Dans le cadre du festival d’art numérique ON d’Arles organisé du 5 octobre au 3 novembre 2019, l’artiste Timothé TOURY, avec le concours de Sylvania, invite le public à vivre une expérience immersive dans les thermes de Constantin à travers une mise en lumière inédite. Perspectives, arcs et matières se révèlent à la faveur d’éclairages chauds ou froids délivrés par les projecteurs LED linéaires Concord Naster, développés spécialement en version RGBW, pour raconter une histoire contemporaine.

 

ON, Octobre Numérique

Chaque automne, le festival ON anime le territoire arlésien et met en avant ses richesses artistiques et technologiques. En 2019, ON valorise le Rhône, source d’inspiration et d’innovation, et propose sur plusieurs temps forts une programmation festive, culturelle, citoyenne et sociale, en bordure du fleuve, dans l’espace public et dans divers lieux associés. ON engage les visiteurs vers une expérience artistique du fleuve et une approche sensible du risque d’inondation.

 

Thermes de Constantin : une création lumière inédite orchestrée par Timothé Toury

Dans le cadre du festival ON, l’artiste Timothé Toury, en partenariat avec Sylvania, invite le public à vivre une expérience immersive dans les thermes de Constantin, site historique datant du début du IVème siècle, à travers une mise en lumière inédite. Le concept : faire revivre l’histoire du lieu par les sens et rendre au site sa dimension aquatique perdue au fil du temps. Pour cela, Timothé Toury a conçu une balade sensorielle en quatre mouvements :

 

• Mouvement 1 : Une lecture historique grâce à la mise en lumière

Dans les thermes, les visiteurs déambulent aujourd’hui en sous-sol dans le système de chauffage appelé « hypocauste ». Par une alternance de couleurs chaudes et froides délivrées par les projecteurs linéaires LED Concord Naster RGBW, la lumière dessine la superposition des espaces : la zone de chauffe, le sol antique partiellement disparu et l’élévation architecturale.

 

• Mouvement 2 : Une mise en lumière de l’architecture

La lumière chaude s’élève sur toute la hauteur des murs, des arcs et des voûtes. Le regard s’étire jusqu’au sommet des vestiges pour en percevoir toute la dimension. Du vaste ensemble monumental, seules les salles chaudes et des pièces de service sont visibles, la plus grande partie de l’édifice étant aujourd’hui incluse dans les maisons du quartier.

 

• Mouvement 3 : L’eau et la lumière

Lieu de bien-être, de soin du corps et d’échanges, les thermes sont des bains publics où la population profite de bains d’eau chaude, tiède et froide. Omniprésente autrefois, l’eau est évoquée par des mouvements lumineux qui envahissent le site.

 

• Mouvement 4 : Un regard actuel sur le site

Timothé Toury porte une attention particulière aux détails architecturaux parfois invisibles le jour, parfois simplement ignorés, qui participent à la singularité des lieux. En apportant une nouvelle lecture, perspectives, arcs et matières se révèlent la nuit à la faveur d’éclairages chauds ou froids pour raconter une histoire contemporaine.

 

Un partenariat au service de l’excellence

Pour créer cette dimension immersive, Timothé Toury s’est une nouvelle fois rapproché de Sylvania, concepteur de solutions d’éclairage architectural. « Posés au sol, 32 projecteurs linéaires LED Concord Naster, conçus spécialement par Sylvania en version RGBW pour un rendu parfait de la couleur de la pierre, mettent en valeur l’architecture de ce patrimoine et créent de nouvelles perspectives. Le public est ainsi transporté dans un voyage étonnant où la qualité de la lumière fait évoluer ses repères visuels » explique Timothé Toury.

 

Univers évolutif et lumineux où le public se promène de la surface de l’eau aux abysses par un jeu de couleur en perpétuelle évolution, la balade sensorielle et immersive dans les thermes de Constantin réalisée par le concepteur lumière et artiste Timothé Toury, en partenariat avec Sylvania, est à découvrir tous les week-ends du festival ON à la tombée de la nuit.

https://www.sylvania-lighting.com/fr-fr/

Article consulté 2015 fois.