Le Groupe VEGA – spécialiste dans la fabrication de mortiers et d’enduits destinés à la rénovation et à la réhabilitation de l’habitat ancien et des constructions à caractère historique – présente une de ses gammes, essentielle et historique, les LEGALITHE, ces mortiers plâtre et chaux.
Destinés aux façades enduites, dites « plâtres parisiens » en plâtre, ou plâtre & chaux, ces deux enduits peuvent s’utiliser à l’extérieur comme à l’intérieur en décoration. Ils signent également l’assurance d’une grande fiabilité technologique, au service des professionnels toujours soucieux d’améliorer les rendus esthétiques.

Dans une volonté de performances techniques au service de l’exigence esthétique, et de la recherche d’une authenticité personnalisée pour chaque client, le Groupe VEGA proposera, pour ces mortiers, un nouveau nuancier de coloris au printemps, avec des tons beiges, pierres, légèrement rosés, etc.
Grâce à une gamme étendue de produits, le Groupe propose des solutions, toujours renouvelées et innovantes, pour le nettoyage, le traitement, la rénovation et l’entretien des façades.

sac_legalithe

La LEGALITHE ou l’histoire du mortier plâtre et chaux parisien, résistant au feu.

Au cours des siècles, les incendies se sont parfois avérés être les façonneurs historiques d’une ville.
En 1666, l’incendie tragique du centre ville de Londres ravage 13 200 maisons et 87 paroisses, en 3 jours. En 1702, 80 % de la ville de Bergen (majoritairement construite en bois) et la quasi-totalité des archives sont détruites.
En France, c’est Louis XIV qui, par l’ordonnance du 18 août 1667, rend obligatoire à Paris le recouvrement du bois des maisons avec du plâtre pour qu’elles résistent au feu : quiconque refusait d’utiliser le plâtre sur son bâtiment, payait une amende.

Ainsi, si Paris a échappé aux grands incendies depuis la fin du Moyen Âge, c’est que le plâtre y a fait son apparition dans la quasi-totalité des constructions, pour protéger les structures en bois.
Le bassin parisien présentait alors le gros avantage de posséder de nombreuses carrières de gypse exploitables, desquelles était extrait le plâtre gros pour la construction.
Au cours des années, de la chaux aérienne est ajoutée pour apporter plus de souplesse au mortier.
Aujourd’hui, encore la moitié des bâtiments parisiens est recouverte de plâtre. Ce matériau incombustible apporte une protection des supports sur lesquels il est appliqué.
En effet, au cours d’un incendie, le plâtre ne libère pas de produit toxique, mais de la vapeur d’eau. L’eau contenue dans le plâtre -l’enduit de plâtre émet 20% de son poids en eau- en s’évaporant, consomme beaucoup d’énergie de l’incendie.
Il absorbe ainsi la chaleur. Les supports protégés par l’enduit de plâtre montant plus tardivement en température, la perte de résistance en est prolongée.

Cette utilisation historique et contemporaine du plâtre, laisse entrevoir une évolution significative de la LEGALITHE ! Récemment, la ville de Versailles a accordé le prix du ravalement 2017 à une façade en trompe-l’oeil réalisée en LEGALITHE.
Avec ces deux mortiers, le Groupe VEGA voit de nombreux et prestigieux chantiers de restauration en LEGALITHE se dessiner.
Mais, que sont précisément les LEGALITHE E & R ?

Prix du ravalement 2017 par la ville de Versailles
Prix du ravalement 2017 par la ville de Versailles
Façade en trompe-l’oeil réalisée en LEGALITHE à Versailles
Façade en trompe-l’oeil réalisée en LEGALITHE à Versailles

 

LEGALITHE E & R : présentation, composition, utilisation

Les LEGALITHE E et R sont des mortiers d’enduit secs, mono-composant, prêts à l’emploi, destinés à la réfection des façades. Ils sont adaptés aux façades enduites dites « plâtre parisien », et sont recommandés pour les façades à pans de bois.
Leurs compositions sont naturellement conformes au DTU 26.1 : sables, sélections calcaires et siliceux, chaux aérienne et plâtre gros. Les LEGALITHE peuvent également être teintés dans la masse avec des pigments naturels (terre, ocre, …).

Ils existent deux granulométries:
La LEGALITHE R, gros grains, le « corps d’enduit » qui s’applique en forte épaisseur.
La LEGALITHE E, grains fins, pour une finition soignée à base de plâtre.

Cette spécificité offre donc l’option d’appliquer la LEGALITHE R seule ou de rajouter la LEGALITHE E pour une finition plus soignée et un rendu plus lisse. L’ensemble des composants est mélangé à sec en usine et livré prêt au gâchage sur le chantier, en sac de 25 kg garantissant une conservation de 6 mois dans son emballage d’origine non ouvert.

LEGALITHE, une mise en oeuvre dans les règles de l’art, lorsque l’exigence technologique rime avec le défi esthétique !

Les LEGALITHE E & R s’appliquent principalement en extérieur et exclusivement manuellement, conformément au DTU 26.1 sur la plupart des maçonneries anciennes mises à nu (de pierres, briques, ou moellons), enduites et hourdées au plâtre gros. Ces mortiers sont également utilisés sur des enduits anciens à base de plâtre, de chaux aérienne, ou de plâtre et chaux.
Les déclinaisons d’utilisation sont donc nombreuses mais très exigeantes et ciblées.

C’est le produit idéal et incontournable pour les façades hourdées et enduites au plâtre. La mise en oeuvre se fait donc de manière traditionnelle, dans les règles de l’art, à la main, avec une truelle Berthelée, ou avec une taloche, une spatule, ou une lisseuse métallique, offrant ainsi une finition très soignée.
Quant aux techniques de pigmentation, deux options peuvent être envisagées : soit le mortier est pré-teinté dans la masse, lors de sa fabrication en usine, soit on applique un badigeon à la chaux aérienne qui viendra uniformiser la couleur de la façade.
Enfin, et dans un but de protection et de sécurité, faisant la rareté spécifique de ce produit, VEGA a volontairement limité son champ d’emploi, en ciblant une utilisation exclusive des LEGALITHE E & R.

C’est pourquoi, ces mortiers sont interdits en extérieur pour les bâtiments neufs, et, uniquement destinés à la rénovation et la restauration des bâtiments parisiens.
Ils ne peuvent pas être appliqués sur des supports peints ou hydrofugés sans préparation, sur des façades exposées, non protégées et en soubassement. De même, ils ne conviennent pas aux surfaces immergées et horizontales.
En dépit d’un domaine d’application très spécifique, la gamme LEGALITHE décore et protège plusieurs milliers de m² de façades en région parisienne.
Le Groupe VEGA, spécialiste de la restauration des façades anciennes, se différencie une nouvelle fois de ses concurrents, par son savoir-faire dans la prescription du produit et l’orientation technique qu’il en propose.

Article consulté 5437 fois.