par sa stratégie de distribution multi-canal :

  •  les revendeurs installateurs, fabricants et réseaux avec la marque SOPROFEN FERMETURES,
  • les négoces avec TBS PRO racheté en 2012, qui connaît dernièrement une croissance de plus de 20%,
  • les services assurés par SOPROFEN DISTRIBUTION.

Cette personnalisation marché, avec pour chacun une marque propre et une force de vente dédiée, permet à SOPROFEN de bénéficier d’un certain équilibre si l’un des canaux est en retrait. Cette proportion se retrouve aussi dans son activité équitablement répartie entre le marché du neuf et la rénovation.

Fidèle à cette qualité des produits et des services qui ont fait son succès, des valeurs partagées avec le Groupe Bouyer Leroux, SOPROFEN souhaite aujourd’hui poursuivre son développement grâce aux compétences de chacun, en commençant par celles de sa nouvelle équipe de direction.

Autour d’Emmanuel Lesage, Directeur Général, SOPROFEN peut compter sur l’expertise de collaborateurs historiques (Laurent Darous – Directeur Commercial, Renaud Pflazgraf – Directeur Marketing et Olivier Hess – Directeur Recherche & Développement) qui ont été rejoints par Frank Kessler – Directeur Financier, Emmanuel Lerch – Directeur des Ressources Humaines et Jean-Michel Paucod – Directeur Général Adjoint en charge de l’industrie.

Ainsi constitué, le nouveau comité de direction a défini la vision de SOPROFEN pour le futur : « devenir un leader durablement, rentablement et différemment grâce à une équipe soudée où chacun est acteur et entrepreneur du succès commun ».

De nouvelles ambitions et des projets stratégiques à 5 ans

Avec un chiffre d’affaires consolidé de 113 millions d’euros en 2019 et un prévisionnel de 120 millions en 2020, SOPROFEN vise les 150 millions d’euros, hors croissance externe, dans les 5 ans à venir. Pour atteindre cet objectif ambitieux, le fabricant s’appuie sur un certain nombre de projets stratégiques.

D’un point de vue commercial, afin de se développer prioritairement en Belgique, aux Pays Bas et au Luxembourg, les effectifs de la force de vente seront augmentés de 25% sur les trois prochaines années, tous réseaux de distribution confondus. Ce renforcement des équipes s’accompagne :

  • d’une digitalisation soutenue visant à simplifier la prise de commandes grâce à une part de l’EDI qui passera progressivement de 30 à plus de 60% et grâce à la plateforme numérique E-SoPro,
  • de services et d’outils d’aide à la vente spécifiques par canal de distribution (lancement d’une cellule chantier en 2019, hotline technique, ouverture d’un 5ème centre de formation agréé…).

Installé en Belgique depuis plusieurs années via son site de production de Charleroi et son magasin Allo Volet, SOPROFEN est bien implanté sur le marché wallon (30% de part de marché). Sa volonté est désormais de pénétrer le marché flamand en dupliquant ce modèle dans les Flandres et à Bruxelles pour atteindre 15 millions d’euros d’ici 3 ans, puis 20 millions.

En ce qui concerne l’offre produits, outre la fabrication de plus de 300.000 volets par an parmi lesquels le bloc-baie PSE2 aux performances supérieures en terme d’isolation, d’étanchéité et de perméalibité à l’air, SOPROFEN ambitionne d’augmenter la capacité de production de ses usines d’ici 5 ans notamment en :

  • doublant celle dédiée aux portes de garage (actuellement à 12.000 unités par an), tout en continuant à proposer des solutions toujours plus qualitatives, très faciles à poser pour l’installateur et personnalisables à l’envie (laquage, applique, hublots…) pour le particulier, à l’image de la nouvelle version de sa porte de garage latérale,
  • développant l’unité de production de stores screen lancée récemment à Marssac sur Tarn pour accompagner le vif succès rencontré par cette solution de protection solaire (historiquement plutôt présente au Bénélux, en Suisse et en Allemagne) qui arrive en France notamment chez le particulier via le Screen Zip.

En tout, ce sont une vingtaine de millions d’euros qui seront investis dans les outils de production.

Autre levier de croissance, la 2ème monte des volets roulants pour lequel, avec plus de 4 millions de volets par an, le parc installé à réparer est estimé à plus de 100 millions. Grâce à son nouveau site internet www.allo-volet-service-store.fr qui compte 5.000 références produits destinées à la pose et modernisation de fenêtres et de volets roulants, SOPROFEN entend bien devenir un des acteurs leader de ce marché et passer de 1,6 à 5 millions d’euros de chiffre d’affaires avec cette seule activité d’ici les quatre prochaines années.

Enfin, pour développer son chiffre d’affaires, SOPROFEN va s’appuyer sur la force unique de prescription du groupe Bouyer Leroux qui va pouvoir proposer des solutions éco-performantes comme par exemple, la brique Mono’Mur associée au store screen, et ainsi apporter aux architectes, maîtres d’ouvrage, promoteurs, cmistes… une réponse pour construire (ou rénover) un habitat sain et économe en énergie.

Article consulté 923 fois.