cuve a vin

Le secteur du vin est un domaine très influent et important dans la gastronomie. Pour répondre à une demande de plus en plus croissante, et surtout différente, les domaines doivent composer avec de nouvelles formes de vinification, ce qui inclue l’obtention de nouvelles cuves, plus performantes.

Les différentes matières de cuves à vin

Pour analyser un tel sujet, il faudrait commencer par le grand classique : les tonneaux et cuves en bois. Cette méthode est la plus connue, mais aussi la plus onéreuse : la durée de vie du matériau est bien moindre comparée à celle du béton ou de l’inox. Pourtant, le bois donne un certain goût « traditionnel » au vin que les palais exercés savent reconnaître et apprécier.

Les cuves en inox sont une bonne alternative à ces cuves en bois. Bien plus résistantes que ses consœurs boisées, celles-ci sont les plus faciles à nettoyer, à déplacer et sont thermorégulées pour que la vinification se déroule parfaitement. Mais le plus gros avantage de ces cuves est le goût : l’inox ne « déteint » pas sur le vin, ce qui rend ce dernier neutre et pur. En revanche, l’inertie pour la vinification est extrêmement réduite et leur coût est extrêmement élevé.

Enfin, il existe une autre gamme de cuve, les cuves en fibres de verre. Ces dernières produisent de bons vins tout comme la cuve en bois ou en inox et sont moins coûteuses. Mais leur esthétique laisse grandement à désirer, ce qui peut être rébarbatif pour les cuveries ouvertes au public.

Les prix pour de bonnes cuves s’envolent rapidement selon les contenants, les matériaux utilisés, les traitements et les options (notamment en ce qui concerne les cuves en inox.) et toutes ne sont pas forcément bonnes à prendre selon les cépages.

La cuve en béton : la nouvelle solution vers une meilleure vinification ?

Les cuves en béton qui recueillent le vin donnent à ce dernier un goût bien différent de ceux qui sont placés dans des cuves plus traditionnelles. Selon certains spécialistes, elles donneraient un goût plus gras, avec plus de minéralité et plus de fraîcheur.

Cuves d’angles en béton de Nomblot

La société Nomblot a fait parler d’elle depuis l’invention de sa cuve ovoïde. Véritable curiosité des visiteurs de chais, cette cuve fait partie d’une gamme plus développée qui propose différents modèles. Construites sous forme d’amphores, d’œufs, ces cuves peuvent aussi prendre une forme rectangulaire comme les cuves d’angles pour optimiser la place dans les cuveries étroites.

Visiblement, il s’agit d’une catégorie de cuves qui commence à faire parler d’elle, car elle devient une vraie alternative aux autres cuves à vin qui sont soit trop chères, soit peu rentables en ce qui concerne la durée de vie. En bois, inox ou en fibres de verre, ces cuves permettent une bonne rentabilité, mais le béton ouvre un nouveau champ des possibles avec un changement de goût. De plus, une fois installée, une cuve en béton est debout pendant des dizaines d’années, ce qui est un vrai atout pour un chai !

Article consulté 814 fois.