Un déménagement pour accompagner la croissance

Le permis de construire vient d’être signé ! FDI Matelec, YOKIS et SCS Sentinel – entités du groupe Urmet France spécialisées dans les solutions de sécurité pour les bâtiments résidentiels ou tertiaires – vont s’installer dans la zone industrielle du Cormier à Cholet. Fin 2020, ce sont près de 140 personnes qui prendront possession des 7 400 m² de ce nouveau siège, sur un terrain de 3 hectares. Avec la présence de Castel à Saumur, le Groupe Urmet France comptera donc prochainement quatre de ses six sociétés en Maine-et-Loire.

Si Yokis (sysLogos Urmet et Yokistèmes domotiques) a déjà une antenne à Cholet depuis 2014, les sociétés FDI Matelec (solutions de contrôle d’accès) et SCS Sentinel (solutions de confort et de sécurité via les enseignes de distribution bricolage) sont historiquement implantées aux Landes-Génusson, en Vendée. Hébergées sur le même site, ces deux entreprises affichent une croissance soutenue et souhaitent s’implanter sur la région choletaise pour accompagner des objectifs de développement ambitieux.

« L’objectif est d’offrir un espace de travail mieux adapté à l’activité croissante de ces trois sociétés du Groupe Urmet, de répondre au mieux aux besoins et attentes de nos clients, tout en offrant un environnement de qualité à nos collaborateurs et en attirant de nouveaux talents », explique Philippe Mallard, directeur général du Groupe Urmet France.

Après avoir envisagé différentes hypothèses, le déménagement s’est avéré être la meilleure solution. « Nous restons très attachés à la région des Landes-Génusson. Installée depuis 1996, FDI Matelec y a grandi ! ».

Une opportunité de croissance
Dynamisme de son bassin d’emploi, main d’œuvre de qualité et fiable, choix d’infrastructures : Cholet s’est imposé par l’attractivité de son territoire et par la facilité d’accès du site sur la zone industrielle du Cormier. Autre atout : sa proximité avec le siège actuel des Landes-Génusson, à une vingtaine de kilomètres.

Ce regroupement est l’opportunité de renforcer les activités de recherche et développement, notamment avec la création d’une cellule dédiée à l’innovation. Il facilitera également les synergies commerciales et optimisera les moyens de production en mutualisant certains services et outils. Pour accompagner les quelques 140 personnes, dont 70 ingénieurs, qui rejoindront le futur siège, le recrutement d’une vingtaine d’ingénieurs est d’ores et déjà programmé pour les prochains mois. « Notre implantation à Cholet constituera un atout supplémentaire pour séduire plus facilement les profils d’ingénieurs et de techniciens supérieurs », affirme Philippe Mallard.

Un choix pour et avec les salariés
Sur le futur site, 4 000 m² seront dédiés à la production et au stockage, tandis que les bureaux occuperont 2 800 m². Des espaces de coworking et de détente sont également prévus.
Intégrés au projet dès ses débuts, les collaborateurs ont pu apporter leurs idées pour optimiser les espaces. Transport, accueil, télétravail… Des discussions ont également été engagées pour faciliter le transfert des postes de travail.

Les travaux, qui vont démarrer en fin d’année, représentent un investissement de l’ordre de 7 M€. Livraison prévue fin 2020 !

Les entités administratives de Yokis, initialement situées à proximité de Toulon, avaient quant à elle déjà déménagé au siège social d’Urmet France à Roissy-en-France depuis mars dernier (www.urmet.fr).

Contact presse : 02 53 00 62 24 | 06 15 10 53 06 m.droulin@agencebside.fr

Article consulté 2402 fois.