Vue du Collège de la Reinetière ©Athéna Architectes / Conseil Départemental 44

Le Collège de la Reinetière, établissement scolaire daté des années 1970 et situé à Saint-Luce-sur-Loire (44), est le premier collège labellisé BBC (Bâtiment Basse Consommation) en Loire-Atlantique.
Après la rénovation du Collège Paul Gauguin à Cordemais (44), LCA, forte de son expertise dans la construction bois avec préfabrication en atelier, participe à la réhabilitation énergétique de l’ensemble des bâtiments.

LE COLLÈGE DE LA REINETIÈRE : UN PROJET À DOUBLE OBJECTIF

Réhabilitation et rénovation énergétique visant le label BBC

Le Collège de la Reinetière, situé à Sainte-Luce-sur-Loire (44), accueille chaque année environ 650 élèves, répartis en 25 classes. Ce bâtiment, construit dans les années 1970, entre dans la démarche de réhabilitation énergétique des établissements scolaires menée par le Conseil Départemental de Loire-Atlantique, maître d’ouvrage. La rénovation du Collège Paul Gauguin à Cordemais (44), en 2015, entrait dans cette démarche. Le projet du Collège de la Reinetière vise l’obtention du label BBC par la rénovation énergétique de l’ensemble de ses espaces, avec un objectif visé de réduction des consommations de 40%. Sur une surface d’environ 7 000m2, les différents espaces ont bénéficié d’une rénovation complète de l’enveloppe extérieure.

Esthétisme redonné aux espaces de vie
Outre l’objectif de performance énergétique, le Conseil Départemental de Loire-Atlantique désirait redonner à l’ouvrage une image architecturale plus contemporaine et plus esthétique. C’est par l’alliance de matériaux naturels et industriels que s’est opérée cette métamorphose, tout en permettant aux utilisateurs, élèves et enseignants, de se réapproprier les espaces de vie : enseignement, restauration et ateliers, par leur rénovation intérieure et extérieure.

INTERVENTION EN SITE OCCUPÉ : LA PRÉFABRICATION IMPOSÉE PAR LE CAHIER DES CHARGES
Le contexte du chantier du Collège de la Reinetière imposait d’intervenir en site occupé, une situation soumise à des contraintes acoustiques et environnementales ; respect du travail des utilisateurs sur site, réduction des nuisances sonores relatives au chantier et maintien de la propreté du site. Ce mode d’intervention en site occupé favorise la création de relations de proximité avec le personnel de l’établissement et permet une meilleure réactivité et rapidité d’exécution sur site (accès aux espaces, réparation des pannes,…).
En accord avec ce cahier des charges, maître d’ouvrage et maître d’œuvre ont opté pour la solution de préfabrication en atelier de caissons bois et l’industrialisation de la pose des bardages.
Forte de son expertise dans la construction bois avec préfabrication en atelier et après la rénovation du Collège Paul Gauguin de Cordemais (44), LCA a été sélectionnée pour intervenir sur ce chantier, selon un planning précis défini en fonction des périodes d’occupation du site et des étapes du chantier.

« LCA répond parfaitement à notre cahier des charges ; nous connaissons la qualité de l’entreprise et sa rapidité d’intervention sur chantier. Son côté novateur nous plaît et, telle un « chef d’orchestre », elle apporte une bonne entente sur le chantier et sait donner le rythme à sa réalisation », 
Pascal Simonneau, Athéna Architectes.
« Ce chantier nous a permis de rassurer le client et le maître d’oeuvre sur nos engagements délais et techniques », Karine Bouhier, gérante de LCA.

UN CHANTIER DE RÉFÉRENCE POUR LCA

La préfabrication en atelier signée LCA
LCA a géré la préfabrication des murs à ossature bois en atelier. Ces caissons intégrant directement l’isolant1, les menuiseries et les volants roulants, sont fixés sur des supports métalliques apposés en amont sur les façades des bâtiments. Les collaborateurs LCA2, intervenant sur les façades, ont bénéficié d’une formation à la prévention des risques liés à l’amiante3. Ce chantier amianté a imposé le port de protections individuelles, la décontamination avant intervention et le traitement après intervention.
LCA a également assuré la pose des murs rideaux, du bardage et d’un auvent métallique sur le chantier. Le CDI, lieu d’apprentissage situé en partie centrale de l’établissement, a, pour sa part, fait l’objet d’une rénovation intérieure ; revêtements et abaissement du plafond – d’une hauteur initiale de 8m – afin de le rendre à l’échelle des élèves. L’intervention en intérieur, réalisée en période extra-scolaire, a également été nécessaire pour la dépose des menuiseries, la reprise de l’étanchéité et les raccords de revêtements intérieurs.

Le bois, composante clé de cette rénovation énergétique
Chantier de référence pour LCA en matière de rénovation énergétique, le Collège de la Reinetière est une vitrine de la mise en oeuvre du bois. Véritable barrière thermique naturelle et matériau structurel léger, rapide à mettre en œuvre, le bois4 habille la façade, en partie basse du bâtiment, d’un bardage de lames stratifiées compactes et, en partie haute, de lames bois en châtaignier. Les structures des caissons préfabriqués sont en épicéa. La façade sud est équipée de brise-soleils horizontaux. La façade initiale du bâtiment, en béton, fait office de coupe-feu naturel.
Atlanbois, interprofession de la filière bois en Pays-de-la-Loire, a soutenu et relayé la réalisation du chantier.

1 Le calcul de la surface d’isolants nécessaires à mettre en œuvre a été effectué par le BET, en fonction de la surface vitrée, afin d’assurer les performances énergétiques en cohérence avec le label BBC.
2 Equipe d’intervention LCA composée d’un chef d’équipe ossature, d’un chef d’équipe bardage, de quatre compagnons et d’un grutier.
3 Programme de formation « Prévention des risques liés à l’amiante », Personnels encadrants mixtes sous section 4, assuré par l’Institut de Formation et de Recherche du Bâtiment (IFRB).
4 Bois certifié PEFC utilisé dans le respect du CCTP en vigueur

Fiche d’identité du projet
Dénomination : Collège de la Reinetière
Utilisation / Destination des bâtiments : 3 espaces, 
dédiés à l’Enseignement, à la Restauration, aux Ateliers
Surfaces : Enseignement / Restauration – 6892m2, 
dont CDI : 250m2
Situation géographique : Sainte-Luce-sur-Loire (44)
Maîtrise d’ouvrage : Conseil départemental de Loire-Atlantique
Maîtrise d’œuvre : Athéna Architectes
BET Fluide : IPH (Rennes)
BET Structure : ETTEC
OPC (Organisation Pilotage Chantier) : Nantes EXE
Constructeur bois : LCA
Partenaire : Atlanbois
Montant total du chantier : 1 750 000€HT
Montant du chantier LCA : 920 000€HT
Délai global du chantier : 14 mois

LCA sera présent au Carrefour International du Bois à Nantes, les 30, 31 mai et 1er juin 2018, Stand H4 – B18.

Article consulté 2 829 fois.