Certains secteurs permettent de pouvoir se mettre à son compte assez rapidement, et le secteur du bâtiment et des travaux publics en fait partie. Bravo, vous avez enfin décidé de devenir votre propre patron, ouvrir son entreprise est un défi certes avantageux mais périlleux. Voici quelques conseils sur les démarches à entreprendre.

Les compétences nécessaires et les formations obligatoires.

Grâce à votre expérience et votre formation professionnelle en tant que salarié dans une entreprise vous avez acquis des compétences particulières qui vous aideront à créer et gérer votre propre affaire.

L’expérience est primordiale, travailler dans le BTP ne s’improvise pas. Cependant, ces compétences ne sont pas toujours suffisantes au bon fonctionnement de votre entreprise, il existe d’autres facteurs à prendre en compte tels que l’aspect commercial, la comptabilité, le marketing…

En effet, quelque soit le secteur, être directeur d’une entreprise requiert avoir des connaissances dans tous les domaines. Vous devrez être capable de suivre les budgets de chantiers, faire des devis, pratiqué des prix cohérent en s’assurant que votre société soit rentable.

Le marché et la concurrence.

Avant de commencer toutes les procédures il est crucial d’être conscient du marché qui vous entoure. Vous allez pour cela devoir analyser la concurrence et votre marché potentiel.

Le statut de votre entreprise.

Les professions du bâtiment sont considérés comme de l’artisanat. Il sera très important de bien choisir le statut de votre entreprise, le plus adapté à votre activité.

Les procédures pour créer une société dans le BTP

Comme pour n’importe quelle entreprise, il existe des formalités et procédures nécessaires :

Tout d’abord il vous faudra enregistrer votre activité à la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat). Vous devrez ensuite réaliser l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Ces formalités sont obligatoires pour commencer votre activité et pour obtenir le Kbis qui constitue « la carte d’identité » de l’entreprise.

Ensuite, vous devrez obligatoirement suivre un stage de préparation à l’installation (SPI) qui a pour but de vous faire connaitre les conditions de votre installation, des problèmes de financement, les techniques de prévision et de contrôle de votre exploitation, de mesurer les savoirs indispensables à la pérennité de votre société et de vous informer sur les possibilités de formation continue adaptées à votre situation.

Le financement.

Comme pour tout type d’entreprise, il faudra apporter à votre société un capital de départ. Vous allez devoir recruter du personnel, plusieurs salariés seront nécessaires pour les gros chantiers, attention cette tâche n’est pas évidente. Dans le secteur du BTP, il est important de posséder une large connaissance du matériel et d’en anticiper et négocier son coût. Le matériel représente en effet un investissement capital dans une entreprise de BTP, vous aurez besoin de:

-Un véhicule.

-Du petit outillage (truelle, seau, marteau, perceuse…).

-Du stock de matériaux (peinture, visserie…).

-Du gros matériel (échelles, bétonnière…).

Article consulté 3898 fois.