Toilettes publiques de type sanisette dans un parc, peintes en bleu, blanc et rouge.

Dans l’espace urbain, les incivilités peuvent être fréquentes. Parmi les plus gênantes, celles liées aux mictions sont difficiles à contrôler et nuisent à l’esthétique de la ville. Ces nuisances peuvent même aller jusqu’à rendre la vie difficile pour certains riverains.  Pour réduire ce phénomène, les collectivités peuvent investir dans des toilettes publiques pour inciter les citoyens à utiliser ces équipements dédiés

Installer des toilettes publiques.

En centre-ville, les riverains se plaignent des incivilités régulières de certains piétons. Certaines rues, pas très passantes, se transforment au fil de la soirée en véritables urinoirs. Rajoutées au bruit, ces incivilités sont un véritable fléau pour les municipalités, qui doivent chercher des solutions pour préserver l’espace public. La propreté est une caractéristique essentielle pour rendre une ville agréable et pour que ses usagers s’y sentent bien.

Installer des toilettes publiques gratuites dans l’espace urbain permet de limiter les incivilités et la saleté dans les rues. Depuis 2006, les toilettes publiques payantes sont progressivement devenues disponibles en libre accès. Les WC publics font désormais partie intégrante du mobilier urbain dans les municipalités. Si certaines villes françaises sont en retard sur le sujet, d’autres comptabilisent déjà plusieurs installations dans leurs rues. Paris compte plus de 400 toilettes publiques et Lyon plus de 150 dans leur espace urbain.

Installer des WC autonettoyants

Les toilettes publiques apparaissent comme une solution idéale pour préserver l’hygiène dans les villes. Pourtant, l’état de propreté des toilettes publiques laisse à désirer. L’utilisation fréquente et les incivilités des usagers entrainent des dégradations dans ces équipements urbains. Malheureusement, les toilettes publiques sont boudées à cause de leur mauvais état de propreté.

Les toilettes publiques autonettoyantes, installées dans les lieux de vie les plus fréquentés d’une ville, contribuent à réduire les incivilités de ce genre. Aujourd’hui, de nombreux modèles existent : uritrottoirs, toilettes avec accès handicapé, sanitaires intégrables ou modulaires, etc. Les lieux favorisés sont les parcs, les places publiques et les boulevards. Les WC autonettoyants aident à réduire les mauvaises odeurs et garantissent que la chasse d’eau soit bien tirée. Certains modèles ont même une fonction qui désinfecte automatiquement les toilettes après chaque passage. Bien que ces caractéristiques ne puissent pas définitivement lutter contre le comportement incivil de certains usagers, elles permettent de préserver la propreté.

L’installation de WC autonettoyants ne suffit pas. Pour s’assurer qu’ils restent en bon état, les municipalités doivent veiller à ce que le stock de papier-toilette, d’essuie-mains et de savons soit toujours suffisant. Un service d’entretien doit régulièrement être envoyé pour nettoyer les WC, les lavabos, les sols et vérifier les stocks. L’entretien doit être réalisé avec des produits de qualité et ultra désinfectants.

Pour inciter les usagers à utiliser les toilettes publiques, la propreté est donc primordiale. Pour les rassurer et leur montrer que les lieux sont entretenus régulièrement, les municipalités peuvent mettre en place un journal de nettoyage. Sur ce type de journal, il est possible de connaitre la date et l’heure du dernier nettoyage et la date du prochain.

Article consulté 1845 fois.