coupe longitudinale maison

Lorsque vous montez un projet de construction, il faut préalablement faire une demande de permis de construire, qui nécessite certains documents dont le plan de coupe. L’administration exige le plan de coupe de la construction et du terrain, même si votre projet ne consiste pas à créer des surfaces. Il n’est toutefois pas nécessaire pour les travaux de ravalement de façade.
Le plan de coupe vient compléter le plan de masse. On le désigne par PCMI3. Prévu par l’article R 431-10 b du Code de l’urbanisme, il est indispensable pour la construction d’annexes et pour la construction de surfaces de planchers et d’emprise au sol.

Description d’un plan de coupe

Le plan de coupe est une représentation graphique de la vue intérieure d’une maison. Elle peut être horizontale ou verticale. Un plan horizontal détaille chaque pièce par niveau. Il n’est plus exigé pour une demande de permis de construire.
C’est le plan de coupe vertical qui correspond au PCMI3. Il permet de présenter le bâtiment du toit aux fondations. On l’appelle aussi élévation. Il est généralement élaboré par le constructeur ou l’architecte, mais vous pouvez aussi le faire vous-même. Les dimensions du terrain et de la construction doivent y être clairement mentionnées. Ces dernières doivent être à l’échelle.

Pourquoi faire un plan de coupe d’une maison ?

Le plan de coupe doit permettre d’identifier les volumes extérieurs d’un projet de construction. Il permet à l’administration de déterminer si la construction sera conforme aux règles d’urbanisme de la commune concernée. Il informe sur les précisions techniques du bâtiment et de son implantation.
Toutefois, il est surtout exigé lors de la demande de permis de construire afin de déterminer l’ancrage précis de la construction ainsi que ses incidences sur le terrain. C’est également une mesure de sécurité pour s’assurer de la stabilité du bâtiment.

Que doit contenir un plan de coupe ?

Pour faire un plan de coupe bien réalisé, il doit être élaboré dans le sens de la pente. Cela permettra de faire apparaître le relief surtout pour un terrain non régulier. Le plan de coupe doit comporter :
La coupe de la pente du terrain (faite à partir de la voie publique). C’est l’élément principal du document qui va permettre d’identifier la manière dont les constructions seront établies au sol, au regard de la pente.
La construction, qui consiste en une illustration du bâtiment et de ses annexes
La hauteur de la construction
Les limites de la propriété et les distances entre elles
La végétation existante
Les clôtures, les rues, les trottoirs et les fossés
Les éléments souterrains. Ils sont uniquement à présenter si votre projet de construction est susceptible de les modifier.

Comment réaliser un plan de coupe ?

Certes, les plans techniques impliquent le respect d’une sémiologie graphique pour chaque aspect de la construction. Ceci dit, le plan de coupe n’est pas soumis à des normes techniques. Toutefois, pour que l’administration puisse bien étudier le projet de construction, il doit être clair et précis. L’échelle doit être mentionnée dessus. Pour cela, vous devez prendre les dimensions du terrain et des constructions existantes.
Un seul plan de coupe peut suffire pour faire une demande de permis de construire. Cependant, il est préférable d’en faire parvenir deux. Le premier illustre le terrain avant les travaux, et le second après. Plus de précisions signifie plus de chances que votre projet soit validé. Si des éléments viennent à manquer ou si le plan de coupe n’est pas assez détaillé, l’administration risque de rejeter votre demande.

Article consulté 1273 fois.