VOUS AVEZ TOUJOURS LE CHOIX !

Quand vient le moment pour les copropriétaires de faire des choix pour installer ou moderniser l’interphone de l’immeuble, les questions sont nombreuses et il est important de faire un investissement éclairé, sans se laisser imposer une technologie qui ne correspondra pas aux besoins de tous les résidents.  Le syndic saura être à l’écoute et les propositions des installateurs consultés doivent être variées. Le critère prix est bien sûr souvent essentiel. Mais en matière de sécurisation des accès et d’usage, il ne faut pas s’arrêter à cette seule considération. D’autant que certaines solutions peuvent paraitre moins coûteuses à l’achat mais finalement équivalentes au fil des années.

Interview de François Blondel, Directeur commercial, URMET YOKIS 

N’a-t-on pas souvent tendance à confondre interphone connecté et interphone sans fil ?

Si, et il est déjà important de clarifier ce point lors du choix de l’interphone ! Si le besoin est de pouvoir changer les codes d’accès rapidement, ajouter ou supprimer des badges, donner des accès ponctuels à des prestataires, alors le filaire fait cela très bien, inutile de passer au sans fil.  Même une installation ancienne qui nécessitait des interventions sur site peut très facilement, et à moindre coût, être transformée en une installation connectée où toutes ces opérations se feront à distance et en temps réel. Nous avons chez Urmet toutes les solutions pour l’immeuble connecté, administrables par le gestionnaire via notre plateforme en ligne simple et ergonomique VisiosoftWeb. Si le besoin est de pouvoir répondre avec un smartphone, là aussi nous avons une solution filaire, au choix de chaque copropriétaire qui peut ajouter (sur nos systèmes 2voice) un module CallMe qui s’appaire avec sa box Internet et qui transfère les appels vers les smartphones…

Pourquoi alors choisir un interphone collectif « sans fil » ?

Choisir l’interphone « sans fil » dans une copropriété intervient souvent quand le passage des câbles entre la plaque, qui se situe dans la rue ou dans le hall de l’immeuble, et les moniteurs vidéos (ou les postes audios) dans les appartements s’avère compliqué. Soit, par exemple, parce qu’il n’y avait pas d’interphone avant et que les câbles nécessiteraient de creuser des saignées dans les parties communes, soit parce qu’il y a de l’amiante dans les murs.

Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Pour les inconvénients, Il faut être conscient qu’une telle installation va nécessiter un modem, idéalement placé en partie haute de l’immeuble afin qu’il capte correctement le réseau 3 ou 4G. Il se peut que ce réseau ne soit pas optimal dans la zone où se situe l’immeuble ou qu’il soit perturbé aléatoirement. On a vu des immeubles situés à proximité de grands stades où les résidents ne peuvent plus ouvrir aux visiteurs les soirs de match car le réseau est saturé ! Pour les avantages, essentiellement la rapidité de pose et donc le prix qui paraitra attrayant. Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte les frais d’abonnement au réseau qui vont venir s’ajouter soit au mois, soit par prépayé à renouveler chaque année ou tous les 2, 10 ou 15 ans. Cela peut paraitre intéressant pour des copropriétaires non-résidents car ce sont des charges locatives, mais évidemment pour les résidents, c’est à peu près équivalent. Nous avons fait des projections sur 10 ans, qui est la durée de vie minimale d’une installation, et les coûts sont les mêmes que le filaire.

Quelles sont les solutions préconisées par Urmet ?

Notre solution hybride Tel2Voice a vraiment été pensée pour transformer tous les inconvénients en atouts pour nos produits. Parce que chez Urmet, on aime donner le choix à nos clients. En effet, qui dit interphonie sans fil, dit hélas pour les autres offres du marché, renoncer à avoir un poste dans l’appartement autre que le smartphone ou le fixe. Or, c’est un problème pour beaucoup de résidents : le smartphone peut être déchargé ou en vibreur, les enfants n’en n’ont pas ni les nounous… Il faut donner son numéro au gestionnaire, idem pour les locataires ou les gens de passage. Bref, avec Urmet, on offre le choix de combiner du sans fil et du filaire pour les résidents qui le souhaitent. Dans un même immeuble, chacun pourra choisir comment il veut répondre aux appels de la plaque de rue : avec son smartphone, son fixe, un combiné audio, un moniteur vidéo. Ces derniers servent aussi de véritable poste de pilotage de l’appartement puisqu’ils sont prééquipés ou compatibles nativement avec la domotique Yokis. D’un clic on éteint toutes les lumières ou on ferme tous les volants roulants par exemple en sortant de l’appartement. Pourquoi aussi renoncer à l’esthétique des plaques de rue ? On a un bel immeuble et on veut pouvoir choisir le style de l’interphone dans le hall ! Urmet offre plus de 20 finitions différentes, dorée, champagne, gris, inox, anthracite. Les plaques peuvent aussi être assorties au clavier codé placé souvent sur une seconde porte.  Nous ne préconisons qu’une chose : bien choisir en toute liberté en consultant nos installateurs experts !

Article consulté 2937 fois.