Le béton imprimé et le béton désactivé font partie des nombreux types de revêtement utilisés pour les sols dans le monde. En raison de leur qualité technique, leur cout bas et le design très attractif qu’ils peuvent donner à une maison, un parking ou une entreprise, ils peuvent facilement remplacer d’autres matériaux plus onéreux.

Le béton imprimé

Le béton imprimé est très utilisé dans la construction de nos jours à cause de son rendu esthétique. En effet, il consiste à dessiner à l’aide d’un pochoir des motifs sur un béton qui n’est pas encore séché. À usage décoratif donc, il a également l’avantage de combiner qualité et efficacité à long terme.

Dans la réalisation d’un ouvrage en béton imprimé, plusieurs modèles peuvent être appliqués dans la configuration des motifs. On peut distinguer des modèles imitant :

  • Les briques

  • Le parquet

  • Le bois

  • Les pierres (précieuses ou irrégulières)

  • Les peaux animales

  • Les pavés

Cette liste est non exhaustive et le client peut exiger un motif de son choix. Ce dernier peut aussi inclure dans ses exigences sa couleur préférée.

Le béton imprimé, hormis son usage pour le revêtement des sols, peut être également utilisé pour les bordures. Dans ce cas, le motif sous forme de briques est alors plus adapté.

Le béton imprimé étant monolithique, il y a peu de risque de rupture et il peut servir autant à l’aménagement d’un parking ou d’une ruelle que d’une terrasse.

Le béton désactivé

Aussi connu que le béton imprimé, le béton désactivé est également utilisé pour le revêtement des sols. Plusieurs raisons expliquent cet attrait des particuliers et des entreprises pour ce type de matériau :

  • Sa capacité antidérapante ;

  • Son rendu esthétique ;

  • Sa résistance ;

  • Sa capacité à s’adapter à tous types de terrains.

Conçu à base de graviers qui peuvent pour l’occasion arborer plusieurs couleurs, le béton désactivé offre une surface rugueuse, mais très attrayante à la vue. Ces dernières années, son usage s’est généralisé et on peut le retrouver dans des endroits aussi divers que :

  • Un parking

  • Une ruelle

  • Une terrasse

  • Une allée de jardin

  • Une cour de maison

Le béton désactivé s’apparente par l’usage du gravier ou des galets au béton lavé. Néanmoins, il existe une petite nuance entre les deux matériaux. À cet effet, lors de la construction d’un ouvrage avec l’un ou l’autre de ces matériaux, il faut prendre l’avis d’un spécialiste.

L’utilisation du béton imprimé ou du béton désactivé est issue de l’amélioration des nombreuses techniques de construction. Combinant aussi bien qualité technique, design attractif et dureté, n’hésitez pas, en cas de revêtement de vos sols à utiliser l’un ou l’autre de ces matériaux.

Article consulté 3671 fois.