acès au métier agent immobilier

L’agent immobilier indépendant : conditions d’accès au métier

Vous avez toujours apprécié l’idée de travailler dans l’immobilier, mais vous ignorez comment vous lancer. Vous souhaitez vous mettre à votre compte, malheureusement, vous ne savez pas quelle activité embrasser. Pourquoi ne pas envisager le métier d’agent immobilier indépendant ? Cet article présente de manière concise les obligations d’un agent immobilier indépendant et évoque son mode de recrutement ainsi que le plan de rémunération de ce professionnel. Après la lecture de ces quelques paragraphes qui suivent, vous saurez plus ou moins ce que vous devez faire pour devenir agent immobilier indépendant.

L’organisation du métier

Pour ne pas commencer de zéro, il vaut mieux exercer en tant qu’agent immobilier indépendant en étant rattaché à une agence immobilière (sans perdre le statut d’indépendant donc). Autrement dit, vous travaillez en franchise : vous adossez votre réputation sur la renommée du réseau que vous intégrez. Comment être rattaché à ce type d’agence immobilière qui s’appuie sur un réseau d’indépendants ? Eh bien, en répandant aux annonces de recrutement qu’elle publie. Si vous avez l’habitude des emplois salariés, vous ne serez donc pas totalement perdu. Une fois que vous êtes retenu, vous travaillerez pour le compte de l’agence, mais vous ne serez pas son salarié. Ceci signifie que vous avez des démarches administratives à faire : vous devez déclarer votre activité auprès de l’administration et vous endosserez le statut de micro-entreprise. Concernant le plan de rémunération d’un agent immobilier indépendant rattaché à une agence, il touche un pourcentage sur les ventes qu’il a réalisées pour l’agence. Il est également autorisé à créer une équipe d’agents immobiliers (une sorte de parrainage ; on parle aussi de cooptation) indépendant et percevra un pourcentage sur les ventes que ces derniers réalisent.

Les points essentiels

Vous avez besoin d’avoir une carte professionnelle accordée par la préfecture à laquelle est rattachée la localité où vous exercez. La validité de cette carte est de dix années. Pour être éligible à cette carte, il est nécessaire que vous soyez titulaire d’un bac+ 3 ou d’un BTS option professions immobilières. À défaut de l’un de ces niveaux académiques, vous devez justifier de 10 années d’expérience professionnelle au sein d’une agence immobilière dans le cas où vous ne disposez pas du diplôme du bac ou 3 années si vous le possédez. Il va de soi que votre casier judiciaire est obligatoirement vierge. Une fois que vous avez votre carte, lisez scrupuleusement les dispositions de la loi Hoguet, car toutes vos obligations professionnelles y sont consignées. Respectez impérativement les règles qui s’y trouvent (garantie financière, compte séquestre, assurance responsabilité civile professionnelle). Sachez, en outre, que les documents professionnels que vous utilisez doivent afficher les informations qui suivent : numéro de votre carte professionnelle, identification et coordonnées de l’établissement qui a accordé la garantie financière, vos coordonnées professionnelles. Ces informations doivent également être affichées sur les murs des locaux où vous exercez, que ce soit à titre permanent ou occasionnellement. Notez, par ailleurs, que vos honoraires doivent être présentés de manière claire à tous vos clients. Enfin, vous devez établir un contrat de mandat.

Article consulté 958 fois.