Devenu une mode dans les nouvelles habitations, l’escalier en colimaçon s’intègre dans tous les styles de décoration grâce aux matériaux dans lesquels il est construit. Etant auto porteur, il fait preuve de gain de place en hauteur mais la place au sol reste, tout de même restreinte. Faire appel à un professionnel est un choix qui offrira la savoir-faire et les conseils pour la fabrication et la pose de l’escalier en colimaçon de ses rêves.

Escalier en colimaçon avec LED

Choisir le bon matériau

Faire le choix d’un escalier en colimaçon ne doit pas se faire sur un coup de tête. C’est bien joli de vouloir faire « à la mode » mais la mode ne convient pas à tout le monde. Il faut se poser quelques questions cruciales avant de pouvoir se lancer.

Etudier l’espace réservé au futur escalier, prendre en compte la taille des marches et leurs formes. Une montée sera moins aisée, du fait, de l’angle formé et de la réduction des marches. Penser à la sécurité avant tout, avant de vouloir attaquer ce chantier.  Le choix des matériaux est vaste et il faudra trouver celui qui s’imposera comme une évidence. Bois, bêton ou métallique, ce choix sera essentiel pour le design intérieur d’une maison. N’hésitez pas à demander conseil à des marques spécialisées telles que : Treppenmeister, Gerriet, Riaux…

En général, le bois est le matériau le plus utilisé dans la fabrication d’un escalier en colimaçon. Peu onéreux et apportant une ambiance chaleureuse, il peut être en bois dur (chêne, hêtre) ou en bois tendre (érable, bois exotiques).

Le métal offre de beaux arrondis et il est facile à installer. D’ailleurs, il n’y a qu’avec ce matériau que l’on peut fabriquer un escalier flottant avec des marches qui sortent d’un mur.

Le béton est le matériau le plus moderne. Il offre le plus de choix en termes de modèles et de finitions : lisse, lessivé ou brut entre autres. Tout est possible même y poser un revêtement comme de la moquette.

Il existe aussi le stratifié, le verre, la pierre naturelle ou composite ou encore le synthétique intégral. Un escalier en colimaçon ne doit pas se contenter d’être beau mais aussi d’être sécuritaire et pratique.

Les avantages mais aussi les inconvénients

Chacun de ces matériaux possèdent des avantages et des inconvénients. Tout sera donc à prendre en compte, avant, d’attaquer un chantier de fabrication et de pose. Cette pièce maîtresse devra aussi s’intégrer à merveille à la décoration intérieure et aux besoins des habitants de la maison.

Le bois sera durable mais demandera plus de soins et un bon traitement comme les insectes. Les bois tendres auront tendance à s’abîmer plus vite sauf s’ils sont stratifiés. De plus, ce matériau bouge avec le temps et deviendra craquant sous l’effet de l’humidité ou de passages fréquents.

Pour le métal, l’inconvénient viendra surtout du bruit à chaque passage d’un habitant. Demandant peu d’entretien et il reste le matériau le plus léger, fait pour le durable. Il est malléable aussi et permet de belles finitions et il est parfaitement assorti à un autre matériau comme le bois ou la pierre.

Le béton est durable et d’un entretien très facile. Il est stable et ne pose pas de souci acoustique. Il se décline dans diverses possibilités et se marie à merveille dans tous les intérieurs mais aussi les extérieurs. Pour une installation d’escalier en béton, l’avis d’un architecte sera conseillé et faire appel à un professionnel est obligatoire, question de sécurité mais aussi pour la maîtrise et les compétences sérieuses en maçonnerie.

La pierre sera durable et du plus bel effet mais deviendra glissante si elle est lisse. Le verre apportera une touche de luminosité mais demandera un entretien très fréquent. Le synthétique intégral, massif et aussi durable, n’est pas bon marché et s’abîme rapidement. Quant au stratifié, il servira plus aux rénovations et seule une partie de l’escalier pourra en être.

Tous les matériaux ont chacun de quoi fabriquer un bel escalier en colimaçon. Il suffira de choisir celui qui comblera au mieux les envies et les besoins de toute la famille.

Faire appel à un professionnel

Il est tentant de vouloir faire les travaux de pose d’un escalier en colimaçon en kit. Or, il est préférable de faire appel à un professionnel pour plusieurs raisons. Celui-ci vous apportera son savoir-faire, ses techniques et sa maîtrise en maçonnerie. Avec l’aide d’un architecte, il trouvera la solution la plus adéquate pour la pose d’un escalier en colimaçon selon les souhaits demandés.

Il est en effet difficile de poser un escalier en béton sur un sol fragile et il est primordial de faire des analyses nécessaires pour éviter un drame. Il y a pas mal de variations à prendre en compte : le matériel choisi, la forme de l’escalier, la difficulté du chantier ou le prix main d’œuvre du professionnel. Les ajustements d’un escalier fait sur-mesure ne sont pas à négliger : question de confort, de durabilité mais aussi de sécurité pour toute la famille.

 

 

 

 

 

Article consulté 3399 fois.