Le béton cellulaire apporte une véritable solution monomur. En construisant avec les solutions Cellumat monomur, on répond de façon simple et économique aux critères thermiques de la RT et même de la norme passive.

Comme le témoigne Stanislas Della Valle, architecte de l’Atelier d’Architecture Della Valle, le béton cellulaire est d’une grande force portante, étanche à l’air et sans ponts thermiques, avec un pouvoir isolant exceptionnel. Il permet de construire sans matériaux d’isolation supplémentaires et simplifie la question des noeuds constructifs. En effet, de par leur structure, composée de +/- 80% d’air, les solutions ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC permettent d’être jusqu’à 5 fois plus isolants que d’autres matériaux de construction porteurs isolants et atteignent automatiquement des valeurs Psi et des facteurs de température inégalés.
Par ailleurs, comme le confirme Thierry Giambelluco, gérant de Bebio-Construction, en construisant selon le principe du monomur (Blocs + enduit intérieur + enduit extérieur), la mise en oeuvre est plus simple et plus rapide et les erreurs d’exécution sont éliminées. Les coûts et les délais de construction sont réduit significativement et les maîtres d’oeuvre profitent de meilleures conditions de travail sur chantier. Enfin, les solutions ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC offrent des constructions monomur saines pour les habitants et assurent un confort thermique optimal comme l’a constaté Mr Turpin, habitant d’un maison passive en Cellumat monomur.

 

CONSTRUIRE EN MONOMUR AVEC LE BÉTON CELLULAIRE CELLUMAT «TOUT EN UN»

Porteur, isolant et étanche à l’air

En monomur, les solutions ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC sont jusqu’à 5 fois plus isolants que d’autres matériaux porteurs isolants. Ils assurent des constructions de murs avec une résistance thermique R jusqu’à 7,88 m2K/W grâce à leur conductivité thermique lambda de 0,09 W/mK (ENERGIEBLOC) et de 0,065 W/mK (PASSIFBLOC), sans matériau d’isolation supplémentaire ni de rubans, enduits d’étanchéité…

Stanislas Della Valle, architecte de L’Atelier d’Architecture Della Valle, témoigne :

« Je propose souvent aux propriétaires des constructions monomur Cellumat en béton cellulaire. Leur conception et leur mise en oeuvre est plus facile. Très bon porteur, ce matériau permet d’avoir des murs hydrophobes, avec un bon comportement thermique et un très bon déphasage. Les blocs Cellumat sont à la fois étanches à l’air, très perspirants, et présentent également l’avantage d’apporter un bon confort acoustique en 36,5 cm.
Par ailleurs, ils offrent un grand confort de mise en oeuvre avec la possibilité de reprises et/ou de modifications aisées. Ils permettent de réaliser des murs courbes très facilement et de créer ainsi des bâtiments plus généreux et plus doux. De plus, la réalisation des noeuds constructifs est plus simple avec des blocs en béton cellulaire de 36,5 cm d’épaisseur minimum, car il n’y a pas de pont thermique. Enfin, l’execution est plus rapide et allégée pour les ouvriers car les temps de pose sont raccourcis, et les chantiers sont très propres. 
»

Porteurs et isolants, les solutions béton cellulaire sont naturellement 100 % étanches à l’air, avec des valeurs allant jusqu’à 0,0009 m3/h.m2, et le restent pendant toute leur durée de vie.Même si l’on fore dans les blocs ou que l’on réalise des saignées pour les conduites techniques, l’étanchéité ou l’isolation du mur n’est pas affectée.

 

Clotilde DHENNIN, Architecte à l’agence KAIZEN ARCHITECTURE le confirme :

« De notre point de vue, la réalisation de saignées pour le passage des réseaux est plus simple à traiter avec le béton cellulaire, qu’avec la brique, notamment sur les questions de l’étanchéité à l’air et du confort phonique. »

Une mise en oeuvre simple et rapide

La construction en monomur Cellumat, sans matériau d’isolation, sans membrane et sans ruban d’étanchéité, mais avec un seul matériau, permet de réaliser un mur complet et de réduire considérablement les manipulations et les risques d’erreurs d’exécution. Ce mode constructif :

– Evite les problèmes rencontrés liés à la pose d’isolants, coûteuse et délicate. Des isolants comprimés avec des écarts aux jointures sont souvent la cause de condensation et de moisissures, de fuites d’air et de ponts thermiques.

– Elimine les erreurs d’exécution au niveau des noeuds constructifs, qui peuvent avoir une incidence sur les pertes de chaleur de l’habitation. La conception des noeuds constructifs avec des éléments en béton cellulaire (blocs U pour l’allège, blocs percés pour l’intégration de colonnes structurelles dans la maçonnerie…) est simple, sans ponts thermiques, et permet d’atteindre automatiquement des valeurs psi et des facteurs de température inégalés.

Thierry Giambelluco, gérant de Bebio-Construction et conseiller Maison passive certifié, nous explique :

« Le grand avantage du PASSIFBLOC, c’est sa bonne inertie thermique et le recours à un seul intervenant : en une seule opération lors de la mise en oeuvre, on réalise la structure et l’isolation. Les murs ne nécessitent pas d’isolants complémentaires, ni de vide technique. Par ailleurs, il s’agit d’un matériau plein, ce qui contribue à l’obtention d’un bon test d’étanchéité, qui, de plus, est pérenne. Le test d’infiltrométrie intermédiaire, réalisé avant les plâtres et les enduits, confirme l’efficacité du béton cellulaire en termes d’étanchéité à l’air. »

En monomur, les solutions Cellumat permettent une exécution beaucoup plus rapide qu’avec d’autres systèmes constructifs, surtout au niveau des noeuds constructifs, car ils se collent à l’aide d’un joint extrêmement fin de quelques millimètres.

Par ailleurs, les solutions ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC sont légers, ergonomiques, faciles à rainurer et à découper aux dimensions souhaitées, ce qui simplifie leur mise en oeuvre. Plus faciles à scier, ils peuvent prendre toutes les formes.

Thierry Giambelluco confirme :
« Finalement en construisant en monomur, on gagne en temps et en qualité, et donc en prix comparé à une solution en parpaings conventionnels à performance égale ».

 

Des constructions saines et sécurisées

Certifiés A+, les solutions ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC ne génèrent aucun polluant ni particules dans l’air. Composé d’un minimum de matières premières et fabriqué avec un minimum d’énergie, les solutions constructives en béton cellulaire Celllumat ont une faible empreinte écologique.

De plus, les maçonneries réalisées en ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC sont dites respirantes car les blocs en béton cellulaire sont constitués de cellules fermées pourvues de pores nanoscopiques, perméables à la vapeur. Ils régulent les échanges gazeux et l’humidité entre les atmosphères intérieures et extérieures, et éliminent le risque de condensation ou de moisissures.

Par ailleurs, la structure des blocs en béton cellulaire ENERGIEBLOC et PASSIFBLOC assure un confort d’été optimale en maintenant, tout au long de l’année, une température constante à l’intérieur, quels que soient les écarts de température extérieure.
Grâce à l’inertie thermique des blocs, la chaleur s’accumule dans les murs. Le déphasage du matériau fait en sorte que cette chaleur ne soit transmise que graduellement vers l’intérieur, évitant ainsi la surchauffe. La température dans la maison reste donc toujours agréable et fraîche.

Mr Turpin – Habitant d’une maison passive en monomur Cellumat dans le Vaucluse

« Cela fait maintenant 2 ans que nous vivons dans notre maison passive monomur Cellumat. Située dans le Vaucluse, la maison a été orientée plein sud pour que nous puissions profiter d’un bon ensoleillement. La conception de la maison offre un excellent confort thermique et n’a pas nécessité l’installation d’un chauffage car elle est bien isolée grâce aux murs en béton cellulaire en PASSIFBLOC de 40 cm d’épaisseur, bien équipée avec une VMC double flux, de grandes baies avec un triple vitrage…
Depuis que nous sommes installés, nous n’avons pas souffert de la chaleur l’été, malgré une période caniculaire. Il faisait environ 26°C dans la maison pendant la période la plus chaude. En période hivernale, nous avons une température intérieure de 21 à 24°C selon les heures d’ensoleillement. Il est très agréable de vivre dans cette maison où l’air est « sain » et les matériaux polluants réduits au maximum (notamment pour les peintures, les enduits…). Au quotidien, on respire bien et on s’y sent vraiment bien.
 »

De classe Européenne A1, le béton cellulaire est incombustible et ininflammable. Ces propriétés antifeu uniques résultent de la structure en cellules fermées qui limite l’extension de l’incendie et l’élévation de température dans les locaux adjacents.

Article consulté 2388 fois.