Spie batignolles : Marché de réhabilitation de la dalle sous chaussée du Tunnel du Mont Blanc

 

GEIE-TMB*, maître d’ouvrage, a confié au groupement composé de Spie batignolles génie civil, mandataire, COGEIS et SETEC, l’attribution du marché de réhabilitation de la dalle béton placée sous la chaussée du Tunnel du Mont Blanc.

Les équipes s’affairent actuellement aux travaux préparatoires pour ce chantier qui s’étalera sur 12 mois, avec le maintien en exploitation du Tunnel.

*Groupement Européen d’Intérêt Economique du Tunnel du Mont Blanc

Rétablir les résistances de la dalle

Dans le cadre d’un important dispositif de surveillance de l’ensemble du tronçon routier du Tunnel du Mont Blanc, l’évolution des différents ouvrages de génie civil est également scrupuleusement auscultée. Cette observation constante a pour objectif d’anticiper les travaux nécessaires garantissant les plus hauts niveaux de sécurité et de pérennité du tunnel et de s’assurer du respect des règlementations en vigueur.

Lors de cette veille, il a été confirmé la nécessité de lancer une opération de rénovation importante sur une partie de la dalle de roulement du Tunnel du Mont Blanc après que l’exploitant ait relevé des éléments de dégradation.

Sur une portion de 555 mètres de cette dalle, les armatures subissent des effets de corrosion, et des effritements d’enrobage ont été identifiés.

Celle-ci est placée sous la chaussée du Tunnel recevant le flux quotidien de véhicules et au-dessus de réseaux et de gaines de ventilation servant à la diffusion de l’air frais et l’extraction de l’air vicié et des fumées. En cas d’incendie, ces gaines sont également employées pour servir d’issues de secours aux usagers.

Pour remédier à ces détériorations d’usage, le maître d’ouvrage GEIE-TMB a confié la réhabilitation de cette dalle sur 555 mètres linéaires à Spie batignolles génie civil, en groupement avec COGEIS et SETEC, à l’issue d’une procédure d’appel d’offres.

Les équipes de Spie batignolles génie civil et de ses partenaires disposent d’un délai prévisionnel de 12 mois pour que cette dalle puisse retrouver ses fonctions optimales de :

  • résistance mécanique,
  • résistance aux agents chimiques,
  • étanchéité à l’eau.

Succession de tâches réalisées en co-activité dans une emprise réduite et avec maintien de l’exploitation du Tunnel.

 

Compte-tenu du trafic journalier mesuré sous le Tunnel du Mont Blanc, avec plus de 5 000 véhicules en circulation, sa fermeture complète pendant la réalisation des travaux n’était pas envisageable.

Le maintien en exploitation du Tunnel du Mont Blanc constitue l’un des enjeux majeurs du chantier de réhabilitation de la dalle pour le maître d’ouvrage.

Les travaux se feront donc lors de fermetures nocturnes de courtes durées avec de nombreuses tâches à réaliser dans un espace restreint. Une organisation minutieuse de chaque tâche a été définie afin de gérer au mieux la co-activité et d’assurer la sécurité des équipes pendant toute la durée des travaux.

Pour répondre de façon optimale et sécurisée à l’ensemble de ces enjeux, les équipes de Spie batignolles et ses partenaires ont opté pour l’utilisation de deux portiques métalliques hydrauliques réalisés sur-mesure. Ces portiques seront employés pour soulever l’ancienne dalle coupée en plusieurs parties et mettre en œuvre les nouvelles dalles préfabriquées.

Dans un premier temps, les travaux préparatoires permettront de :

  • Déplacer l’ensemble des réseaux techniques dédiés à l’exploitation placés sous la voirie
  • Réaliser le rabotage des enrobés existant sur la zone d’intervention
  • Déposer les trottoirs sur la zone de démarrage

S’en suivront par la suite les travaux principaux avec la reproduction cyclique de chaque tâche sur les deux ateliers de travaux :

  • Mise en place des portiques métalliques au-dessus de la zone à traiter pendant la nuit, un en direction de Chamonix (France) et l’autre en direction de Courmayeur (Italie)
  • Sciage de la dalle existante en éléments de 2,5 m de large par 8,55 m de long.
  • Levage tour à tour des éléments de dalle existante puis pose du nouvel élément préfabriqué
  • Boulonnage, scellement et clavage des éléments neufs à l’avancement
  • Pose des trottoirs sur la zone traitée pendant la nuit
  • Repli des portiques avant remise en circulation de l’ouvrage en fin de nuit

Les enrobés neufs seront réalisés en deux fois, à la moitié des travaux puis à la fin.

Il sera ainsi possible de rendre le tunnel aux usagers à la fin de chaque créneau de fermeture, d’abord en circulant directement sur la dalle béton puis sur une chaussée refaite à neuf à la fin totale des travaux.

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE

Maîtrise d’Ouvrage : Groupement Européen d’Intérêt Economique du Tunnel du Mont Blanc (GEIE – TMB)

Assistant Maîtrise d’Ouvrage : Artélia / Quadric / Pini Swiss

Marché conception/réalisation : Spie batignolles génie civil, mandataire, COGEIS et SETEC ALS (maître d’œuvre intégré)

Montant des travaux : 7,3 millions d’euros HT

 

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DU DOSSIER DE PRESSE DE LA MAITRISE D’OUVRAGE SUR CE CHANTIER SUR LE LIEN SUIVANT : Com stampa GEIE-TMB_2018-01-18_001_Impalcato_Dalle_Dossier

Article consulté 3 454 fois.