faire un sol en pavé

Pour réaliser une allée de garage soignée, rien de tel que les pavés. Le pavage est une solution esthétique et à la portée de tous, tant au niveau économique que mise en œuvre. Il est nécessaire de réaliser votre pavage sur du béton pour supporter le poids des voitures qui rouleront sur votre allée. Il est plus difficile de réaliser un pavage sur un sol en béton que sur un sol en sable.  Cependant, si vous suivez toutes ces étapes, vous réussirez votre sol en pavés sans problème.

Étape 1 : choisir le bon pavé

Un certain nombre de pavés sont disponibles pour diverses applications.

Les briques en terre cuite sont généralement utilisées pour les allées et les abords de piscine. Les briques en ciment sont plus polyvalentes et couvrent une variété d’applications.

Du point de vue économique, les briques en ciment sont les plus avantageuses.

Etape 2 : préparer la pose

Comme pour la plupart des projets, la préparation est essentielle au succès. Faites un dessin pour visualiser le résultat que vous souhaitez obtenir. Cela vous permettra d’établir le calepinage de sol, nombre et disposition des pavés nécessaires pour vos travaux.

Avant d’installer vos pavés, vous devez déjà prévoir une pente pour que l’eau s’écoule correctement.

A l’aide d’une pelle, creusez une pense d’environ 2,5% dirigée vers la rue. Vous pouvez également prévoir une allée légèrement bombée et creuser de part et d’autre de cette allée.

Compactez la zone, soit à l’aide d’une estampeuse à main (s’il s’agit d’une petite zone), soit d’un compacteur à plaque (facile à utiliser et facile à louer dans un magasin d’outillage). Cela garantit une base solide à vos pavés.

Étape 3 : pose des matériaux de base

Si le sol est suffisamment compacté et solide, vos pavés resteront fermes.

Une fois que le compactage est réalisé, vous pouvez poser la dalle bétonnée qui servira de support à votre pavage. L’épaisseur de la dalle en béton doit être d’au moins 25 centimètres.

Étape 4 : réalisation du coffrage

Une fois que la dalle bétonnée a été posée, commencez le coffrage. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de maintenir le béton en place en attendant son durcissement.

Pour ce faire, recouvrez le béton de planches en bois de 3 centimètres environ d’épaisseur.

Étape 5 : pose du pavage

Nous vous conseillons de poser votre pavé en chevron, c’est-à-dire en forme de V, pour garantir la stabilité des pavés.

Partez d’un coin et poursuivez sur le côté.

Pour vous assurer de garder une ligne droite, utilisez des ficelles et des piquets de repère.

Placez les pavés les uns à côté des autres, aussi serrés que possible pour assurer une finition solide.

Préparez-vous à couper les pavés pour qu’ils s’intègrent dans la zone et ne dépassent pas votre délimitation. Vous pouvez utiliser une meuleuse d’angle équipée d’une lame en diamant.

Gardez à l’esprit que si les bords de votre pavé ne sont pas contre un mur, vous devrez poser les pavés verticaux de délimitation sur un lit de ciment pour vous assurer qu’ils ne bougeront pas.

Étape 6 : Scellement

Une fois que tout le pavage a été posé, vous êtes prêt à couler le mortier de jointoiement. Le mortier de jointoiement est un mélange de ciment et d’agrégats (graviers et sables) qui permet de solidifier la construction.

N’utilisez pas du ciment seul, sinon vos joints risqueraient d’être friables et votre allée de pavés ne sera pas étanche, malgré la pente creusée au début de vos travaux.

Pour calculer la quantité de mortier de jointoiement nécessaire, il existe des calculateurs qui déterminent le volume de produit nécessaire pour la réalisation de vos travaux.

Remplissez les joints avec le mortier de jointoiement pour bloquer les pavés en place.

 

Vous connaissez désormais toutes les étapes nécessaires pour réaliser votre sol en pavés.

Article consulté 729 fois.