dégâts des eaux

Les dégâts liés à un débordement ou à une fuite d’eau représentent le cas de sinistre le plus fréquent dans une habitation. En effet, plus de 80% des déclarations de sinistre sont liées aux dégâts des eaux selon les compagnies d’assurance.

Qu’il s’agit d’un logement neuf ou ancien, aucun type d’habitation n’est ainsi à l’abri de ce sinistre. Pour ne pas se faire prendre de court, voici quelques recommandations et démarches à suivre immédiatement en cas d’éventuels dégâts des eaux.

Limiter les dégâts

Dans le cas où le dégât fait suite à une rupture de canalisation que vous n’arrivez pas à localiser, le premier bon geste consiste à couper l’arrivée d’eau dans votre foyer. Pour ce faire, vous devez rapidement fermer le robinet du compteur d’eau. Vous devez ensuite faire appel à un expert en détection de fuites d’eau afin de rapidement localiser et réparer la fuite.

En revanche, si la cause de la fuite est repérée, il n’est pas nécessaire d’effectuer une coupure généralisée de l’arrivée d’eau. Il suffit tout simplement de fermer le robinet d’alimentation de l’appareil qui est à l’origine de la fuite : du chauffe-eau ou de la chasse d’eau des toilettes si la fuite provient de ces zones par exemple.

Vous devez également couper l’électricité afin d’éviter tout contact de l’eau avec l’électricité. Par la suite, il vous faut prendre les précautions nécessaires pour que l’eau ne se répande pas. Vous pouvez pour cela sécher à l’aide d’une éponge, utiliser une bâche ou encore mettre en marche le chauffage. Une fois fait, ne vous précipitez pas à nettoyer et à jeter les objets endommagés, contactez tout d’abord votre assurance.

Faire une déclaration de sinistre

Si des dommages matériels ont été effectivement constatés lors du sinistre, vous pouvez vous tourner vers votre assureur pour vous faire indemniser. En notant toutefois que l’indemnisation prend uniquement effet que si vous avez souscrit à un contrat d’assurance énonçant une garantie dégâts des eaux. De plus, la réparation ou l’indemnisation ne concerne uniquement que les dégâts énumérés dans ce même contrat. On parlera alors de l’exclusion de la garantie des dégâts des eaux.

Pour que la prise en charge s’opère, il est impératif que vous établissiez une déclaration de sinistre à remettre à votre compagnie d’assurance 5 jours après le sinistre.

Il s’agit de recenser au moindre détail les dégâts occasionnés sur tout ou une partie de l’habitat comme les plafonds, les murs, le sol et bien d’autres ; tous les objets endommagés avec tous les détails les concernant. Dans ce sens, n’hésitez pas à faire parvenir des images de l’objet en question ou encore de la facture d’achat pour attester de la valeur du bien.

Si les dommages sont importants, l’assureur envoie un expert pour évaluer l’étendue des dégâts et établir un rapport sur lequel se basera l’indemnisation.

Par ailleurs, dans le cas où vos voisins ont été victimes du dégât des eaux provenant de chez vous ou que vice versa vous en êtes victime, vous devez établir un constat à l’amiable. L’origine du sinistre ainsi que les biens endommagés y seront mentionnés.

 

 

Article consulté 1767 fois.