Dalle de béton

Les normes de construction aujourd’hui rendent indispensable ou presque la réalisation d’une dalle de béton. Selon le type d’ouvrage à réaliser, l’épaisseur de la dalle peut varier. Rappelons que l’épaisseur d’une dalle de béton définit clairement le niveau de résistance de la structure. Comment s’y prendre pour déterminer cette épaisseur ? Quelle épaisseur de dalle pour quel type d’ouvrage ?

L’épaisseur de la dalle en béton : un facteur de résistance structurelle

De tous les matériaux inhérents à la construction d’un ouvrage, la dalle de béton constitue le matériau de base sur lequel reposent les travaux de maçonnerie. Elle est indispensable pour la réalisation de la fondation, du plancher, de la terrasse, du balcon… En d’autres termes, la dalle de béton est l’ouvrage qui va supporter les autres structures (s’agissant d’une dalle de plancher), ou qui sera recouvert d’un revêtement spécifique (terrasse). L’épaisseur de la dalle en béton doit prendre en compte la nature du sol, les dimensions du dallage et la charge à supporter par celle-ci une fois le coulage de béton effectué. Il est donc essentiel de bien calculer l’épaisseur d’une dalle de béton avant de la couler.

Voici les raisons qui sous-tendent l’importance d’une bonne épaisseur de la dalle :

  • une dalle trop fine présentera une faible résistance et sera plus apte à céder à la moindre surcharge ;
  • une dalle trop épaisse reviendra plus chère, car elle nécessitera davantage de béton. Elle ne sera donc pas optimale ;
  • pour une dalle de béton réalisée au plancher pour optimiser le chauffage, un mauvais calcul de l’épaisseur peut rendre défectueux le fonctionnement du chauffage, voire limiter la diffusion de la chaleur.

Non seulement l’épaisseur de la dalle de béton est importante pour la solidité de la structure de l’ouvrage, mais elle a également un impact sur son temps de séchage. Quel est le temps de séchage du béton?

Quel est le temps de séchage du béton ?

Au prime abord, le temps de séchage du béton est fonction de la nature du béton, mais ce facteur est aggravé par l’épaisseur de la dalle. En réalité, le temps de séchage du béton est très long. Ce matériau traverse trois phases avant de passer de l’état boueux (frais) à l’état solide (durci) :

  • la phase dormante : la pâte de béton est encore malléable ;
  • la prise : la pâte devient de plus en plus visqueuse ;
  • le durcissement : les éléments du béton sont figés, ce qui accroît sa résistance.

Ainsi, plus la dalle est épaisse, plus elle mettra du temps à sécher.

 

Article consulté 1859 fois.