garde corps autoportant aluminium acbi

Le garde-corps autoportant est victime malheureusement de nombreuses idées préconçues. Trop gros, trop lourd, trop encombrant, trop cher et j’en passe ! Mais à y regarder de plus près, ces soi-disant torts n’en sont-ils pas pour autant ses forces ?

 

Chez ACBI nous concevons, nous fabriquons, nous testons, nous vendons et nous installons du matériel de sécurité pour l’accès en toiture depuis bientôt 30 années. Notre regard en tant que professionnel et industriel sait faire la part des choses lorsqu’il s’agit de vous apporter appuis et conseils afin de mieux vous orienter sur vos choix. Aujourd’hui, nous laissons de côté les escaliers et les échelles à crinoline ; cap sur le garde-corps et plus précisément la gamme autoportant appelée aussi autostable.

 

Préjugé numéro 1 :

Le garde-corps autoportant demande plus d’entretien qu’un garde-corps technique fixé sur acrotère.
-Et non, qu’il soit en acier ou en aluminium, le garde-corps autoportant est conçu sur la même base que le garde-corps fixé en platine. Ce n’est pas parce qu’il n’est pas fixé, qu’il va bouger. Le garde-corps autoportant est lesté par des plots en béton, il ne bougera donc pas. Il ne demandera aucun entretien une fois installé. (Juste une vérification visuelle annuelle, comme les autres éléments de la gamme)

Préjugé numéro 2 :

Comme il n’est pas fixé au sol, l’entraxe entre poteaux est forcément moins important, donc il y a plus de matière à commander.
-Non, chez ACBI les entraxes entre les montants sont identiques et notre matériel est validé jusqu’à 1750 mm d’entraxe.

Préjugé numéro 3 :

Le garde-corps autoportant comporte des éléments lourds, je vais perdre du temps pour sa mise en œuvre et l’accès en toiture.
-Alors oui, le garde-corps autoportant est plus lourd. Mais contrairement au fixe, vous allez gagner plus de temps à sa mise en œuvre.Grâce au plan de calepinage et une fois les éléments montés en toiture la mise en place est nettement plus rapide que le garde-corps fixe. Pas de percement à réaliser et de calages laborieux, vous n’avez plus qu’à le poser et assembler les éléments entre eux. Le gain de temps est considérable.

Préjugé numéro 4 :

Il est beaucoup trop cher !
-Au mètre linéaire, le garde-corps autoportant est plus cher qu’un garde-corps fixe. Il faut en effet prendre en considération le plot en plus et sa jambe de force. Mais comme expliqué précédemment, son montage est beaucoup plus rapide. De plus, aucun perçage n’est nécessaire, donc pas de cheville ou de scellement chimique, ni de fixation onéreuse. Vous êtes gagnant en main d’œuvre qui elle, est bien plus onéreuse.

Préjugé N°5

Il y a des risques de percer l’étanchéité. Nos poteaux de garde-corps autoportant sont équipés d’une platine de répartition protégée par une semelle caoutchouc. Les plots bétons reposent également sur une semelle caoutchouc, quant aux plots du garde-corps aluminium, ils sont encapsulés dans une enveloppe pvc. L’ensemble de ces protections permet d’éviter tout perçage accidentel de l’étanchéité, et assure une fois en place une protection complète de la toiture.

 

Pour information, chez ACBI il existe 4 références de garde-corps autoportant répondant aux normes françaises et européennes NF E85-015 et NF EN 14122-3.
2 en acier : Le Gardostab (autoportant sur dalle et le Gardostabac (autoportant sur bac acier).
2 en aluminium : L’Olystab (autoportant sur dalle) et l’Olystabac (autoportant sur bac acier).
Ces 4 garde-corps techniques acier et aluminium existent en version droite et inclinée.

Article consulté 2184 fois.